Les grands-parents peuvent-ils garder les enfants pour les vacances ?

A l’approche des vacances de la Toussaint, Olivier Véran a recommandé le port du masque en famille. Les déplacements ne seront cependant pas restreints et les petits-enfants pourront donc revoir leurs grands-parents en gardant leurs distances.

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Son papy ou sa mamie vit dans un Ehpad ? Depuis le déconfinement, les enfants peuvent leur rendre visite à nouveau “avec la plus grande prudence en respectant la distanciation physique“, comme le soulignait Olivier Véran le 7 mai dernier. Cependant, de nouvelles mesures concernant les Ehpad ont été annoncées le 1er octobre par le ministère de la Santé, a indiqué une liste de préconisations à respecter. Les visites des proches sont ainsi encadrées avec des créneaux élargis et sur rendez-vous. A Paris et dans la petite couronne, elles sont limitées à deux personnes et doivent avoir lieu idéalement à l’extérieur ou dans un espace dédié. Même s’ils ont moins de 11 ans, les enfants doivent porter le masque tout comme leurs parents et respecter les gestes barrières. Si ce n’est pas le cas, les directeurs d’établissements sont encouragés à suspendre les visites. Ces visites dépendent de la situation sanitaire. Chaque établissement peut ainsi “décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l’équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs”. Et pour cause, “les personnes âgées, tout particulièrement lorsque leur état de santé est fragilisé, sont les plus à risques de développer une forme grave de Covid-19”. La vigilance reste donc de mise.

Source: Lire L’Article Complet