Les films à voir au cinéma en octobre 2021

Quels sont les films à voir pour ce mois d’octobre 2021 ? En ce premier mois d’automne et ses températures qui incitent à se mettre bien au chaud devant un bon film, la programmation cinéma séduit.

Entre des blockbusters comme le très attendu James Bond 25 Mourir peut attendre et des films français comme L’homme de la cave avec François Cluzet et Bérénice Béjo, le mois d’octobre est bien rempli. 

Le pass sanitaire vous sera néanmoins demandé à l’entrée du cinéma (justificatif de vaccination ou un test Covid). 

"Mourir peut attendre" de Cary Joji Fukunaga

Plus d’un an et demi d’attente, et il est enfin là. Initialement prévu pour le 8 avril 2020, le nouveau James Bond Mourir peut attendre, repoussé à plusieurs reprises en raison de la pandémie de Covid-19, arrive finalement au cinéma. Une longue attente saupoudrée de nostalgie, puisqu’il s’agit de la dernière de Daniel Craig. L’acteur a campé le rôle du célèbre espion britannique pendant cinq films. Le premier Casino Royale avec Eva Green, remonte à 2006.

L’espion est cette fois-ci de retour pour affronter de nouvelles missions. Cependant, l’intrigue commence alors qu’il a quitté les services secrets et qu’il se prélasse en Jamaïque. C’était sans compter sur l’appel à l’aide d’un vieil ami, agent de la CIA, le sollicitant pour sauver la vie d’un scientifique kidnappé. Comme à chaque fois, la mission est semée de risques et James Bond se voit confronter à un nouvel ennemi, détenant de redoutables armes technologiques. 

Mourir peut attendre de Cary Joji Fukunaga avec Daniel Craig et Léa Seydoux, en salle le 6 octobre.

  • James Bond Girls : toutes les actrices qui ont eu le rôle
  • De Sean Connery à Daniel Craig : les acteurs dans la peau de James Bond

"L’homme de la cave" de Philippe Le Guay

Quadras parisiens CSP+, Simon et Hélène vendent leur cave à un homme (François Cluzet) en apparence inoffensif. Car sous ce sous-sol, où cet ex-prof d’histoire banni pour négationnisme va résider, devient son théâtre d’opération pour contaminer les esprits des habitants de l’immeuble.

Derrière le drame, une variation vénéneuse sur le mal.

L’homme de la cave, de Philippe Le Guay, avec François Cluzet, Jérémie Renier, Bérénice Béjo, en salle le 13 octobre 

VC

"Eiffel" de Martin Bourboulon

Eiffel, c’est le film historique français de la rentrée. Romain Duris campe le rôle de l’ingénieur Gustave Eiffel, figure du XIXe. Le film retrace l’apogée de sa carrière où ce dernier se lance sur le chantier de la Tour Eiffel pour l’exposition universelle à Paris en 1889. À cela vient s’ajouter une dose de romantisme, l’histoire d’amour entre Gustave Eiffel et Adrienne Bourgès.

C’est Emma Mackey, l’actrice franco-britannique, révélée par la série Netflix Sex Education, qui prête ses traits à l’amante d’Eiffel. Un amour interdit, dans la plus belle ville du monde, où va se mêler intrigues, anecdotes et passion pendant un peu moins de deux heures.

Eiffel, de Martin Bourboulon avec Emma Mackey, Romain Duris, Pierre Deladonchamps, en salle le 13 octobre.

"The French Dispatch" de Wes Anderson

Le nouveau film de Wes Anderson, The French Dispatch a été présenté au Festival de Cannes en 2021, avant de faire sa sortie officielle en France, ce mois-ci. 

En plus de se dérouler dans une ville française fictive du XXe siècle, le long-métrage est complété par un casting 5 étoiles. Timothée Chalamet qui s’est récemment illustré dans le film de Denis Villeneuve, Dune, partage l’affiche avec Saoirse Ronan, Bill Murray, Frances McDormand, Léa Seydoux, Elisabeth Moss ou encore Willem Dafoe (Spider-man). 

Le film « met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20e siècle », synthétise AlloCiné.

The French Dispatch de Wes Anderson avec Timothée Chalamet, Léa Seydoux, Saoirse Ronan, en salle le 27 octobre.

"First Cow" de Kelly Reichardt

Dans ce western pointilliste et un peu lunaire, Kelly Reichardt déconstruit les mythes virilistes de l’Ouest américain pour raconter l’épopée de deux apprentis cuisiniers… et d’une vache laitière.

Un nouveau portrait anticonformiste et attachant de l’Amérique marginale par la réalisatrice de Wendy et Lucy et Certaines femmes, à laquelle une rétrospective rendra hommage du 14 au 24 octobre à Paris au Centre Pompidou. On adore !

First Cow, de Kelly Reichardt, avec John Magaro et Orion Lee, en salle le 27 octobre.

EB

"Pleasure" de Ninja Thyberg

À 20 ans, Bella, Suédoise sans histoire, débarque à l’aéroport de L.A. : « Vous venez pour le travail ? » « Pour le plaisir », répond-elle au douanier. Si Bella est là (incroyable Sofia Kappel), c’est pour devenir la nouvelle star de la « porn-valley ».

Des timides premiers pas face caméra aux performances extrêmes, Ninja Thyberg construit cette aventure d’auto-réification comme un conte (a)moral moderne. Saisissant, parfois malaisant mais aussi touchant.

V.C.

Pleasure de Ninja Thyberg, avec Sofia Kappel, Kendra Spade, en salle le 20 octobre.

  • Un remake du film culte "Bodyguard" en préparation
  • "Downton Abbey" 2 : ce que l’on sait sur le prochain film

Source: Lire L’Article Complet