La libellule, championne de haute voltige

Cet insecte, parmi les plus vieux du monde, jadis associé au diable, nous charme aujourd’hui de ses virevoltes aussi élégantes que performantes.

Restez informée

Elle pèse moins d’un gramme, et pourtant la libellule ne passe pas inaperçue. Capable de parcourir des centaines de kilomètres à la seule force de ses délicates ailes aux nuances argentées, elle affiche quelque 300 millions d’années au compteur. Contemporaine des dinosaures, elle s’est depuis affinée, promenant aujourd’hui sa silhouette gracile près des points d’eau. Ephémère – l’adulte ne vit qu’une saison –, elle est très utile. Anti-moustiques naturel, habile à croquer à l’envi mouches, moucherons ou taons en plein vol, l’odonate, de son nom scientifique, est aussi un mets de choix pour les oiseaux et les grenouilles. D’ailleurs, ces derniers n’auront pas forcément beaucoup d’efforts à fournir : des biologistes canadiens ont découvert que les libellules pouvaient mourir de peur simplement à l’approche d’un prédateur. Pour l’homme, elle est totalement inoffensive. Sans venin, elle ne pique ni ne mord quelle que soit son espèce. Il en existe près de 5 600, dont 89 virevoltent en France. Peut-être plus pour très longtemps… L’abus de pesticides en menace sérieusement déjà plus d’une vingtaine.

Dans le grand bain

Sa vie est intimement liée à l’eau. A l’état de larve, elle y passe plusieurs années, son système respiratoire lui permettant de vivre en totale immersion. Une fois adulte, fixée sur la terre ferme, elle chasse à proximité des mares ou des rivières. Sa présence témoigne d’ailleurs du bon équilibre écologique des environs.

Sa parade anti-harcèlement

Les libellules femelles ont mis au point une parade imparable pour décourager les mâles trop entreprenants. Poursuivies, elles se jettent au sol à toute vitesse, mimant une chute. Là, elles restent immobiles jusqu’à ce que leur harceleur les croit mortes et passe son chemin. Ce comportement a été observé par Rassim Khelifa, biologiste de l’Université suisse de Zurich.

De sacrées mirettes

Comme vous avez de grands yeux ! La libellule en possède deux, disproportionnés et d’une redoutable efficacité. Placés de chaque côté d’une tête ultra-mobile, chacun compte en moyenne 15 000 facettes, semblables à autant de petits yeux. S’ils sont constitués comme chez l’homme d’une cornée et d’un cristallin, leurs yeux captent au moins quatre fois plus d’images par seconde que lui, opèrent à 360° et perçoivent l’ultraviolet.

Chasseuse mais coquette

Redoutable, l’odonate raffole des petits insectes qui passent à sa portée. Très peu échappent à ses puissantes mandibules armées de dents pointues ! Car il a aussi la particularité de pouvoir se concentrer sur sa proie de longs moments, faisant abstraction de tout le reste. Ainsi, dans plus de neuf cas sur dix, il fait mouche. Après l’effort, place au réconfort et à une grande toilette.

Quelle acrobate !

Ce bel insecte est capable des plus surprenantes acrobaties. Virage à angle droit, vol stationnaire ou arrière, changement instantané de trajectoire, montée à la verticale, à la renverse… Des prouesses rendues possibles grâce à ses deux paires d’ailes indépendantes : une avant et une arrière. Avec seulement 30 battements par seconde, ces jolis appendices transparents et finement nervurés propulsent la libellule jusqu’à 80 km/h. Le tout en silence ! Mais elle est fragile. Alors, en temps de pluie ou de froid, elle ne vole pas.

En librairie

Préfacé par Yann Arthus-Bertrand, ce très bel ouvrage nous raconte avec beaucoup de poésie l’étonnante évolution de cette fille de l’air. Son histoire est magnifiquement mise en images grâce aux clichés de Daniel Magnin, photographe naturaliste.

A lire aussi :

⋙ Les terribles conséquences de la disparition des insectes
⋙ Je fabrique un hôtel à insectes pour mon jardin
⋙ Punaise diabolique : quel est cet insecte qui prolifère en France ?

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Animo n°2 juillet-août 2020

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet