Macérât huileux, décoction, pommade, argile : 4 préparations bien-être à tester

Ces différents procédés permettent de profiter de produits actifs naturels de grande qualité. Pour se soigner en douceur et sans se ruiner.

Restez informée

Le macérât huileux

Issu de la macération de plantes dans une huile végétale, le macérât huileux contient les principes actifs de l’élément macéré. Les propriétés de l’huile utilisée s’en trouvent renforcées.

Il vous faut :

  • 1 bocal teinté
  • 1 flacon teinté de 100 ml
  • 1 tissu propre + 1 élastique
  • 1 huile végétale bio (noyau d’abricot, amande douce…)
  • 1 plante sèche (millepertuis, calendula…)
  • 8 gouttes de vitamine E
  • 6 gouttes d’huile essentielle (camomille, géranium)

1. Coupez très finement la plante sèche de votre choix et mettez-la dans le bocal. Recouvrez-la entièrement de l’huile végétale de votre choix.

2. Placez le tissu sur le bocal et maintenez-le par l’élastique. Laissez macérer dans un endroit tempéré et sombre. Agitez le bocal régulièrement.

3. Au bout de 5 semaines, pressez et filtrez la préparation avec un tissu propre.

4. Pour 100 ml de macérât huileux, ajoutez 8 gouttes de vitamine E et 6 gouttes d’huile essentielle. Versez dans un flacon teinté et conservez à l’abri de la lumière jusqu’à 2 ans.

Notre conseil. Le macérât huileux étant réservé à l’application cutanée, vous pouvez l’appliquer seul ou l’intégrer à des soins (crèmes apaisantes et réparatrices, huiles de massage). Il convient particulièrement aux peaux sensibles ou irritées.

La décoction

Elle consiste à extraire les principes actifs et chimiques de la plante par ébullition et à utiliser les parties végétales (tiges, écorces, rhizomes) en infusion. Elle permet de profiter pleinement de tous les bienfaits de la plante.

Il vous faut :

  • 1 cuil. à soupe de plante (racines, écorces ou feuilles épaisses)
  • 250 ml d’eau froide

1. Portez à ébullition et laissez mijoter à couvert pendant 15 à 20 min dans une casserole.

2. Retirez du feu sans ôter le couvercle et laissez refroidir. Filtrez et consommez. Vous pouvez conserver la préparation au frais et la déguster pendant 12 h pour profiter de tous ses bienfaits.

Attention ! Renseignez-vous bien sur les plantes utilisées et leurs contre-indications si vous souffrez de troubles spécifiques.

La pommade apaisante

Les peaux réactives et très sèches ont besoin d’un soin approprié. Ces ingrédients combinés sont parfaitement adaptés et sains, si vous les choisissez bio et de provenance sûre.

Il vous faut :

2 bols

1 pot de 50 ml en verre opaque

1 mini-fouet en inox

balance de précision 0,01 g

cuillères doseuses en inox

31 ml d’eau minérale

14 ml d’huile végétale (chanvre ou lentisque)

5 g d’émulsifiant cire végétale

10 gouttes de conservateur cosgard

vitamine E

0,18 ml (1 cuil. Smigden) d’extrait CO2 de camomille allemande

1. Versez l’eau minérale dans un bol et dans l’autre, l’huile végétale et la cire émulsifiante. Faites-les chauffer séparément au bain-marie à 75 °C.

2. Sortez les bols quand ils sont à la même température. Versez lentement l’eau dans l’huile et la cire, agitez énergiquement durant 3 min, jusqu’à ce que la température descende en dessous de 50 °C.

3. Placez le bol dans un fond d’eau froide. Remuez lentement jusqu’à ce que le mélange soit à 30 °C.

4. Ajoutez progressivement les autres ingrédients en mélangeant bien. Mettez la préparation en pot.

5. Appliquez matin et soir sur le visage et le cou. Stockez à l’abri de la lumière. La pommade peut se conserver 3 mois.

Le cataplasme d’argile

Grâce à son fort pouvoir absorbant, l’argile retient les toxines. C’est un puissant antiseptique, purifiant et cicatrisant. Anti-inflammatoire, bourrée de minéraux et d’oligoéléments, elle accélère la guérison tout en soulageant les douleurs musculaires, articulaires et infectieuses.

1 saladier en verre ou en bois

1 spatule en bois (l’argile ne doit pas être en contact avec un métal)

argile blanche ou verte en poudre

eau minérale

en option : hydrolat ou eau florale

1. Placez la quantité d’argile (selon la zone à couvrir) dans le saladier. Versez lentement le liquide dessus (eau, infusion, hydrolat…) afin de former une pâte bien homogène.

2. Appliquez une couche épaisse (2 cm) sur la zone à traiter. Recouvrez d’un tissu propre et d’une bande à fixer. Laissez poser 45 min, jusqu’à ce qu’elle soit bien sèche. L’opération est à renouveler deux à trois fois par jour si besoin.

Bon à savoir. L’argile blanche (kaolin) est bien adaptée à l’usage externe. Par voie orale, l’argile verte ventilée est, quant à elle, l’alliée du système digestif qu’elle désinfecte et protège.

Article paru dans le numéro Hors Série Prima « Je fais tout maison » de juin 2022.

A lire aussi :

⋙ Chêne, tilleul, sureau… les vertus santé des arbres

⋙ Une infusion pour faciliter la digestion

⋙ Phytothérapie : 15 fleurs qui permettent de se soigner toute l’année

Source: Lire L’Article Complet