La justice européenne confirme la suspension du média russe RT France

Elle ne sera pas de retour sur nos écrans. La justice européenne a rejeté mercredi la demande de la chaîne d’information RT France (ex-Russia Today) d’annuler la suspension de sa diffusion décidée dans le cadre des sanctions de l’UE contre Moscou, selon un arrêt consulté par l’AFP.

Dans sa décision, qui pourra être contestée en appel, le tribunal de l’UE argumente notamment que cette « interdiction temporaire » ne remet « pas en cause » la liberté d’expression « en tant que telle » contrairement à ce qu’affirmait le média d’Etat russe, sanctionné après l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

La Russie va entraver « le travail des médias occidentaux »

La Russie va entraver le « travail des médias occidentaux » sur son territoire, en représailles à cette décision, a indiqué mercredi le Kremlin. « Nous allons prendre des mesures de pression similaires visant les médias occidentaux qui travaillent chez nous dans le pays. Nous n’allons pas non plus les laisser travailler dans notre pays », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Accusés d’être des instruments de « désinformation » de Moscou dans sa guerre contre l’Ukraine, les médias d’Etat russes RT et Sputnik ont été bannis de l’Union européenne, et l’interdiction de diffusion à la télévision et sur Internet est entrée en vigueur le 2 mars. L’Union européenne avait décidé de bannir ces « médias d’Etat russes » pour les empêcher de diffuser leurs « mensonges » sur la guerre menée par Moscou en Ukraine, selon les termes de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Source: Lire L’Article Complet