Maladie de Lyme : le top 4 des lieux où vous risquez le plus une morsure de tique

Entre avril et octobre, les tiques, qui peuvent transmettre la maladie de Lyme, sont particulièrement actives. Pour se prémunir des morsures, il est important de connaître les lieux où ce risque est le plus élevé. Découvrez le top 4.

Restez informée

50.000. C’est le nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme recensés dans l’Hexagone en 2019, selon Santé publique France. Cette pathologie est transmise via une piqûre de tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi sensu lato. Lorsqu’elle est diagnostiquée et prise en charge à temps, l’évolution de cette maladie est favorable. Problème : il est possible de se faire piquer par une tique sans s’en rendre compte. Et quand elle n’est pas traitée, la maladie de Lyme peut entraîner des troubles articulaires, neurologiques ou cutanés. Il est donc important de prévenir le risque de piqûre de tique. Mais pour ce faire, encore faut-il connaître les lieux où le risque de morsure est le plus élevé.

Piqûres de tiques : les 4 lieux les plus à risque

  • Les forêts et les zones boisées

Les balades dans la nature sont propices aux piqûres de tiques, notamment entre les mois d’avril et octobre, période au cours de laquelle ces parasites sont les plus actifs. C’est particulièrement le cas en forêt ainsi que dans les zones boisées et humides : en 2019, 48 % des morsures signalées dans l’application Signalement Tique se sont produites dans ces lieux.

  • Les parcs et jardins publics et privés

En 2019, 29 % des piqûres de tiques ont eu lieu dans des parcs et des jardins. Et ces parasites ne se cantonnent pas aux espaces verts publics : il est également possible de se faire mordre dans son propre jardin. Un phénomène de plus en plus fréquent selon l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), qui révèle que 47 % des piqûres signalées lors du premier confinement ont eu lieu dans des jardins privés. Une hausse préoccupante, qui nécessite “des recherches spécifiques pour améliorer la compréhension de ce phénomène et rendre visible ce risque auprès des pouvoirs publics, des citoyens et des professionnels de santé”, indique l’Inrae.

  • Les prairies

Les prairies sont également des lieux à risque de piqûres de tiques, car ces parasites résident dans les herbes hautes. 11% des morsures recensées en 2019 par l’application Signalement Tique se sont ainsi produites dans des prairies.

  • Les espaces côtiers

Si les forêts, les parcs et les jardins ainsi que les prairies restent les lieux où le risque de morsure est le plus important, une récente étude américaine parue dans la revue Applied and Environmental Microbiology révèle que les tiques résideraient aussi dans les espaces côtiers, et plus précisément dans les zones boisées présentes sur les littoraux. Ces travaux indiquent également que la bactérie responsable de la maladie de Lyme serait tout aussi fréquente chez les tiques vivant près du littoral que chez celles que l’on retrouve dans les zones boisées.

Comment éviter les piqûres de tiques ?

Comment prévenir les piqûres de tiques ? En cas de balade dans la nature, il convient de prendre certaines précautions pour limiter les risques. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rappelle les bons réflexes à adopter, à savoir :

  • éviter de marcher dans les herbes hautes, les buissons et les branches basses ;
  • utiliser des répulsifs ;
  • porter des chaussures fermées et des vêtements couvrants de couleur claire ;
  • examiner sa peau et ses vêtements en rentrant chez soi ;
  • en cas de piqûre, retirer immédiatement le parasite à l’aide d’un tire-tique ;
  • surveiller la morsure pendant plusieurs jours et consulter son médecin en cas de symptômes.

A lire aussi :

⋙ Maladie de Lyme : les régions où les tiques infectées sont les plus présentes

⋙ Maladie de Lyme : comment savoir si les tiques vont se multiplier près de chez vous ? Une étude répond

⋙ Tiques : 8 astuces efficaces pour s’en protéger

Source: Lire L’Article Complet