Le camembert, odeur et patrie

Choisir un camembert dans un supermarché, c’est tout un art, semble-t-il. Les délicieuses Bretonnes du groupe Raggalendo exposent leur méthode en 2008. Vous le voyez, le camembert n’est pas seulement un fromage de haute tradition et il apparaît dans des chansons plutôt récentes.

Mais on voit aussi poindre, même si c’est plutôt rare, la mozzarella. Or, même des experts de musiques urbaines ne connaissent pas forcément Le Comptoir, collectif qui aime le soleil et célèbre les plaisirs de l’été, dont une salade tomate mozza – salade qui ne suffit pas à expliquer que, pour la première fois au mois de septembre, les Français ont consommé moins de camembert que de mozzarella.

Mais il est vrai que cela fait longtemps que l’on parle en France d’un défaut du camembert – un défaut que n’a pas la mozzarella…

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end,  vous entendez des extraits de :

Raggalendo, Camembert, 2008

Le Comptoir, Banana, 2018

Pierre Perret, Le Tord boyaux, 1965

Charles et Johnny, Adieu Paris, 1934

Les Charlots, La Bouche camembert, 1986

Pierre Perret, C’est bon pour la santé, 1973

Pierre Perret, Y’a pas de malaise, 1983

Pierre Perret, L’amour c’est comme Jésus, 2002

Pierre Perret, C’est l’printemps, 1981

Pierre Perret, Voyages organisés, 1971

Boris Vian, J’suis snob, 1955

Bourvil, Le Fromage au lait, 1968


Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l’été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d’une autrice, compositrice et interprète considérée comme l’arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Source: Lire L’Article Complet