Louer un camping-car, mode d’emploi

Grand gagnant de la crise sanitaire, il ne cesse de séduire de nouveaux adeptes. Tentée par la liberté du road trip ? Avant de dépenser près de 50 000 € pour un véhicule neuf (et jusqu’à 100 000 € pour un modèle haut de gamme), louez-en un pour essayer.

Avec Willy Thao, directeur de Goboony France

Restez informée

Louer un camping-car, combien ça coûte ?

Entre 100 et 200 € par jour en été. Plusieurs plateformes (yescapa.fr, wikicampers.fr, goboony.fr, etc.) proposent des locations entre particuliers dans l’Hexagone mais aussi en Europe. On peut aussi se tourner vers des pros comme Hertz, à des prix légèrement supérieurs et pour des durées souvent moins souples. Hors saison, pour un week-end classique, on déniche un camping-car pour 86 à 120 € la nuit. En plein été ou pour un week-end de pont, la fourchette s’élève plutôt entre 100 à 200 € selon le lieu (c’est plus cher en région parisienne) et le modèle.

Louer un camping-car : scruter les annonces

Selon les offres, 500 à 1 200 km sont inclus par semaine (si on roule plus, il faut rajouter 0,20 à 0,25 €/km pour compenser l’usure du véhicule). « Prenez aussi en compte le prix de l’essence : il est parfois plus rentable de prendre le train jusqu’à la région à visiter puis de louer sur place », conseille Willy Thao, de Goboony. La caution – pour couvrir la franchise de l’assureur en cas de dommages – varie de 1 000 à 2 000 €. Mais les loueurs proposent des formules pour la diminuer : chez Goboony, par exemple, on la réduit à 150 € si on souscrit l’assurance locataire à 14,80 € par jour. Vérifiez si des frais de nettoyage sont prévus : certains propriétaires exigent jusqu’à 100 € pour l’opération. Enfin, assurez-vous qu’une assistance dépannage est prévue en cas de pépin.

Préparer son itinéraire

Dénicher en dernière minute un endroit où se garer pour la nuit peut virer au casse-tête… ou à la déconvenue (aire bondée près d’une station d’épuration, par exemple). Cherchez des emplacements en pleine nature ou des campings avec l’appli Park4night ou commandez le guide « France Passion » (30 €, sur france-passion.com), qui recense plus de 2 000 particuliers, souvent agriculteurs ou viticulteurs, qui offrent des lieux de stationnement gratuits pour dormir hors des sentiers battus.

Les conseils de l’expert

« L’idéal est de partir d’abord en week-end pour tester la formule et aguerrir sa conduite (un permis B classique suffit). Les courts séjours permettent aussi d’essayer plusieurs véhicules, afin de définir celui qui vous convient le mieux avant de vous lancer dans une longue virée ! »

Merci à Willy Thao, directeur de Goboony France

A lire aussi :

⋙ Où peut-on garer son camping-car ?

⋙ Témoignage : « J’ai fait un road-trip en camping-car avec ma grand-mère centenaire »

⋙ Nos conseils pour réussir ses vacances en camping-car

Source: Lire L’Article Complet