Jardin paysager : toutes les clés pour le réussir

Alléché par les fleurs magnifiques et autres arbres verdoyants croisés dans votre jardinerie préférée, vous n’avez qu’une envie : vous lancer dans l’aménagement d’un beau jardin paysager. Mais par quoi commencer ? Quelles plantes choisir ? Comment composer avec les spécificités de votre terrain ? L’aménagement d’un jardin paysager est-il compatible avec un budget limité ? Quid de l’entretien ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre…

  • Aménager un petit jardin : tous nos conseils
  • Allée de jardin : tout ce qu’il faut savoir

Quel plan pour un jardin paysager ?

Pour concevoir un jardin paysager, il faut prendre le temps de réfléchir à un plan.

  • Commencez par faire le plan de l’existant : notez bien la taille de votre terrain, ses spécificités mais également la place de votre maison et les portes et fenêtres de celle-ci. En effet, il serait dommage de planter un grand arbre pile devant une ouverture !
  • Notez ensuite les massifs, végétaux ou arbres déjà présents et que vous vous voudriez conserver.
  • Puis positionnez sur le plan tous les espaces de vie dont sera constitué votre jardin : piscine, potager, terrasse, bassin… Pour chaque espace, vous penserez le décor en adéquation avec vos envies. Notez sur le plan arbres, arbustes, vivaces ou pelouse à implanter.
  • Pensez au cheminement entre les espaces : il faut assurer une bonne circulation dans le jardin tout en répondant à l’esthétique recherchée. Les allées doivent permettre des arrêts sur chaque point de vue du jardin et offrir une continuité. En termes de style, vous choisirez des dessins en arrondi ou plus géométriques selon vos goûts.

Quelles plantes pour un jardin paysager ?

Le choix des plantes se fera en fonction du climat, du sol, de l’exposition mais également en fonction du type de jardin dont vous rêvez : un jardin champêtre sera riche en fleurs ; un jardin méditerranéen accueillera oliviers, lavandes, romarins et autres plantes méditerranéennes ; un jardin contemporain adoptera graminées, fleurs blanches, buis ou encore palmiers.

Toutefois certains conseils sont universels :

  • Répartir les plantes selon l’orientation du soleil : sur votre plan, n’hésitez pas à indiquer les zones ombragées ou non pour répartir au mieux les végétaux selon leurs besoins.
  • Penser aux changements de saison : il s’agit de veiller à ce que votre jardin soit agréable en toutes saisons en choisissant notamment des végétaux persistants et des espèces dont les floraisons se succèdent au fil des mois, du printemps à l’automne et même en hiver pour certaines espèces.
  • Jouer avec les couleurs : on choisira des fleurs et végétaux dont les couleurs se marient joliment. On évite en général de multiplier les couleurs pour garder une certaine unité chromatique.
  • Jouer avec les volumes : végétaux plus ou moins hauts, plus ou moins volumineux se mettront en valeur les uns les autres. Les végétaux les plus gros se placeront en arrière-plan, les végétaux moyens au centre et les rampants en premier plan. De la même manière, on pourra faire cohabiter végétaux au port compact et arrondi et plantes aux longues tiges majestueuses pour un effet visuel intéressant.
  • Prévoir la croissance des végétaux : il est important d’avoir en tête l’espace que va prendre chaque plante, chaque arbre afin d’anticiper les aménagements alentours. Pour profiter du jardin rapidement, on pourra toutefois alterner plantes à croissance lente et plantes à croissance rapide.

Comment penser un jardin paysager avec peu d’entretien ?

Avant de vous lancer dans l’aménagement de votre jardin paysager, pensez à l’entretien que celui-ci nécessitera. Ceux qui préféreront un jardin ne nécessitant que peu d’entretien éviteront ainsi les jardins à la française par exemple qui nécessitent énormément de travail… Quelques conseils pour un jardin facile à vivre :

  • On évitera les haies ou massifs à tailler ou les végétaux qui vont beaucoup se développer et demanderont à être redimensionnés.
  • On préfèrera les plantes vivaces qui refleurissent année après année. Plus simple (et moins cher) que de replanter chaque année des plantes.
  • Les vivaces couvre-sol sont également un bon moyen de limiter l’entretien dans le jardin. Elles n’auront pas besoin d’être tondues ou taillées.
  • Il sera intéressant de privilégier dans le jardin des espèces locales qui seront le plus adaptées au climat et au terrain et seront donc plus faciles à entretenir (moins d’arrosage, moins d’attention).
  • Pour limiter les mauvaises herbes et l’arrosage, on pense au paillage aux pieds des massifs et arbustes.
  • On mise tout sur les végétaux qui ne demande que peu d’arrosage : ail d’ornement, laurier rose, sedum, genêt à balais, agave, pavot de Californie, lavande… Notez que la première année, ces plantes auront tout de même besoin d’un arrosage régulier.

Comment aménager un jardin paysager pas trop cher ?

Le jardin paysager peut rapidement coûter cher : matériaux, mobilier, végétaux… Il est toutefois possible de maîtriser son budget :

  • Veillez à valoriser les éléments déjà présents dans vote jardin. Si certaines plantes ne sont pas placées là où vous le souhaiteriez, déplacez-les. Pensez également à bouturer certaines de vos plantes.
  • Limitez vos ambitions… Un jardin trop chargé, avec trop de végétaux, trop de meubles, trop d’espaces différents sera non seulement très onéreux mais offrira un rendu étriqué.
  • Hiérarchisez vos envies : parmi les espaces que vous avez imaginés pour votre jardin, y en a-t-il que vous souhaiteriez aménager en premier ? Si vous avez très envie de profiter au plus vite d’une terrasse végétalisée pour inviter vos amis à manger, focalisez-vous sur cet espace en particulier. A contrario, vous pourrez avancer sur la globalité du projet en mettant en place en premier les éléments structurants. Vous réaliserez le reste des plantations dans un second temps, petit à petit.
  • Enfin, pourquoi ne pas laisser quelques zones de votre jardin plus sauvages ? La flore spontanée aura un charme champêtre certain, favorisera l’accueil d’une faune diversifiée, abeilles, papillons et autres insectes bien utiles au jardin et à la biodiversité tout en se révélant très économique. Vous pourrez également semer vous-même des fleurs pour créer une prairie sauvage avec un budget très correct.

Source: Lire L’Article Complet