Monténégro : zoom sur une destination maritime et montagnarde

Entre la Croatie et l’Albanie, ce pays grand comme l’Ile-de-France séduit par son littoral léché par l’Adriatique, ses villes et villages de style médiéval, et une nature omniprésente.

Restez informée

On l’appelle Crna Gora, la Montagne noire… Le Monténégro, petit pays bordé par la mer Adriatique, à l’authenticité émouvante, multiplie les contrastes saisissants et de sublimes paysages, à la fois grandioses et empreints d’une grande quiétude. Balade entre les paisibles plages de sable et les stations balnéaires prisées, les cités fortifiées et les palais aux accents vénitiens, sans oublier les reliefs marqués et un patrimoine naturel encore intact.

Au fil de l’eau

Budva, Tivat… Le long d’un littoral percé de criques et de plages s’égrènent les stations balnéaires face aux flots cristallins. Au bout d’un isthme étroit, l’ancien village de pêcheurs de Sveti Stefan a conservé ses fortifications. Havre de paix émaillé de villages, d’oliveraies et de petites calanques, la péninsule de Lustica abrite l’un des plus beaux trésors du pays, les bouches de Kotor. Cette ria (vallée envahie par la mer), longue de 28 km, se découpe en quatre baies enchâssées dans les reliefs environnants. On y découvre des îlots éparpillés sur l’eau, semés de clochers et de monastères, tandis que les villages de la côte livrent leurs ruelles pavées, leurs maisons de pierre et leurs palais vénitiens : Perast et son architecture baroque, Risan et, bien sûr, Kotor, dont les remparts, la forteresse et la cathédrale content une longue et riche histoire.

On participe à la Nuit des bouches ou Bokeljska Noc, le dernier samedi d’août à Kotor, une parade nocturne de bateaux décorés et illuminés, accompagnée de feux d’artifice et de concerts. Kotor.travel

Une fabuleuse nature

Au nord-ouest du pays, le parc de Durmitor, classé par l’Unesco, accueille les plus hauts sommets du Monténégro, à plus de 2.500 m d’altitude. En traversant le massif, la rivière Tara a creusé le plus profond canyon d’Europe, dont les tombants dépassent les 1.300 m par endroits. Protégée par ce relief escarpé, la nature a gardé son caractère sauvage. D’un bout à l’autre de ce petit territoire, 5 parcs nationaux, 17 lacs glaciaires et l’une des dernières forêts vierges d’Europe s’offrent à la découverte, jusqu’au lac de Skadar (ou Shkodra), le plus grand des Balkans, où observer une foule d’oiseaux, dont le pélican frisé, symbole du lieu.

On descend le canyon de Tara en rafting. Entre remous et parties plus calmes, on se laisse glisser sur les flots. Balade à la journée ou raid de deux ou trois jours avec bivouac. A partir de 69 €/pers. Monteriver.com

De villages en monastères

Le Monténégro a vaillamment résisté aux Ottomans au XVIe siècle et obtenu son indépendance de la Serbie en 2006. De ce riche passé subsistent de véritables merveilles, comme les îles forteresses, les citadelles et les remparts qui jalonnent le pays. A l’image de Kolasin, mais aussi de Plav, avec son étonnante maison-tour défensive en pierre et en bois. Sans oublier les nombreux monastères qui témoignent de l’importance de la culture orthodoxe. Celui d’Ostrog, dont la façade blanche est encastrée dans la falaise, est d’ailleurs un lieu de pèlerinage majeur. Réputé pour ses guérisons miraculeuses, ce lieu de culte abrite les reliques de Saint-Basile, qui le fit construire au XVIIe s.

On s’imprègne de la ferveur spirituelle en assistant à une messe au monastère d’Ostrog, de préférence lors d’un grand office, comme l’Assomption ou la Saint-Basile, qui attire des dizaines de milliers de fidèles.

On s’aventure…

… dans le splendide canyon de Mrtvica, tout près de Kolasin, un lieu propice aux randos. La balade débute entre champs et collines et se poursuit à travers la forêt, le long d’une jolie rivière. On ne rate pas l’arche naturelle de la Porte des souhaits. La légende prétend que si on y lance une pierre avec assez de conviction en faisant un voeu, une fée descendra de la montagne pour l’exaucer.

Que rapporter ?

De bons produits du terroir. Comme du jambon séché au feu de bois de Njegusi, de l’anguille pêchée et fumée sur les rives du lac Skadar, de l’huile d’olive de la région de Bar et des vins. Le plus grand domaine viticole est celui de Plantaze, dont les caves et les vignes se visitent à bord d’un petit train (12 €/pers.). www.plantaze.com

4 spots à ne pas manquer

  • Le mausolée de Njegos. Ce monument érigé pour le prince-évêque, poète et héros national du même nom, est juché au sommet du mont Jezerski, à 1.650 m d’altitude. La crypte est gardée par deux imposantes sculptures de granit.

  • Ulcinj. Non loin de la frontière albanaise, la plus vieille cité du pays distille un parfum d’Orient. La légende dit que Cervantès aurait été emprisonné ici. Avec ses fortifications, sa trentaine d’églises et de mosquées, elle a conservé son allure médiévale.

  • La route Serpentine. De Kotor au mont Lovcen, cet itinéraire bien nommé déroule des vues uniques sur la mer et les reliefs montagneux des alentours.
  • Le Massif des Prokletije. Ces « montagnes maudites » abritent de superbes paysages, faits de vallées de sapins, de lacs bleus, de cirques glaciaires, de pics acérés et de prairies vierges.

Voyage pratique

Y aller

  • Avec TUI. Nouvel autotour « La Perle cachée de la Méditerranée », 8 jours à partir de 738 €/pers., avec vols, voiture, hébergement en hôtel 4* et petits déj. Au programme : le parc national de Biogradska Gora et celui de Durmitor, le monastère d’Ostrog, Kotor, Budva et le lac Skadar. Tui.fr
  • Avec Arts et Vie. Escapade « Le Monténégro, entre mer et montagnes », 5 jours en groupe à partir de 940 €/pers., avec vols, hébergement en hôtel 3* et 1/2 pension, et visites avec un guide : Kotor, Sveti Stefan, lac Skadar, Budva, Cetinje et Lovcen. Artsetvie.com

Pour une nuit ou un long séjour

  • L’hôtel Conte, à Perast. Au bord de la mer, dans les bouches de Kotor, cet établissement situé sur la place principale abrite derrière ses vieilles pierres des chambres modernes et lumineuses. Piscine chauffée et un très bon restaurant de poisson. Ch. dble. à partir de 77 €. Hotelconte.me
  • Villa Oako, à Budva. Accrochée au flanc du mont Pashtovachka Gora, cette belle villa à louer déploie une vue unique sur l’Adriatique, la montagne et la ville de Budva. Trois chambres, jardin et piscine privée. A partir de 350 € la nuitée pour 6 personnes. Villanovo.fr

Pour une petite faim ou un festin

  • Restoran Zora, à Njegusi. On s’installe sur la belle terrasse entourée de verdure de cette table située au pied des montagnes, pour déguster des assiettes de fromage et de jambon sec, fumé sur place. On peut même visiter le fumoir. Compter 20 €/pers. pour un repas. Tél. : +382 67 540 250.
  • Auberge Momcilov Grad, à Zabljak. Dans ce restaurant de montagne du parc de Durmitor, on se régale de fromage de vache, de bœuf séché et pain au sarrasin, et de beignets à tremper dans du miel. Dès 20 €/pers. Hmdurmitor.com/en
  • Koliba, à Bogetici. A deux pas du monastère d’Ostrog, ce restaurant gastronomique offre un beau panorama et sert une cuisine locale généreuse, dans un cadre chaleureux ou sur la terrasse. Compter 25 €/ pers. koliba.me

Sur place ou à emporter

  • Côté artisanat, on mise sur les objets déco en bois d’olivier ou encore les brojanica, ces jolis bracelets empreints de spiritualité qui servent à compter les prières.

Infos

  • Office de tourisme du Monténégro : Montenegro.travel

A lire aussi :

⋙ Voyage en Croatie : notre idée d’itinéraire pour découvrir le nord du pays

⋙ Dubrovnik, la belle escapade pour le printemps

⋙ Bucarest, étonnante et effervescente

Source: Lire L’Article Complet