Huile essentielle d'estragon : bienfaits, mode d'utilisation et contre-indications

Arrêter un hoquet, soulager des règles douloureuses, prévenir les allergies aux pollens… L’huile essentielle d’estragon est un remède naturel efficace dans bien des cas. Découvrez ses bienfaits et comment l’utiliser en toute sécurité.

Restez informée

Antispasmodique, stimulant digestif, antihistaminique… L’huile essentielle d’estragon possède de nombreux bienfaits pour la santé. Zoom sur les multiples propriétés de cette huile essentielle avec Alexia Jadot, Docteur en pharmacie, fondatrice de Pranazen.

Huile essentielle d’estragon : quels sont ses bienfaits ?

L’huile essentielle d’estragon est un puissant antispasmodique naturel. Elle va agir sur plusieurs types de spasmes :

  • Les spasmes musculaires (crampes musculaires, douleurs prémenstruelles…)
  • La toux spasmodique (quintes de toux chroniques)

Elle est particulièrement efficace contre les allergies saisonnières aux pollens, car son effet antispasmodique va s’associer à une action antihistaminique.

L’huile essentielle d’estragon est également un stimulant digestif (elle va aider à stimuler les glandes digestives) et un stimulant carminatif (elle est permet d’aider à l’élimination des ballonnements, des gaz intestinaux), ce qui en fait une alliée pour la digestion.

Enfin, contre le hoquet, cette huile essentielle, appliquée au niveau du sternum, est un remède naturel efficace.

Si l’huile essentielle d’estragon peut se prendre aussi par voie orale, qu’être appliquée en massage (à diluer toujours dans une huile végétale), elle n’a pas d’intérêt en diffusion.

À noter que son efficacité est optimisée lorsqu’elle est utilisée en synergie, en l’associant à d’autres huiles essentielles qui ont des propriétés complémentaires.

Comment utiliser l’huile essentielle d’estragon en cas d’allergies ?

Grâce à sa double action antihistaminique et antitussif, l’huile essentielle d’estragon est une alternative naturelle efficace contre les allergies aux pollens.

Faire une cure d’huile essentielle d’estragon en prévention de l’approche des allergies saisonnières est tout à fait indiqué, comme l’explique Alexia Jadot.

La bonne posologie : mettre 2 gouttes d’huile essentielle d’estragon dans une cuillère à café d’huile végétale (huile de nigelle qui a des propriétés antihistaminiques, ou sur de la mie de pain), à prendre par voie orale tous les matins pendant 14 jours. Stopper la cure pendant 5 jours, avant de recommencer si besoin.

Nez qui coule, éternuements, yeux larmoyants, quintes de toux… Si vous souffrez déjà des symptômes allergiques, vous pouvez aussi vous tourner vers l’huile essentielle d’estragon. Pour cela, prendre le même mélange, 3 fois par jour, pendant 5 jours maximum.

En période de crise, on peut associer cette prise orale à un massage au niveau du plexus solaire ou au niveau du haut du thorax, des bronches (dilution à 20% : 1 goutte d’huile essentielle d’estragon mélangée dans 4 gouttes d’huile végétale).

Si le nez coule, on peut déposer une goutte de ce mélange de chaque côté des ailes du nez (attention aux yeux !).

Le conseil en plus : en cas d’allergie saisonnière, en prévention, on peut aussi faire une cure de bourgeons de cassis. Prendre maximum 15 gouttes le matin à jeun, pendant 3 semaines, avant d’arrêter au moins 1 semaine. À prendre pure, ou diluer dans un verre d’eau.

Huile essentielle d’estragon et ventre plat

L’huile essentielle d’estragon n’est pas à proprement parler une huile essentielle minceur. Elle ne va pas avoir d’action sur les graisses situées au niveau de la taille, mais va être utile pour les personnes qui souffrent de ventre gonflé, ballonné.

Son effet carminatif va aider à évacuer les gaz, responsables des ballonnements, qui empêchent certaines femmes d’avoir un ventre plat.

Pour un ventre plat, on l’applique en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre (sens du transit). Diluer à 20% dans une huile végétale comme une huile de noyau d’abricot ou une huile de macadamia, par exemple, qui sont des huiles sèches. À faire jusqu’à 6 fois par jour.

Règles douloureuses : comment utiliser l’huile essentielle d’estragon ?

En cas de règles douloureuses, on privilégiera plutôt l’association huile essentielle d’estragon et huile essentielle de sauge, une synergie particulièrement efficace.

La bonne posologie : diluer 1 goutte d’huile essentielle d’estragon, 1 goutte d’huile essentielle de sauge dans 8 gouttes d’huile végétale d’onagre (une huile végétale qui peut aider en cas de troubles hormonaux chez la femme). Masser le bas-ventre, au niveau de l’utérus, qui va avoir tendance à se contracter, 2 ou 3 jours avant l’arrivée des règles

Bon à savoir : cette synergie existe également en capsules, à prendre par voie orale.

L’huile essentielle d’estragon, a-t-elle un intérêt en cas de constipation ?

Comme l’explique Alexia Jadot, l’huile essentielle d’estragon n’est pas le premier choix contre la constipation. Elle peut aider à soulager les spasmes, en cas de constipation douloureuse qui provoque des maux de ventre, mais elle n’aura pas d’effet sur le transit.

L’huile essentielle de gingembre et l’huile essentielle de mandarine en revanche, vont tonifier les intestins et vont aider à accélérer le transit.

Associer l’huile essentielle d’estragon à l’huile essentielle de mandarine (pour les enfants), ou l’huile essentielle de gingembre (pour les adultes) peut donc être intéressant en cas de constipation.

La bonne posologie : diluer les huiles essentielles à hauteur de 20% dans une huile végétale, et venez masser le ventre douloureux dans le sens des aiguilles d’une montre.

Huile essentielle d’estragon : les contre-indications à connaître avant de l’utiliser

L’huile essentielle d’estragon est une substance controversée. De récentes études ont pointé du doigt l’huile essentielle d’estragon qui pourrait avoir un effet cancérigène. Mais comme le souligne le Docteur en pharmacie, les travaux en question ont été réalisés sur des rongeurs en laboratoire, à qui on avait administré une dose élevée d’huile essentielle d’estragon (l’équivalent de 10 flacons d’huile essentielle par jour, par voie orale !).

Sans excès, et correctement utilisée, cette huile essentielle ne serait donc pas nocive pour l’organisme.

En raison des risques de brûlure de la peau, l’huile essentielle d’estragon ne doit jamais être appliquée pure localement. Pour une première utilisation, testez toujours au niveau du pli du coude (zone la plus sensible), pour observer comment le corps réagit, avant de l’appliquer en massage sur la zone à traiter.

L’huile essentielle d’estragon ne doit pas être utilisée durant les trois premiers mois de grossesse. Demandez un avis médical avant de l’utiliser si vous êtes enceinte.

Merci à Alexia Jadot, Docteur en pharmacie, Fondatrice de Pranazen, et formatrice en aromathérapie, www.pranazen.eu

Source: Lire L’Article Complet