Les Antilles françaises, présent troublé et mémoire douloureuse

La musique des Antilles a longtemps pratiqué ce genre de jeu entre la forme et le fond : ici, Jean-Philippe Marthély, un des chanteurs de Kassav’, reprend en 1996 une chanson enregistrée pour la première fois au début des années 70, une mazurka qui avise un garçon de faire attention en allant se promener à Fort-de-France car la police a eu vent d’un complot et arrête des jeunes gens.

C’est une allusion à l’affaire de l’Organisation de la jeunesse anticolonialiste martiniquaise dont une petite vingtaine de militants sont arrêtés pour atteinte à la sûreté de l’État et emprisonnés avant un procès qui, en 1964, se terminera par un acquittement général. Mais c’est une chanson bien dansante et, comme quelques grands classiques de la musique antillaise, elle pose des questions politiques.  

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end,  vous entendez des extraits de :

Jean-Philippe Marthély, Si sa rivé, 1972 (enregitrement de 1996)

Moune de Rivel, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 2000

Henri Garat, La Biguine, 1931

Maurice Alcindor, Sékirité sociale, 1970

Erick Cosaque, Déséré nou dé maye, 1982

Kassav’, Pa ni pwoblem, 1995

Kolo Barst, Févryé 74, 2008

Ti Malo, Man blow, 2014

Jean-Philippe Marthély, Si sa rivé, 1972 (enregistrement de 1996)


Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l’été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d’une autrice, compositrice et interprète considérée comme l’arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Source: Lire L’Article Complet