Le Saviez-Tu : Un classique Playstation aurait dû être une exclusivité pour Nintendo

C’est un des plus gros classiques du jeu vidéo, et à l’origine, il aurait dû sortir sur Nintendo Super NES. Mais quelques aléas ont eu raison du projet qui a vite migré sur Playstation, scellant le début d’une grande histoire d’amour entre Squaresoft et Sony. 

S’il y a bien une licence qui est désormais directement liée à Playstation, c’est bien Final Fantasy. Le dernier exemple en date illustre bien cette fidélité : Final Fantasy VII Remake fut une exclusivité pour PS4, et un des plus gros succès de 2020 pour la console. Final Fantasy XVI, le prochain jeu de la série canonique a été annoncé en exclusivité pour PS5 également. Si ces jeux finissent par la suite par sortir sur PC, il faut bien avouer que Sony et Square Enix bénéficient d’une relation privilégiée concernant cette licence qui demeure encore en 2020 comme une des plus appréciées de l’histoire du jeu vidéo. Mais voilà, les choses auraient pu être bien différentes : Final Fantasy aurait dû rester une des licences exclusives des consoles Nintendo. Jusqu’à ce que les choses changent avec un certain Final Fantasy VII.

Quand on demande à un joueur lambda quel est son jeu favori de la PS1, il y a de fortes chances pour qu’il te réponde Final Fantasy VII. C’est un des jeux les plus emblématiques de l’histoire du jeu vidéo, au point d’en découvrir un remake l’an dernier. Et ce côté culte est désormais directement affilié à la PS1, la toute première console de Sony. Mais les choses auraient pu (et même, auraient dû) se passer autrement, car à l’origine, Final Fantasy VII était prévu comme une exclusivité Nintendo pour la Super NES. Quand on regarde ce qu’est devenu Final Fantasy VII, il est difficile de l’imaginer tourner sur Super NES (personnages et combats en 3D). Mais après tout, les six premiers jeux de la série sont sortis sur consoles Nintendo, alors pourquoi pas le septième ? La raison est simple, et c’est un autre jeu : Chrono Trigger.

Le développement du classique de la Super NES fut particulièrement long et éprouvant pour les équipes de Squaresoft, alors le développement de Final Fantasy VII fut reporté pour la génération suivante. Le jeu est ainsi prévu pour Nintendo 64, la prochaine console de Nintendo. Le problème, c’est que cette nouvelle console garde le système de cartouches, qui limite les capacités de développement et l’ambition de Squaresoft sur son prochain projet. Chez Sony et la PS1, le support CD-ROM semble beaucoup plus alléchant, notamment pour tenir l’entièreté du jeu (tout de même 3CDs). Et c’est ainsi que Final Fantasy VII fut finalement développé pour la PS1, générant une véritable histoire d’amour entre Sony et Squaresoft.

Source: Lire L’Article Complet