L'erreur que l'on fait tous quand on utilise du beurre

En cuisine, en pâtisserie, sur des tartines… le beurre est très consommé. Mais attention à bien l’utiliser. Voici l’erreur que l’on fait tous et qui peut être dangereuse pour la santé !

Doux, demi-sel ou salé, le beurre est incontournable en cuisine. Bien qu’il soit un produit dérivé du lait, le beurre contient principalement des lipides et peu de calcium. Il est donc classé en termes nutritionnels dans la catégorie des matières grasses. Et c’est l’une des matières grasses les plus utilisées dans le monde. La France en est d’ailleurs le plus gros consommateur à raison de 8 kg par habitant et par an.

Bon mais ultra calorique, le beurre a pendant longtemps été accusé d’être nocif pour le cœur et les artères. S’il est désormais réhabilité, ce n’est pas sans condition ! Découvrez l’erreur à ne pas commettre avec le beurre.

Ne pas consommer le beurre cuit !

Le bon usage du beurre, c’est cru ! Étalé sur des tartines ou fondu sur des légumes verts, des pommes de terre, du riz ou bien un filet de poisson, c’est ainsi que nous devons tous consommer le beurre. Bien sûr, il est tout à fait possible de l’utiliser comme gras de cuisson et de le faire chauffer dans une poêle. Mais il ne faut surtout pas dépasser son point de fumée, c’est-à-dire pas au-delà de 120°C à 140°C !

Le docteur Jean-Michel Lecerf, chef du service Nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, indique au journal Le Parisien, qu'”à partir de 100 degrés le beurre blondit, puis sa couleur fonce peu à peu avec la hausse des températures suite à l’interaction entre les glucides et les protéines du beurre. C’est ce que l’on appelle la réaction de Maillard. Celle-ci génère l’apparition de molécules nocives qui favorisent l’inflammation du corps. Mieux vaut donc ne pas en abuser. La consommation de beurre roux est ainsi acceptable, mais celle de beurre noir doit être évitée.”

Il faut aussi faire attention à ne pas trop en consommer. Si le beurre présente des propriétés nutritionnelles intéressantes et constitue une bonne source de vitamines antioxydantes A et E, (c’est aussi le seul aliment qui apporte de l’acide butyrique, un composé susceptible de réduire le risque de cancer du colon), il n’en est pas moins gras. Il faut donc veillez à ne pas dépasser une quantité de 20 grammes de beurre par jour pour un adulte (jusqu’à 30g pour les sportifs), pour éviter une prise de poids.

Favorisez le ghee (beurre clarifié)

Le ghee est un beurre clarifié qui fait parti des ingrédients phare de la gastronomie traditionnelle indienne. Il est issu d’un beurre classique duquel on a éliminé l’eau, le lactose et les protéines. En Inde, il est considéré comme la matière grasse la plus pure et la plus noble. Chauffés longuement à basse température, les éléments du beurre sont dissociés, puis filtré. N’est alors conservée que la matière grasse pure. On obtient alors du ghee.

En ayurveda, le ghee est estimé pour ses vertus régénérantes, nutritives et nettoyantes. Rééquilibrant, il facilite le processus digestif. Riche en antioxydants phénoliques, il est également recommandé pour éliminer les toxines et renforcer le système immunitaire. Contrairement au beurre classique, le ghee présente l’avantage de ne pas se dégrader ni noircir lors de la cuisson, même à haute température.

Source: Lire L’Article Complet