Hernie ombilicale chez l'enfant : comment la reconnaître et la soigner ?

Chez un enfant, une hernie ombilicale est souvent présente à la naissance. Cette petite grosseur se situe au niveau du nombril : souvent indolore et ne présente aucun danger pour le nourrisson. Mais de quoi s’agit-il exactement ? On fait le point.

Restez informée

La hernie ombilicale se présente sous la forme d’une boule qui ressort du nombril d’un nourrisson. Elle survient souvent après la naissance du bébé. Cette grosseur est souvent due à une mauvaise fermeture de l’orifice ombilical. De nombreux nourrissons ont une petite hernie, car l’ouverture des vaisseaux sanguins ne s’est pas complètement refermée.

Chez certains enfants, la hernie ombilicale est causée par une malformation congénitale due à un défaut de fermeture du canal ombilical. Elle entraîne une protrusion des organes de l’abdomen par l’orifice situé au niveau du nombril. La grosseur se résorbe souvent d’elle-même, mais les médecins une surveillance pour vérifier qu’elle se referme correctement.

Quels sont les symptômes d’une hernie ombilicale ?

En général, une hernie ombilicale est asymptomatique. Dans certains cas, l’intestin grêle ressort à travers l’orifice dès que l’enfant tousse, éternue, pleure ou pousse lors des selles. Les parents sont parfois inquiets face à l’augmentation du volume de la grosseur, mais ce n’est pas une manifestation grave. Lorsque l’enfant réalise un effort avec ses muscles abdominaux, cela peut accentuer la pression à l’intérieur de son ventre. La hernie ombilicale va donc gonfler.

Comment est posé le diagnostic de la hernie ombilicale ?

Le diagnostic de la hernie ombilicale repose sur un examen clinique de l’enfant. Le médecin va observer l’évolution de la grosseur et sa résorption.

Quel est le traitement de la hernie ombilicale ?

En général, aucun traitement n’est nécessaire pour soigner la hernie ombilicale. Le médecin surveille qu’elle se résorbe correctement avant les cinq ans de l’enfant. En cas d’une hernie importante, le professionnel de santé peut envisager une réparation chirurgicale afin de fermer l’ouverture ombilicale. Il préconise cette intervention si la hernie ombilicale ne s’est pas refermée avant les deux ans de l’enfant.

“Les remèdes de grand-mère tels que le fait de coller une pièce de monnaie ou un autre objet sur la hernie ne fonctionnent pas et peuvent irriter la peau”, prévient le manuel MSD, un portail d’informations médicales sur sa plateforme en ligne. Ces techniques peuvent également bloquer la résorption naturelle de la hernie ombilicale.

Hernie ombilicale : quelles sont les complications possibles ?

La hernie ombilicale peut parfois provoquer une incarcération qui se caractérise par une anse intestinale ou de la graisse coincée dans la hernie. Cette affection peut alors obstruer l’intestin.

Dans de rares cas, la hernie ombilicale engendre une strangulation, un blocage qui coupe l’approvisionnement sanguin d’une partie de l’intestin. Une gangrène peut alors se déclencher et entraîner une nécrose de la paroi intestinale. Cela peut causer une péritonite, une inflammation de la cavité intestinale. Il est nécessaire de prendre rapidement en charge cette complication qui peut être responsable d’un état choc ou du décès du nourrisson.

Comment se manifeste la hernie ombilicale chez l’adulte ?

Plus rare chez l’adulte, la hernie ombilicale peut apparaître après une toux chronique, une prise de poids, une grossesse, le port de charges lourdes, un effort intense et répété. Cette grosseur est souvent indolore, mais elle suscite parfois des douleurs lorsqu’elle augmente de volume.

La principale complication est l’étranglement de la hernie. La grosseur ne peut pas être replacée dans la cavité abdominale et des élancements apparaissent chez le patient. Cette aggravation peut entraîner une occlusion intestinale, une obstruction d’une partie de l’intestin ou du côlon, et une insuffisance respiratoire.

Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour replacer l’intestin et fermer l’ouverture de la paroi abdominale. La cure de hernie ombilicale est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien a le choix entre deux procédés chirurgicaux : la laparotomie et la cœlioscopie. Il existe des risques de complications comme une hémorragie, une récidive de la hernie ombilicale ou une infection de la plaie.

Sources : le manuel MSD, le Centre hospitalier universitaire vaudois et le Centre lyonnais de chirurgie digestive

Source: Lire L’Article Complet