Melon, fraises, abricots… Comment choisir des fruits qui aient enfin du goût

Melon, fraise, pastèque ou encore abricot… Charlotte Entraigues, Meilleur Ouvrier de France primeur en 2019 et primeur à Royan, nous aide à remplir correctement notre panier de fruits pour un maximum de goût.

Gorgés de soleil et colorés à souhait, les fruits sont supposés rarement aussi bons qu’en été. Il arrive pourtant que l’on soit déçu dès la première bouchée. En août 2018, une étude commandée par l’association Consommation, logement et cadre de vie, révélait ainsi que sept Français sur dix se déclaraient insatisfaits par le goût des abricots et des fraises sur l’année écoulée. Charlotte Entraigues, Meilleur Ouvrier de France primeur en 2019 et primeur à Royan, nous livre ses astuces.

Les règles de base

Pour permettre aux consommateurs de maximiser leurs chances, et ce tous fruits confondus, la Meilleure Ouvrier de France préconise en premier lieu quelques conseils pratiques. «Renseignez-vous d’abord sur les saisons et respectez les. Elles vont toujours jouer dans la qualité des fruits et certains commerces ont tendance à les prolonger». Ensuite privilégiez des produits français. «Notre terre est riche et les fruits n’en seront que meilleurs.» Enfin, si vous avez la chance d’avoir un primeur à proximité, n’hésitez pas à lui faire confiance en lui demandant conseil directement. «Il a lui-même sélectionné chacun des produits frais en amont auprès de ses fournisseurs. Personne ne s’y connaîtra mieux que lui pour répondre à vos besoins les plus précis.»

En vidéo, 5 astuces pour garder vos fruits et légumes frais plus longtemps

Comment bien choisir ses fruits et s’assurer du goût ?

Puisque chaque fruit est différent et possède des critères de sélection bien précis, voici les conseils de l’experte pour piocher les plus savoureux en un clin d’œil.

Le melon

https://instagram.com/p/B_mdx-RKkgI

Dégoter un melon qui a du goût c’est d’abord privilégier la variété qui met le plus souvent ses amateurs d’accord : le melon Charentais. «Ce dernier ne vient pas de Charente, nuance Charlotte Entraigues, mais son appellation désigne plutôt son aspect : rond et doté d’une couleur vert clair et zébré de rayures plus foncées». Si l’on retrouve du melon Charentais sur les étals dès le mois de février, c’est qu’il provient du Maroc. «Mieux vaut attendre la saison française pour en profiter, poursuit la spécialiste, de juin à septembre.» Dotée du Label rouge, cette variété offre d’ailleurs une teneur en sucre garantie pour chaque melon, ainsi qu’une date de cueillette et l’assurance que le fruit a été cueilli au terme de sa maturité.

Pour choisir celui qui finira dans votre assiette, il est ensuite primordial de soupeser le fruit et de vérifier qu’il soit bien lourd, la preuve de sa haute teneur en sucre, apprend Charlotte Entraigues. «Faites également attention à ce que le pédoncule du melon, la petite tige, commence à se détacher du melon», poursuit-elle. Enfin respirez son parfum, plus il sera fort et plus le melon sera mûr.

La pastèque

https://instagram.com/p/B_U3V_5I0uK

Rares sont les pastèques cultivées en France, en raison de l’abondance de soleil dont ces dernières ont besoin pour pousser. «La production nationale est très faible, aussi ne vous étonnez pas si vous rencontrez principalement des pastèques d’origine espagnole entre mai et septembre», explique la Meilleur Ouvrier de France.

Sur les étals, la pastèque se vend soit à la coupe, soit toute entière. «Si l’on préfère ne pas s’embêter, on opte pour un morceau et on privilégie celui dont la chair est la plus rouge, il sera le plus sucré. Si vous choisissez une pastèque entière, il faut – comme le melon- la peser et qu’elle soit bien lourde, elle sera ainsi juteuse et sucrée. Pensez aussi à taper votre main dessus, car la légende raconte qu’une bonne pastèque ne doit pas sonner creux…» La queue doit être plutôt desséchée et l’écorce, quant à elle, lisse et brillante.

La fraise

https://instagram.com/p/CNsYshZp2Ko

Pour les fraises, les variétés se succèdent à mesure que l’été avance et il y en a pour tous les goûts. «La pré-saison débute à la fin du mois de mars avec les Gariguettes. Ce sont les premières fraises, un peu allongées, très parfumées et un peu acidulées. Quand arrive le mois de juin, deux autres variétés dites “rondes”, comme la Charlotte ou la Mara des Bois, achèvent de terminer la saison des fraises jusqu’en juillet.» Plus tardives, ce sont des variétés qui se conservent moins longtemps mais tout aussi excellentes en bouche et plus sucrées que les premières .

Pour s’assurer du goût, on choisit les barquettes de fraises les plus rouges, sans trop de bord blanc autours des feuilles, et qui se tiennent bien. «Au vu du nombre de producteurs de fraises en France, on privilégie les productions localesprofite de l’abondance qui pousse chez nous.» Et on opte pour le Label rouge pour une plus grande qualité.

La cerise

https://instagram.com/p/CPPzhFfIL_L

La saison de la cerise s’étale de mai à juillet. «Il est possible d’en trouver jusqu’en septembre sur les étals des commerces mais ce n’est alors plus la peine d’en consommer», recommande Charlotte Entraigues. Plus on s’éloigne de la pleine saison, plus on prend le risque de perdre en goût et qu’elles proviennent de l’étranger.

Pour choisir des cerises savoureuses, évitez les idées reçues : les plus foncées ne seront pas les meilleures car tout dépend de la variété. Certaines seront d’un rouge plus clair mais tout aussi bonnes. «Les étals les renouvellent constamment et il est possible de découvrir de nouvelles variétés tous les dix à quinze jours. Chacune d’entre elles aura ses propres caractéristiques susceptibles de vous plaire, demandez conseil à un professionnel en fonction des arrivages.» Charlotte Entraigues, avoue avoir un faible pour les premières, la Burlat, un gros fruit, un peu ferme, croquant, mais bien juteux et très sucré. «Quant à la fin de la saison, elle se termine souvent avec la Sweetheart, une cerise au rouge bien rouge vif et assez grosse.» Et ici encore on opte pour le Label rouge pour plus de garanties.

L’abricot

https://instagram.com/p/B4zZHTvil-O

La saison de l’abricot commence au mois de juin et se termine au mois d’août. Pour ce fruit, rien ne sert de se fier à l’aspet, celui-ci varie au rythme des variétés. «Les Orange Red, soit les premiers de la saison seront presque rouges, légèrement cuivrés et un peu allongés, tandis que le Bergeron, qui clôt la saison, est plus orangé, petit, rond, avec une bonne tenue.» Pour éviter que les abricots soient trop farineux, choisissez-les de préférence encore fermes. Ici deux labels cohabitent pour assurer une plus grande qualité : le Label rouge et l’appellation Abricots rouges du Roussillon.

À noter que les abricots risquent de se faire rares sur les étals cet été, dans la mesure où les producteurs ont souffert des différentes intempéries du printemps.

Pêche et nectarine

https://instagram.com/p/CQLUwEKI4r2

«Leur saison démarre en juin et se termine vers début octobre. Attention toutefois à ne pas aller au-delà, met en garde la spécialiste. Dès le mois de septembre les pêches risquent d’être farineuses.» Privilégiez plutôt les nectarines une fois l’été passé, car celles-ci s’étirent jusqu’en octobre sans difficulté.

Ici, difficile de parler de variétés dans la mesure où chaque producteur possède plus ou moins la sienne. Il en existe donc plusieurs centaines et les noms sont rarement affichés. «Quant à la légendaire question de la chair blanche ou de la chair jaune, tout dépend de ce que l’on aime. L’une est souvent plus sucrée que l’autre mais cela dépend du palais. Si vous doutez trop, vous pouvez aussi pencher pour les pêches plates, ces petits fruits sucrés et juteux qui se tiennent bien. Les clients en raffolent».

Charlotte Entraigues conseille surtout de choisir pêches et nectarines lorsqu’elles ne sont pas encore mûres, de manière à pouvoir maîtriser la maturité des fruits à l’air libre. «Un moyen simple d’obtenir la texture désirée». Notons aussi que les nectarines qui possèdent des petites taches sur leur peau sont souvent gages de goût et très parfumées. «Mais pour ce qui est de l’aspect, peu de règles existent ici. On va surtout les choisir bien colorées, qui respirent la santé, en suivant son instinct !» Et maintenant à vous de jouer.

Source: Lire L’Article Complet