Masque à l’école : des pédiatres demandent l’arrêt du masque même en intérieur à l’école primaire

L’obligation du port du masque dans les cours de récréation a été levée le 17 juin. Les élèves doivent cependant continuer à porter ce dispositif de protection dans les salles de classe. Des pédiatres réclament que les enfants de primaires soient dispensés de cette mesure, même en intérieur.

Restez informée

Depuis le 17 juin, le port du masque n’est plus obligatoire en extérieur, “sauf dans certaines circonstances”, comme dans les lieux propices aux rassemblements, avait précisé le Premier ministre. Cette annonce inattendue avait soulevé plusieurs interrogations, notamment concernant le port de ce dispositif de protection à l’école. De nombreux parents se demandaient si cette obligation allait également être levée dans les cours d’écoles.

Après un avis favorable du Haut Conseil de la santé publique (HCSP), le gouvernement avait annoncé que ce dispositif ne serait plus obligatoire dans les cours de récréation. Une mesure jugée insuffisante pour plusieurs associations de pédiatres, qui demandent à ce que les élèves de primaire soient dispensés du port du masque à l’école, même en intérieur.

Covid-19 : des pédiatres réclament “une fin d’année scolaire avec le sourire”

Dans un communiqué publié le 17 juin, la Société française de pédiatrie (SFP), l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) et le Conseil national professionnel de pédiatrie (CNPP) réclament “une fin d’année scolaire avec le sourire”.

Ces associations de pédiatres rappellent qu’elles avaient soutenu le port du masque à la rentrée 2020, lorsque la circulation du coronavirus s’intensifiait. A partir de cette période, ce dispositif de protection était obligatoire pour les enfants de plus de 11 ans dès qu’ils franchissaient le seuil de l’école. Cette règle avait ensuite été élargie aux enfants de plus de six ans.

Ces pédiatres estiment aujourd’hui que “la situation sanitaire ne le justifie plus”. Ils indiquent que le taux de tests salivaires positifs à l’école s’élève à 0,17 % et que “la place des jeunes enfants dans la dynamique de la pandémie est minime dans ce contexte”. Au 11 juin, 6.884 élèves étaient positifs à la Covid-19, selon le site de l’Education nationale. Le 2 avril dernier, 28.738 cas de coronavirus étaient recensés chez les élèves.

Masque à l’école : “la pénibilité de cette mesure” jugée “inutile”

Face au ralentissement de l’épidémie de Covid-19, ces pédiatres rappellent que les plus jeunes ont été “très peu concernés par les effets directs de la Covid-19 mais qu’ils ont pourtant subi fortement les effets indirects sur leur santé mentale.

Ces pédiatres jugent donc “la pénibilité de cette mesure inutile”, d’autant plus dans ce contexte de fortes chaleurs et estiment que “terminer l’année scolaire ‘démasqués’ serait un message positif et apaisant pour des enfants”. “Le retour à l’insouciance des enfants nous semble aujourd’hui urgent et le retrait des masques à l’école primaire un symbole fort d’apaisement pour eux et leurs familles”, concluent-ils.

A lire aussi :

⋙ Masque à l’extérieur : ces endroits où il faudra toujours le porter

⋙ Fin du port du masque en extérieur : Castex annonce la levée de l’obligation dès ce jeudi

⋙ Covid-19 à l’école : quels masques les enfants peuvent-ils porter ?

Source: Lire L’Article Complet