Lassie : portrait d'une chienne star de cinéma

Née de l’imagination d’un écrivain anglais en 1940, la chienne fidèle est devenue une star au cinéma.

Restez informée

La première fois qu’il est fait mention d’une Lassie, c’est dans une nouvelle sentimentale de l’auteure britannique Elizabeth Gaskell, Les Demi-frères (1859). Cette chienne border collie, brave et loyale, « au regard intelligent et inquiet », est envoyée par son maître sauver son jeune demi-frère pris dans une tempête de neige. Elle y parvient, mais l’aîné, lui, ne survit pas. Une histoire vraie a pu également inspirer le mythe. En 1915, durant la Première Guerre mondiale, le navire britannique Le Formidable a été torpillé par un sous-marin allemand. Alors que les corps des marins étaient alignés dans la cave d’un pub servant de morgue de fortune, le chien du propriétaire, un colley croisé, a ramené le matelot de deuxième classe John Cowan à la vie en le léchant et en réchauffant son corps. Ce récit inspirant a été popularisé par les journaux de l’époque pour redonner le moral au pays.

Un roman à l’eau de rose

Le roman de l’Anglais Eric Knight, Lassie, chien fidèle (1940), adapté d’une nouvelle à succès qu’il a écrite deux ans auparavant pour The Saturday Evening Post, est le véritable point de départ de l’histoire. Celle-ci se déroule durant la dépression en Angleterre : une famille du Yorkshire est obligée de vendre son animal de compagnie pour survivre. Son jeune maître est dévasté par le chagrin. Mais à l’issue d’un long périple, Lassie retrouve son chemin jusqu’à la ferme et tout le monde est à nouveau réuni et heureux.

Le mythe hollywoodien

Installé aux Etats-Unis dès 1912, Eric Knight a, plus tard, élevé des colleys avec sa seconde épouse dans leur demeure de Pennsylvanie. C’est peut-être une autre source d’inspiration à son roman, qu’il considérait comme essentiellement alimentaire. Le chien qu’il décrit est un « rough border collie », un colley à poil long, une race d’origine écossaise reconnue depuis les années 1800. Lassie signifie d’ailleurs « fille » en patois écossais. Major des services spéciaux de l’armée américaine, Eric Knight trouvera la mort en 1943 dans un crash aérien au-dessus de la jungle de l’actuel Surinam, sans savoir que son héroïne va connaître un succès planétaire. C’est en 1943, tout juste après la disparition de l’écrivain, que sort le premier film, Fidèle Lassie, adapté du roman par les studios de la MGM. Ce film marque la deuxième apparition d’une jeune actrice nommée Elizabeth Taylor, âgée de 11 ans, qui jouera aussi dans Le Courage de Lassie, en 1946, et va devenir une star.

C’est aussi le cas du personnage de Lassie. Après le succès critique et public de Fidèle Lassie, quatre autres films suivront jusqu’en 1949, puis encore trois entre 1978 et 2005. Entre-temps, une série télévisée américaine l’a mise en scène entre 1954 et 1973, mais aussi dans des programmes radiophoniques sur ABC et NBC, entre 1947 et 1950, et plus tard dans d’autres versions sous forme de téléfilms ou films d’animation. L’ambiance rurale de ces adaptations séduit la population américaine, touchée au cœur par les vertus incarnées par la chienne dans les douloureuses années d’après-guerre : héroïsme, fidélité, sens du devoir et de la famille… Ensuite, Lassie change progressivement d’univers tout en conservant son caractère. Elle quitte le monde agricole pour devenir la compagne de gardes forestiers et sauver la nature sauvage. Au fil du temps, son personnage sera décliné en produits dérivés, utilisé dans des publicités et aura même un jour sa page Facebook.

Un rôle de composition

Né en Californie en juin 1940, c’est un colley mâle à poil long du nom de Pal qui devient le premier et le plus fameux interprète de Lassie. Par son intelligence et son obéissance, ce chien a attiré l’attention de Rudd Weatherwax, un dresseur d’animaux travaillant pour les studios d’Hollywood. Acteur-né, il tient le rôle-titre jusqu’en 1954. Il mourra en 1958. La relève est assurée par sa progéniture : d’abord ses fils Lassie Jr (1954-1959) et Spook (1960), puis son petit-fils Baby (1960-1966). Un chien, fruit de la neuvième génération de descendants de Pal, toujours entraîné par l’entreprise Weatherwax Trained Dogs joue encore dans la série télévisée canadienne Lassie entre 1997 et 1999. La tentative de mettre en scène un animal n’étant pas lié par le sang à l’acteur original avait provoqué une levée de boucliers chez les fans de la première heure.

Info secrète

Lassie est bien une chienne. Mais il n’y a que des chiens qui ont joué son rôle. En effet, les femelles colley perdent abondamment leurs poils à chaque cycle de chaleur, alors que chez les mâles cela ne se produit que de façon saisonnière. Ils sont également plus massifs, donc plus impressionnants. En revanche, comme ils n’étaient pas castrés, les chefs opérateurs ont dû soigner leurs cadrages !

Un talent récompensé

Lassie est l’un des trois seuls animaux à avoir son étoile sur le Walk of Fame d’Hollywood, avec Rin-Tin-Tin et Strongheart, deux bergers allemands également acteurs, dans les années 1920. Elle a aussi été nommée parmi les 100 icônes du siècle par des membres de la communauté du divertissement sondés par le magazine Variety, en 2005.

A lire aussi :

⋙ Qui est Cheeta, le chimpanzé de Tarzan, star d’Hollywood ?
⋙ Créer une version peluche de son animal de compagnie ? C’est possible !
⋙ Découvrez le chien préféré des Français en 2020
⋙ Qui est Toby, le chien porte-parole de Colette ?

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Animo n°1 mai-juin 2020

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet