L'OMS alerte : la moitié des personnes touchées par cette maladie aux conséquences graves ne prend pas de traitement

On le sait : l’hypertension est un problème de santé publique mondiale. Cette maladie chronique est l’une des principales causes de mortalité et de pathologies. Pourtant, elle n’est pas toujours prise en charge. Ce 25 août, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) signale que 720 millions de patients hypertendus ne sont pas soignés.

Restez informée

1,28 milliards. C’est le nombre de personnes atteintes d’hypertension dans le monde. Ce chiffre a doublé en 30 ans, selon une étude conduite par l’Imperial College London et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et réalisée de 1990 à 2019. “Cette évolution est principalement due à la croissance et au vieillissement de la population”, indique l’autorité sanitaire dans un communiqué paru ce 25 août.

Hypertension : des lacunes en matière de diagnostic

Pour mener à bien ces travaux, plusieurs médecins et chercheurs ont examiné les données de mesure et de traitement de la tension artérielle de plus de 100 millions d’individus âgés de 30 à 79 ans dans 184 pays. Au cours de leur analyse, ces derniers ont constaté que le taux d’hypertension a baissé dans les états riches, comme la Suisse ou le Canada, et a augmenté dans plusieurs pays à revenu faible ou intermédiaire, tels que la Jamaïque, la Hongrie ou encore le Paraguay.

D’après les résultats de l’étude publiés le 24 août dans la revue The Lancet, environ 580 millions de patients souffrant d’hypertension (41 % des femmes et 51 % des hommes) ignoraient qu’ils étaient atteints de cette maladie chronique car ils n’avaient jamais été diagnostiqués. Pourtant, cette affection “peut être facilement détectée en mesurant la pression artérielle, à domicile ou dans un centre de santé”, précise l’OMS.

720 millions de personnes atteintes d’hypertension ne reçoivent pas de traitement

L’autorité sanitaire rappelle que “l’hypertension augmente considérablement le risque de maladies cardiaques, cérébrales et rénales, et constitue l’une des principales causes de décès et de maladie dans le monde.” C’est pourquoi il est essentiel de la prendre en charge. Elle spécifie que cette pathologie peut être traitée efficacement avec des médicaments peu coûteux.

Mais au cours de leurs recherches, les médecins et chercheurs ont aussi constaté des lacunes dans le traitement de cette maladie chronique. Ils ont découvert que la moitié des individus hypertendus (53 % des femmes et 62 % des hommes), soit 720 millions de patients au total, ne bénéficient pas de traitement. “C’est un échec de santé publique qu’un si grand nombre de personnes souffrant d’hypertension dans le monde ne reçoivent toujours pas le traitement dont elles ont besoin”, a souligné le professeur Majid Ezzati, auteur principal de l’étude et professeur de santé environnementale mondiale à l’école de santé publique de l’Imperial College de Londres.

Selon les travaux, les personnes résidant au Canada, en Islande et en Corée du Sud étaient les plus enclins à prendre des médicaments pour soigner et contrôler leur hypertension. Plus de 70 % des patients hypertendus dans ces pays bénéficiaient d’un traitement en 2019. “Les taux de traitement étaient inférieurs à 25% pour les femmes et à 20% pour les hommes au Népal, en Indonésie, dans certains pays d’Afrique subsaharienne” et des nations insulaires du Pacifique, peut-on lire dans l’étude. Les recherches ont également révélé que certains pays à revenu intermédiaire, tels que le Chili, le Brésil, le Kazakhstan ou encore la Turquie, sont parvenus à étendre le traitement de l’hypertension.

Source: Lire L’Article Complet