Le magazine « Time » qualifie 2020 de « pire année de l’histoire »

Les quatre chiffres de l’année barrés d’une énorme croix rouge. Voilà la une de la prochaine édition du Time. Connu pour
ses couvertures chocs, le magazine américain a levé le voile ce samedi sur l’un de ses derniers numéros de l’année, considérée alors comme « la pire de l’histoire ».

Rapidement, les internautes se sont emparés de leur clavier pour contester cette déclaration du Time. Si certains sont pessimistes et attendent de voir ce que 2021 nous réserve, beaucoup se demandent si rester chez soi à regarder
Netflix pour vaincre une
pandémie est vraiment la pire chose qui soit.

Stephanie Zacharek, critique de cinéma du magazine et autrice de l’article, explique pourtant dès les premières lignes qu’il y a eu « des années pires dans l’histoire des États-Unis, et certainement des années pires dans l’histoire du monde, mais la plupart d’entre nous qui vivons aujourd’hui n’avons rien vu de tel. »

Une crise sanitaire, politique, environnementale et sociétale

À propos des deux guerres mondiales, Stephanie Zacharek explique : « Il faudrait avoir plus de 100 ans pour se souvenir des ravages de la Première Guerre mondiale et de la grippe espagnole ; environ 90 pour avoir une idée de la privation économique provoquée par la Grande Dépression ; et environ 80 ans pour conserver tout souvenir de la
Seconde Guerre mondiale et de ses horreurs. » En clair, 2020 est la pire année qui soit de mémoire d’homme.

Dans son papier, la critique du Time n’évoque pas uniquement la crise du
coronavirus. Selon elle, « le monde avait commencé à s’effondrer bien avant », en raison des feux de brousse en Australie, suivis par la même catastrophe en Californie. Elle évoque ensuite
la mort de George Floyd, qui a déclenché « une colère justifiée non seulement dans tout le pays mais dans le monde entier. » Vient enfin
l’élection présidentielle américaine, qui a quand même montré que « d’une manière ou d’une autre, nous avons réparé la démocratie avec un bout de ruban adhésif, juste à temps. »

Source: Lire L’Article Complet