Les Animaux fantastiques : comment les créatures du film ont-elles été créés ?

A l’occasion de la diffusion du film Les Animaux fantastiques dimanche 18 octobre 2020, à partir de 21h05 sur TF1, Télé Star vous dévoile comment les créatures de ce long-métrage été créées.

Les fans de l’univers d’Harry Potter et de J.K. Rowling seront aux anges dimanche 18 octobre 2020 puisque TF1 diffusera Les Animaux fantastiques à partir de 21h05 ce jour-là. Sorti au cinéma en 2016, ce long-métrage est d’une œuvre sérielle dérivée qui se focalise sur plusieurs personnages secondaires, mentionnés ou présents dans l’histoire de Harry Potter. L’histoire racontée à l’écran débute 65 ans avant les aventures du jeune sorcier. Portée par Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol,Colin Farrell et Ezra Miller, cette œuvre est pour l’instant le seul film adapté du monde des sorciers de J.K. Rowling à avoir reçu un Oscar (Meilleurs costumes).

Bien évidemment, étant donné que Les Animaux fantastiques sont au centre du roman éponyme, la principale tâche de la production était d’imaginer comment les mettre en forme à l’écran. Ainsi, en plus de se baser sur le manuel écrit par J.K. Rowling, les équipes du film se sont inspirées de véritables animaux pour créer leurs animaux fantastiques. "Nous avons abordé cette étape en faisant appel aux contributions de peintres, de sculpteurs, de graphistes et d’animateurs. La vraie source d’inspiration, c’est ce livre qui est devenu notre encyclopédie : nous sommes vraiment partis de là. Le plus grand défi a été de créer une faune qui soit crédible dans le monde des sorciers" ont expliqué Tim Burke et Christian Manz, tous deux superviseurs des effets visuels du long-métrage.

Les Animaux fantastiques : les acteurs guidés par des marionnettes

"Ma principale consigne, c’était que les animaux soient fantastiques mais pas trop fantaisistes. Pour nous inspirer, nous avons pris comme référence des êtres vivants car notre faune et flore recèle en effet des merveilles, dont des animaux réellement fascinants" a analysé pour sa part le réalisateur David Yates. De plus, pour permettre aux acteurs de jouer plus facilement face à des animaux virtuels, le cinéaste et son équipe ont souvent eu recours à des marionnettes qui étaient leurs partenaires de jeu. Ces dernières étaient animées par Robin Guiver. "Les acteurs pouvaient vraiment jouer face aux marionnettes, ce qui donnait aussi à la caméra une forme et une silhouette à cadrer. Cette matérialisation sur le plateau était essentielle au travail de plusieurs départements" a expliqué le marionnettiste.

Source: Lire L’Article Complet