Huit films en huis clos à voir absolument | Vogue Paris

De “Fenêtre sur Cour” à “Huit Femmes” en passant par “Shining”, tour d’horizon des meilleurs huis clos au cinéma à revoir durant le confinement.

Chaleureux, troublant ou totalement terrifiant… Le huis clos a ce don d'exacerber les passions et révéler les plus infimes névroses quand les portes sont fermées… Au cinéma, il a un potentiel dramatique très puissant qui a séduit grand nombre de réalisateurs à travers les époques. Alors qu'aujourd'hui le monde entier conjugue son quotidien au confinement et autres restrictions de liberté, c'est le moment ou jamais de redécouvrir ces films en huis clos incontournables, des années 50 à aujourd'hui.

Fenêtre sur cour (1954)

Là encore, une élégance rare dans les costumes, comme cette robe noir et blanche portée par Grace Kelly, signée la célèbre costumière Edith Head, dans laquelle on reconnait l’influence du New Look de Christian Dior. Surtout un film on ne peut plus à propos par les temps qui courent, où James Stewart joue Jeff Jefferies, un photo-reporter cloué chez lui dans un fauteuil roulant suite à une mauvaise chute. Enfermé dans son appartement, plombé par la chaleur estivale, l’homme commence à observer les allers et venues des habitants de l’immeuble d’en face. Rapidement, il soupçonne l’un d’entre eux de meurtre, et décide d’enquêter avec les moyens du bord. Un chef-d’oeuvre tourné à huis clos, avec un fantastique jeu de décor, qui parle d’intimité, de voyeurisme et de perversité.

Fenêtre sur Cour

© Paramount Pictures/Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images

Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? (1962)

Ancienne enfant star du cinéma, Baby Jane Hudson vit avec sa sœur Blanche, dont la carrière d’actrice a de loin surpassé celle de sa cadette. Devenue infirme suite à un mystérieux accident de voiture, Blanche vit aux dépends des soins de Jane, alcoolique, névrosée, habitée par une nostalgie de sa courte carrière et par une jalousie malsaine pour le succès de sa soeur, qui la conduira au pire. Un semi huis clos devenu classique, qui met en scène deux rivales légendaires de l’âge d’or d’Hollywood, Bette Davis et Joan Crawford.

Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?

© Warner Brothers/Getty Images

Shining (1980)

Vampirisé par le passé sordide d'un hôtel vieillissant, un écrivain en quête d'inspiration (Jack Torrance, campé par un Jack Nickolson phénoménal) sombre peu à peu dans la folie avant de pourchasser à la tronçonneuse sa femme et son fils. Un film culte qui a traumatisé grand nombre de générations et reste une référence, peu égalée, dans le genre de l'horreur.

Shining

© Warner Bros/Hawk Films/Kobal/REX/Shutterstock

The Thing (1982)

"La Chose". C'est le nom terrifiant donné à un monstre difforme enfoui sous la neige depuis plus de 100 000 ans et qui s'empare du corps des membres d'une équipe de chercheurs au cœur de l'Antarctique. Un thriller frissonnant porté par Kurt Russell, qui rejoint les nombreux chefs-d'œuvre de la filmographie de John Carpenter.

The Thing

© Sunset Boulevard

Misery (1990)

Paul Sheldon, romancier et créateur du personnage de Misery, vient de tuer sa fidèle héroïne à la fin de sa saga. La page tournée, il peut enfin nuancer son oeuvre. Pris dans un violent blizzard lorsqu'il rentre à New York, il survit à l'accident de voiture grâce à Annie Wilkes, infirmière retraitée qui vit dans un chalet isolé, qui le soigne chez elle. Mais inconditionnelle amoureuse du personnage de Misery, elle va peu à peu faire vivre un véritable enfer, le mot est faible, à l'écrivain séquestré. Une adaptation horrifique du roman de Stephen King servie par une Kathy Bates magistrale de cruauté.

© Collection Christophel via AFP

Breakfast Club (1985)

Cinq lycéens que tout oppose se retrouvent en colle un samedi après-midi. Une punition qui va finalement les rapprocher au fur et à mesure que la journée passe.

Breakfast Club

© Photo12/AFP

Huit Femmes (2002)

Dans les années 50, une famille bourgeoise s'apprête à fêter Noël quand le maître de maison est retrouvé poignardé dans le dos, écroulé dans son lit. Les 8 femmes proches du cadavre se retrouvent en huit clos, chacune soupçonnée du meurtre. Dans cette villa isolée ensevelie sous la neige, peu à peu se dévoilent des secrets insoupçonnés aux lourdes conséquences… Un suspense digne des plus grands films noirs qui tient en haleine et se savoure, blotti près d'une cheminée.

Huit Femmes

© Collection Christophel © BIM / Fidelite /Jean CLaude Moireau

Panic Room (2002)

Une femme fraîchement divorcée et sa fille adolescente emménagent dans une sublime demeure en plein coeur de Manhattan. Anciennement habitée par un riche milliardaire seul et paranoïaque, la maison est équipée d'une panic room, pièce blindée et équipé de caméras où l'on trouve refuge en cas d'agressions extérieures. Lorsque trois hommes débarquent dans sa ville en pleine nuit, Meg et sa fille se précipitent dans la panic room. Mais rien ne va se passer comme prévu… Un huis clos haletant qui révèle au grand public la jeune Kristen Stewart qui, à tout juste 13 ans, donne la réplique à Jodie Foster.

Panic Room

© Columbia Pictures /Getty Images

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :
14 vieux films à revoir sur Netflix
Les meilleurs films à voir en hiver
40 films culte des années 90 à voir absolument

https://www.youtube.com/embed/WrtU6h91jo4?start=4s?embed_config={"adsConfig":{"adTagParameters":{"iu":"/5574/fr-vogue-cp/culture/cinema/article/Youtube-PFP","cust_params":"cms%3Dcopilot%26site-name%3DVogue%26market-name%3Dfrance%26page-url%3Dhttps://www.vogue.fr/culture/article/meilleurs-films-en-huis-clos-a-voir-absolument%26page-template%3Darticle%26article-id%3D5fb2985b82fea62e877a1af7%26gallery-embeds%3Dno%26content-type%3Dstandard%26article-tag%3DActualités%2CCinéma%2CA la maison%26experience%3Dcompass%26category%3Dculture%26subcategory%3Dcinema%26video-embeds%3Dyes%26ceros-embed%3Dno%26platform%3Dweb%26feature-flags%3Da2a-true%2CageGate-false%2CampNativeAds-false%2CarticleEmbedExternalLinks-false%2CarticleEmbedInlineArticles-true%2CarticleEmbedInlineGalleries-false%2CarticlePopInTag-false%2CatjsonArticleBody-false%2CautoplayYouTubeVideosOnVideoPage-false%2CcategorySubNavigation-false%2Cdinosaur-false%2CdisplayMoreArticles-false%2CdynamicAffiliateDisclaimer-false%2CdynamicAffiliateDisclaimerTop-true%2CfastAdsV6-false%2CgalleryStickyBottomAd-false%2CglobalAnalytics-false%2CgwaArticle-false%2ChideCerosEmbed-false%2CimageOverlay-false%2CimageOverlayAppendOrientation-false%2CjsonToObject-false%2CloadMoatOnlyForActiveViewportAdSlots-false%2ClogoVariation-%2CnativeShareLargeButtonOnTopper-true%2Cnewsletter-false%2ColdBrowserWarning-false%2CrecommendChangePopInTag-false%2CrefreshAds-false%2CregistrationWall-false%2CrelatedContentRecommendations-true%2CseoMetaRobots-true%2CslimNavigation-true%2CstickyBottomArticleAd-true%2CstickyBottomHomepageAd-false%2CstickyBottomTopicAd-false%2CstickyHeader-false%2CteadsNativeFallback-true%2CtopicNativeSlice-false%2CuserAccountNav-false%2CyieldToAds-false%2ConeTrust-true%2Csentry-true%2CshowAdsInGalleryBody-false%2CalwaysOnControlFlag-false%2CarticlePopInTag2-false%2CcerosRecommendations-false%2CtestMultivariant-A%26kvid%3DWrtU6h91jo4%26video-embed-index%3D1"},"nonPersonalizedAd":false}}
Source: Lire L’Article Complet