« Je serai vivante » libère la parole d’une jeune victime de viol

  • Les lectures coups de coeur, ça se partage.
  • Notre communauté vous recommande chaque jour un nouveau livre.
  • Aujourd’hui, « Je serai vivante » de Nastasia Rugani, paru le 24 juin 2021 aux Éditions Gallimard – Scripto.

Anne-So « Echos de Mots », blogueuse littéraire jeunesse et contributrice 
du groupe de lecture
20 Minutes Livres, vous recommande Je serai vivante de Nastasia Rugani, paru le 24 juin 2021 aux Éditions Gallimard – Scripto.
 

Sa citation préférée :

Depuis que je suis entrée dans votre bureau étriqué, Monsieur l’officier, vous attendez une jupe en lambeaux, du sang sous les ongles et des témoins. Je crois que vous auriez préféré une foule rugissante devant mon corps dévoré par des chiens haineux ; leurs babines rosies de moi ; mes os à vos pieds. Des preuves à récolter. Un viol à voir. Moi, j’aurais préféré ne jamais me rendre sous le cerisier, il y a trois mois, en avril dernier.

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que Je serai vivante est un titre d’une puissance renversante. La narratrice n’est jamais nommée, se faisant la voix de toutes les victimes tout en le rappelant : aucun viol n’est comparable à un autre et chaque victime est différente. Un point commun demeure quoi qu’il arrive : le crime est intolérable et la parole, difficile à libérer.
  • Parce que la narratrice s’adresse ici à l’officier ayant pris sa plainte. L’héroïne – et rarement ce terme n’aura été si approprié – se trouve dans la pire des situations : celle de mettre des mots sur un viol qui vient à présent salir sa langue quand son corps a déjà été brisé. Elle s’accroche et tente de communiquer malgré la douleur que cela engendre. Malgré un officier qui cherche les incohérences au lieu de rassurer et qui fixe son écran pour fuir la douleur de celle qui lui fait face.
  • Parce que l’écriture de Nastasia Rugani est tout simplement incroyable. Elle peut néanmoins s’avérer complexe et, si l’on ajoute à cela un thème dévastateur, le récit peut parfois se révéler ardu. Sa poésie, toujours hallucinante de beauté, est crue et teintée de douleur mais s’érige comme une magnifique fleur dans une mare de sang. Le livre n’en devient que plus incroyable, beau, marquant et important.
  • Parce que ce roman est un cri déchirant qui devrait être entendu de tous. Une plongée tête la première dans les pensées les plus intimes d’une adolescente victime de viol. Grâce à une plume d’une poésie incroyablement imagée, Nastasia Rugani illustre parfaitement le parcours douloureux qui suit le crime, comme si la violence de l’acte en lui-même n’était pas suffisante. Une lecture difficile, bouleversante, mais nécessaire.

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Une plongée dans les pensées d’une adolescente victime de viol, qui s’adresse intérieurement à celui qui prend sa déposition, face à elle.

Les personnages. L’héroïne est une adolescente dont on ne sait pas grand-chose à part que sa vie a changé pour le pire un jour d’avril, trois mois plus tôt, lorsqu’on l’a violée. Au-delà de cela, elle peut être votre mère, votre sœur ou votre fille. Une victime qui se bat pour ne pas se laisser engloutir.

Les lieux. Le lecteur navigue dans les pensées de l’héroïne, du parc où les faits se sont passés au commissariat.

L’époque. Le récit commence trois mois après le viol.

L’auteur. Nastasia Rugani est une autrice française. Après des études de lettres à la Sorbonne, elle écrit des romans de littérature jeunesse. Elle signe notamment Tous les héros s’appellent Phénix couronné de sept prix littéraires.

Ce livre a été lu avec plaisir malgré la gravité du récit par Anne-So Echos de Mots,
blogueuse spécialisée dans la littérature jeunesse et ado. « Pour moi, la lecture peut être aussi bien un plaisir personnel dans lequel on court se réfugier qu’une excuse pour échanger et rencontrer d’autres lecteurs. Je suis une amoureuse des mots toujours intéressée par de nouvelles découvertes. »

Acheter ce livre sur Amazon

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Source: Lire L’Article Complet