Les astuces d'une naturopathe pour faire passer la gueule de bois plus vite

Comment se débarrasser d’une gueule de bois après une soirée trop alcoolisée ? Bicarbonate, tisanes, bouillotte, Sylvie Mansart, naturopathe membre du collectif des praticiens du bien être Copleni, nous a livré ses astuces pour soulager naturellement le foie et l’estomac !

Les symptômes de la gueule de bois

Après une consommation excessive d’alcool, il n’est pas rare de souffrir de la gueule de bois. Aussi appelée veisalgie, elle se caractérise par des maux de tête, des nausées, de la fatigue, une perte d’appétit et/ou des tremblements.

Un mal qui apparaît longtemps après la consommation d’alcool

Ces symptômes désagréables ne se produisent pas pendant que l’on consomme des boissons alcoolisées mais bien après. « Ils apparaissent lorsque le taux d’alcool dans le sang avoisine le 0, précise Sylvie Mansart. Ceci explique la comparaison avec un sevrage ».

Les causes de la veisalgie

C’est le travail du foie, surchargé, inflammé et intoxiqué, qui est à l’origine de la gueule de bois. « Le processus de traitement de l’alcool par le foie nécessite beaucoup de travail et entraîne déshydratation, baisse de la glycémie, insuffisance des cellule hépatiques, dilatation des vaisseaux sanguins suivie d’une vasoconstriction, baisse du rendement énergétique et fuite du magnésium », enseigne la naturopathe.

A découvrir également : Réveils nocturnes : l’heure à laquelle ils se produisent, un indicateur clé pour comprendre ce qui ne va pas

Comment prévenir la gueule de bois

L’option la plus évidente pour prévenir la gueule de bois ? Limiter sa consommation d’alcool. Mais d’autres facteurs peuvent également éviter son apparition :

  • Faire un repas entier au champagne – l’alcool le moins mauvais, selon Sylvie Mansart – et éviter le plus possible les mélanges.
  • Boire de l’eau en plus de l’alcool et, surtout, avant d’aller se coucher.
  • S’alimenter pour ne pas avoir que de l’alcool à digérer en prenant le temps d’apprécier sa nourriture.
  • Eviter les aliments trop gras, trop sucrés et les plats trop salés, qui ont tendance à donner soif.
  • Manger en quantité suffisante mais sans se resservir. « Le plus important est d’être raisonnable tout en se faisant plaisir selon ses capacités et son état de forme, préconise Sylvie Mansart. Attention en cas de grosse fatigue ».

A découvrir également : Boire du jus de citron le matin à jeun, bonne ou mauvaise idée ? L’avis d’une naturopathe

Comment faire passer la gueule de bois plus vite

« Il n’y a pas de miracle, met en garde la naturopathe. Une fois que la gueule de bois est présente, difficile de l’éradiquer complètement, hormis en ayant de la patience. » Toutefois, quelles astuces naturelles peuvent aider l’organisme à reprendre pied.

  • Se recharger en électrolytes pour combattre la déshydratation, chaque molécule d’alcool amenant avec elle 3 molécules d’eau lorsqu’elle quitte le corps par l’urine. Un phénomène qui peut affecter grandement le système nerveux et le niveau d’énergie. Pour ce faire, on peut boire :

    – Un smoothie contenant de la banane et du miel, pour associer potassium et fructose. On peut y ajouter du gingembre, qui calme la nausée.

    – De l’eau de coco, de préférence bio.

    – Une eau minérale riche en bicarbonates et en sodium (comme celle de Vichy et de St Yorre).

  • Eviter les aliments acides comme le jus d’orange pour soulager le système digestif.
  • Ingérer une cuillère à café de bicarbonate de soude diluée dans un verre d’eau et renouveler plusieurs fois dans la journée si nécessaire. « Ce produit, que l’on devrait tous avoir chez soi, va neutraliser l’acidité de la muqueuse gastrique irritée par l’alcool qui peut provoquer des brûlures d’estomac », précise Sylvie Mansart.
  • Faire un repas de légumes verts.
  • Appliquer une bouillotte sur le foie pendant au moins 20 minutes.
  • Boire des tisanes de plantes digestives, comme la menthe ou la verveine, qui réduisent les ballonnements et les fermentations intestinales.

    Le thym peut également aider le système digestif, grâce à son action antibactérienne et antispasmodique. Il aide la flore intestinale à aller mieux et améliore le fonctionnement du duo foie/vésicule biliaire. Mais attention, si le thym aide à détoxifier l’organisme « les fêtes ne sont pas la bonne période pour cela, met en garde la naturopathe. On n’en boit donc seulement durant une petite semaine, afin de ne pas fatiguer les reins en plus du reste. »

  • S’oxygéner en marchant, prendre l’air dans la nature.
  • Bien dormir, l’organisme faisant son travail de nettoyage pendant la nuit.
  • Profiter de bons moments pour réduire son stress. « Après une année 2020 compliquée, on mange et on boit avec modération mais sans bouder son plaisir !, recommande Sylvie Mansart. Ensuite on son organisme au repos pendant plusieurs jours, on s’hydrate et on se promène à l’extérieur pour se faire du bien avant de préparer les bonnes résolutions pour 2021 ».

Merci à Sylvie Mansart, naturopathe à Egly (91) – prise de rendez-vous possible sur copleni.fr.

Source: Lire L’Article Complet