Le petit Nicolas : comment le jeune Maxime Godart a-t-il été choisi pour jouer le rôle-titre ?

À l’occasion de la diffusion du film Le petit Nicolas samedi 16 octobre 2021, à partir de 21h05 sur M6, Télé Star vous dévoile comment s’est déroulé le casting du jeune Maxime Godart pour incarner le rôle-titre.

Sorti au cinéma en 2009, le film intitulé Le petit Nicolas, porté par Kad Merad, Valérie Lemercier et Maxime Godart, sera rediffusé samedi 16 octobre 2021, à partir de 21h05 sur M6. Réalisé par Laurent Tirard, ce long-métrage est en fait l’adaptation cinématographique de la bande-dessinée éponyme de René Goscinny et Jean-Jacques Sempé. Ce film met en scène le personnage de Nicolas, incarné à l’écran par le jeune Maxime Godart, qui mène l’existence tranquille et idyllique d’un petit garçon comme les autres. Ses parents, respectivement interprétés par Kad Merad et Valérie Lemercier, l’aiment tendrement.

Lui et sa bande de copains extraordinaires s’amusent beaucoup et se livrent à toutes sortes de bêtises jusqu’à ce fameux jour où il croit comprendre que sa mère est enceinte. La détresse s’installe et Nicolas imagine déjà la situation à venir : un petit frère va prendre sa place, et ses parents ne vont plus s’occuper de lui. Afin de déterminer quel enfant devait jouer le rôle-titre de ce long-métrage, la production a procédé à un casting en recevant de jeunes garçons, dont la plupart n’avaient aucune expérience dans le monde du cinéma. Le choix de Laurent Tirard s’est très vite porté sur le jeune Maxime Godart en raison de sa ressemblance physique assez troublante avec le personnage, mais aussi à cause de sa détermination à devenir acteur.

Laurent Tirard au sujet de Maxime Godart : "L’envie et le plaisir de jouer étaient formidables"

"A neuf ans, il a une vision très claire de la place qu’il veut avoir dans la société, de ce qu’il veut faire de sa vie. Avec sa personnalité extravertie, je pensais qu’il n’aurait pas peur devant la caméra. Or, il s’est produit l’inverse. Le premier jour, lorsqu’un énorme bras de grue avec une caméra s’est approché de lui pour un premier tour de manivelle, il était pétrifié ! Chez Maxime, plus encore que chez les autres enfants, l’envie et le plaisir de jouer étaient formidables. Jamais il n’a donné le moindre signe de fatigue ni manifesté le besoin d’arrêter", a expliqué le réalisateur durant la promotion du film.

Source: Lire L’Article Complet