La licence Pokémon est-elle surcôtée ?

Si le succès des débuts de la licence Pokémon était mérité, qu’en est-il plusieurs décennies plus tard ? A-t-elle su se renouveler au fil des années ? Rien n’est moins sûr…

Pokémon ne cesse de faire parler de lui. Que ce soit avec sa réussie série télévisée d’animation, son jeu de cartes qui bat des records en termes de reventes, les jeux canon de la série ou les spin-offs, voire mêmes les jeux mobiles (Pokémon Go notamment), la licence n’a eu de cesse de générer l’attention du public depuis plusieurs décennies désormais. Cependant, si l’on juge les derniers jeux de la série principale, peut-on toujours dire que ce succès qui dure est mérité ? Une question qui vaut le coup d’être posée, en attendant, peut-être, que Pokémon Arceus apporte enfin le bouleversement tant attendu ?

Des débuts tonitruants

Quand Pokémon Rouge et Bleu est sorti pour la première fois, il s’agissait d’un véritable phénomène. Les Gameboy se sont vendues comme des petits pains, la série télévisée a rencontré un incroyable succès et les cartes à jouer s’échangeaient dans toutes les cours de récréation. Pendant une décennie environ, tous les nouveaux jeux Pokémon rencontraient un succès immédiat, avec des nouvelles générations de créatures qui ont su conquérir leur public cible. Cependant, plus de 8 générations plus tard, il faut bien avouer que la recette semble avoir atteint sa limite : dans tous les jeux, on retrouve exactement la même structure narrative, avec des améliorations très limitées au niveau du gameplay. Bref, pour un fan de longue date, on commence à s’ennuyer.

Une déliquescence progressive

Depuis quelques années et avec de nombreuses nouvelles générations, Pokémon manque de réellement convaincre ses fans. Entendons-nous bien : les jeux se vendent très bien, mais cela ne signifie pas que les joueurs en sont heureux. Pokémon Sword & Shield aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : en plus d’offrir une narration très succincte et presque bâclée, le jeu n’aura même pas permis aux joueurs de retrouver l’ensemble des Pokémon des générations précédentes, ce qui a constitué pour beaucoup une grosse déception. Si l’on couple ces désillusions au fait que la série semble avoir un gros souci pour se renouveler avec les années (les structures de chaque épisode semblent n’avoir pas beaucoup évolué depuis les débuts de la licence), alors on se retrouve avec des tonnes de fans qui préfèrent désormais se trouver des alternatives plutôt que de s’entêter à être déçu à chaque nouveau jeu Pokémon. Et les alternatives sont finalement nombreuses !

Des alternatives plus matures pour les amateurs de « Monster-Taming »

Si les plus jeunes trouveront toujours de quoi se mettre sous la dent avec les nouveaux opus Pokémon, il faut bien avouer que les vétérans qui ont grandi avec la licence peuvent potentiellement ne plus se retrouver dans cette dernière. Pour ces joueurs, des tonnes de jeux ont pu être proposés ces dernières années pour permettre à ceux qui veulent une expérience Pokémon « adulte » d’en profiter. Tout récemment, Shin Megami Tensei V est sorti sur Nintendo Switch, et fait partie de ces jeux qui possèdent une mécanique de capture assez similaire : on peut y choper absolument tous les ennemis que l’on croise dans le jeu pour en faire nos alliés. Cependant, plutôt qu’une pokéball, il va falloir leur parler et les convaincre de nous rejoindre. SMT V est bien plus mature dans ses thèmes abordés et son univers, mais pourra potentiellement faire plaisir aux amateurs de Pokémon qui ne se reconnaissent plus trop dans leur licence préférée. Pareillement, quelques pépites indépendantes reprennent le système de Monster Taming, comme Monster Sanctuary, sorti l’an dernier. Un excellent jeu qui mêle à la fois jeu au tour par tour comme Pokémon avec un côté Metroidvania en 2D ultra plaisant. Bref, les alternatives sont nombreuses pour les nombreux déçus de la série de la Pokémon Company… De quoi s’occuper en attendant Pokémon Legends Arceus qui, on l’espère, réinventera vraiment la licence !

Source: Lire L’Article Complet