Les expositions photo à voir à Paris à la rentrée | Vogue Paris

De Man Ray à Sarah Moon en passant par Cindy Sherman, tour d’horizon des plus belles expositions photo à voir à Paris en ce moment.

La mode dans l’œil de Man Ray, l'ode au noir et blanc, les études photographiques d’Erwin Wurm… Arrêt sur images sur les plus belles expositions photo à découvrir à Paris en cette rentrée.

Man Ray et la mode

C’est un aspect méconnu du travail de Man Ray, qui a pourtant contribué à l’invention même de la photographie de mode. Lorsque l’artiste emménage à Paris dans les années 20, il fait la connaissance du couturier Paul Poiret, pour qui il commence à travailler sur commande, en tant que photographe, afin de subvenir à ses besoins et poursuivre son activité de peintre. Une première incursion dans la mode dont le résultat est jugé sans intérêt, jusqu’à ce que Man Ray fasse la rencontre de Carmel Snow et d’Alexey Brodovitch, respectivement rédactrice en chef et directeur artistique du magazine Harper’s Bazaar. En appliquant à la photographie de mode les techniques et astuces qu’il utilise pour son travail artistique, Man Ray contribue à enrichir considérablement le traitement de l’image de mode. Jusqu’alors purement documentaire, elle devient terrain d’expérimentation artistique, où décor, mannequin et lumière sont magnifiés autant que le vêtement. Après l'exposition marseillaise donnée au Musée Cantini, Man Ray et la mode investit les murs du Musée du Luxembourg en septembre. S'offriront au regard des créations Schiaparelli, Worth, Jean Patou ou encore Jeanne Lanvin mises en dialogue avec les photographies de mode, certaines très rares, de Man Ray.

Man Ray Le Pavillon de l’Élégance, exposition internationale des arts décoratifs et industriels Robe du soir « Apollo » de Jeanne Lanvin 1925/1995 épreuve platine, tirage d’exposition réalisé d’après le négatif sur plaque de verre 23,5 x 17,5 cm Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne – Mnam/ Centre de création industrielle

© Centre Pompidou, MNAM-CCI, dist. RMN-Grand Palais / image Centre Pompidou © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris 2020

Man Ray et la mode, du 23 septembre 2020 au 17 janvier 2021, Musée du Luxembourg 19, rue Vaugirard 75006 Paris https://museeduluxembourg.fr/fr

Noir et Blanc : une esthétique de la photographie

Véritable objet de culte, le noir et blanc en photographie a ce pouvoir de révéler les émotions que la couleur ne descelle pas. Willy Ronis y a recourt pour raconter une époque d’insouciance, Helmut Newton s’en empare jusqu’à l’obsession, Gustave Le Gray, en avance sur son temps, en fait l’objet de ses expérimentations. Cette année, avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France, le Grand Palais célèbre cette esthétique plurielle en exposant sur ses cimaises plus de 300 tirages en noir et blanc, du XIXème siècle à aujourd’hui, témoins des nombreuses appropriations et audaces de ces experts du genre, plus de 200 réunis. En somme, l’une des plus belles expositions à voir quelques mois avant la fermeture du Grand Palais pour 4 ans. Une apothéose sur papier glacé qui ne se vit qu’une fois, donc.

Flor Garduño Canasta de Luz Supmango Guatemal 1989 tirage argentique Bibliothèque nationale de France

© Flor Garduño © BnF – Département des Estampes et de la photographie

Noir et Blanc : une esthétique de la photographie, du 12 novembre 2020 au 4 janvier 2021, Grand Palais, galerie Sud-Est, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris www.grandpalais.fr/

Sarah Moon

Ses clichés poétiques au grain flouté célébrant une féminité délicate séduisent les grands magazines de mode, dont Vogue Paris, qui collaborent durant de longues années avec elle. Le Musée d'Art Moderne propose aujourd'hui une vision plus large du travail de Sarah Moon, intimement lié à l'art cinématographique, jouant avec un lyrisme maîtrisé sur le clair-obscur et la transparence.

Sarah Moon, Pour Yohji Yamamoto, 1996 Sarah Moon, Le pavot, 1997

© Sarah Moon

Sarah Moon, PasséPrésent, du 18 septembre 2020 au 10 janvier 2021, Musée d'Art Moderne de Paris, www.mam.paris.fr/

Erwin Wurm

La Maison Européenne de la Photographie accueille depuis juin dernier une grande rétrospective consacrée à l’artiste autrichien Erwin Wurm. Deux cent tirages, études et planches contact, des années 1980 à aujourd’hui, retracent le parcours de cet artiste pluriel et racontent la place qu’a prise la photographie dans son processus créatif, avec humour et toujours une touche d’absurde.

EW11, Erwin Wurm, Outdoor Sculpture (Appenzell), 1998 C-print 120 x 80 cm

© Erwin Wurm

Erwin Wurm Photographs, actuellement à la MEP, 5-7 rue de Fourcy 75004 www.mep-fr.org/

Cindy Sherman

Cindy Sherman en majesté. C’est l’actualité réjouissante de la Fondation Louis Vuitton qui accueille une grande exposition curatée par l’artiste elle-même. Sur plus de 1500 m², plus de 170 œuvres – de 1975 à aujourd’hui – racontent les thèmes qui traversent la carrière de l’artiste, l’identité ou les stéréotypes sociétaux teintés d’un voile cinématographique aux accents fifties qui a fait sa signature. Une occasion unique de percevoir notamment les jeux de rôles de Cindy Sherman, adepte de l’auto-mise en scène et du travestissement, à la fois sujet, make-up artist, coiffeur et photographe dans des clichés poignants à l’influence considérable. En parallèle, Cindy Sherman a réuni dans Crossing views une soixantaine d’œuvres issues de la riche Collection de la Fondation mettant en lumière 20 artistes français et internationaux.

Cindy Sherman | Untitled #582, 2016 | Courtesy of the artist and Metro Pictures, New York

© 2019 Cindy Sherman

Une rétrospective (1975 – 2020) ; Crossing views, regards sur un nouveau choix d’œuvres de La Collection, du 23 septembre 2020 avril au 3 janvier 2021, Fondation Louis Vuitton, 8 Avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris https://www.fondationlouisvuitton.fr/

Miguel Rio Branco

Cette saison, notre curiosité nous fait pousser les portes du BAL, lieu d'art underground et confidentiel caché sur les hauteurs de Montmartre. Là-bas, on redécouvre le travail photographique de l’artiste brésilien Miguel Rio Branco, figure majeure de l’art contemporain dans son pays et reconnu à l'international pour ses installations et œuvres digitales. De ses noir et blanc new-yorkais époque Seventies à ses clichés ultra pigmentés d'un Brésil contrasté, en passant par ses reportages saisissants au Mexique dans les années 80, l'exposition raconte un regard photographique intimement lié à la peinture, celle notamment de Goya.

Rio de Janeiro, 1979

© Miguel Rio Branco / Magnum Photos

Miguel Rio Branco, Œuvres photographiques 1968-1992, du 16 septembre au 6 décembre 2020, BAL,6 Impasse de la Défense 75018 Paris  www.le-bal.fr/

Ray K. Metzker

De Chicago à Philadelphie en passant par Atlantic City, le photographe américain Ray K. Metzker a passé près de trente ans à étudier le paysage urbain, ses habitants, ses constructions, sa géométrie et, surtout, ses jeux de lumière. Dans la rue comme en chambre noire, il a expérimenté la superposition et la fragmentation des cadres et des sujets, créant des images poétiques, parfois à la frontière de l’abstrait.

City Whispers, Philadelphia, 1980 

© Estate of Ray K. Metzker / Courtesy Les Douches la Galerie, Paris.

Ray K. Metzker : quand les mains tissent la lumière, jusqu’au 19 septembre 2020, Galerie Les Douches, 5 rue Legouvé 75010 www.lesdoucheslagalerie.com/

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :
Les expositions parisiennes les plus attendues de la rentrée
Les meilleures expositions de 2020 à voir à Paris
Ces femmes photographes qui ont révolutionné le genre

https://youtube.com/watch?v=1p15JNxS9so%3Fembed_config%3D%257B%2522adsConfig%2522%253A%257B%2522adTagParameters%2522%253A%257B%2522iu%2522%253A%2522%252F5574%252Ffr-vogue-cp%252Fculture%252Fexpositions%252Farticle%252FYoutube-PFP%2522%252C%2522cust_params%2522%253A%2522cms%253Dcopilot%2526site-name%253DVogue%2526market-name%253Dfrance%2526page-url%253Dhttps%253A%252F%252Fwww.vogue.fr%252Fculture%252Farticle%252Fexpositions-photo-paris-rentree%2526page-template%253Darticle%2526article-id%253D5f5641688c20c60483bd18d7%2526gallery-embeds%253Dno%2526content-type%253Dstandard%2526article-tag%253DActualit%25C3%25A9s%252CExpositions%252CPhotographie%252CParis%252CRentr%25C3%25A9e%2526experience%253Dcompass%2526category%253Dculture%2526subcategory%253Dexpositions%2526video-embeds%253Dyes%2526ceros-embed%253Dno%2526platform%253Dweb%2526feature-flags%253Da2a-false%252CageGate-false%252CampNativeAds-false%252CarticleEmbedExternalLinks-false%252CarticleEmbedInlineArticles-true%252CarticleEmbedInlineGalleries-false%252CarticlePopInTag-false%252CatjsonArticleBody-false%252CcategorySubNavigation-false%252Cdinosaur-false%252CdisplayMoreArticles-false%252CdynamicAffiliateDisclaimer-false%252CdynamicAffiliateDisclaimerTop-false%252CfastAdsV6-false%252CgalleryStickyBottomAd-false%252CglobalAnalytics-false%252CgwaArticle-false%252ChideCerosEmbed-false%252CimageOverlay-false%252CjsonToObject-false%252CnativeShareLargeButtonOnTopper-false%252Cnewsletter-false%252ColdBrowserWarning-false%252ComitCanonicalsFromPaginatedTags-false%252CrecommendChangePopInTag-false%252CrefreshAds-false%252CregistrationWall-false%252CrelatedContentRecommendations-false%252CseoMetaRobots-true%252CslimNavigation-false%252CstickyBottomArticleAd-true%252CstickyBottomHomepageAd-false%252CstickyBottomTopicAd-false%252CstickyHeader-false%252CteadsNativeFallback-false%252CtopicNativeSlice-false%252CuserAccountNav-false%252CvogueHopeLogo-false%252CvoguePrideLogo-false%252CyieldToAds-false%252ConeTrust-true%252Csentry-true%252CshowAdsInGalleryBody-false%2526kvid%253D1p15JNxS9so%2526video-embed-index%253D1%2522%257D%252C%2522nonPersonalizedAd%2522%253Afalse%257D%257D
Source: Lire L’Article Complet