Morganne Bello, une créatrice de bijoux résiliente à la reconquête de son identité perdue

Dépossédée de la marque à laquelle elle avait donné son nom, la créatrice s’est depuis reconstruite avec une nouvelle ligne de bijoux qui lui ressemble et où elle va bientôt pouvoir accoler son identité.

Il y a des histoires que personne n’aurait pu un jour imaginer. Si par le passé, surtout en mode, certains créateurs avaient déjà notoirement perdu l’usage de leur nom (Ines de la Fressange ou Claude Montana pour ne citer qu’eux), on peine toujours à imaginer que l’histoire puisse se répéter. Et pourtant.

Il suffit de prononcer le nom de Morganne Bello pour que les souvenirs affluent chez bon nombre d’amateurs de joaillerie. On lui doit la création d’un bijou que toute une génération a porté haut : la Friandise. Un coussin de pierre fine, que cette ancienne chercheuse de pierre taillait alors avec poésie en un nuage délicat.

Pourtant, pour bien comprendre ce succès, il faut se souvenir qu’en 2003 lorsque sa marque voit le jour le secteur joaillier était très différent de ce qu’il est aujourd’hui. Ce n’est qu’après qu’ont émergé les bijoux seconde peau en or rose ultrafins ou les bijoux fantaisie déclinés par les grands noms du prêt-à-porter, sans même mentionner l’explosion du segment de la fine jewelry. Morganne faisait alors figure de pionnière en la matière.

Pierres sucrées

Bague Envoûtante Toi & Moi en or jaune, diamants et amazonite, Layone x Morganne Bello, 600 €. Disponible sur Layone.com

Si de l’extérieur on ne voit que l’émergence d’un best-seller, de l’autre côté du miroir, c’est une entreprise toute entière qui se retrouve soumise à un séisme de taille. Très vite, cette créatrice, devenue dans la foulée cheffe d’entreprise et jeune mère, se retrouve à la tête de 500 points de vente, d’une équipe en constante croissance. «Je me souviens encore aujourd’hui de cette solitude écrasante que connaissent les chefs d’entreprise. On ne doit jamais douter de soi, alors que l’on est justement assailli de questions aux enjeux vertigineux», ajoute-t-elle. Au moment de recapitaliser son entreprise, la créatrice fait donc entrer une nouvelle équipe au sommet pour l’épauler.

La suite de l’histoire est connue, Morganne perd l’usage de son nom et de son entreprise qui continue du coup à tourner sans sa fondatrice. Ce qui l’est moins, c’est le second uppercut qui a frappé Morganne Bello, lorsqu’elle découvre en parallèle qu’elle est atteinte d’un cancer.

Bagues de caractère

Bague solitaire Merry en or jaune et diamant blanc, Layone x Morganne Bello, 6000 €. Disponible sur Layone.com

Comme souvent dans la vie, les obstacles les plus rudes sont le terreau d’une prochaine victoire. Le temps de s’offrir une rémission complète auprès de ceux qui lui sont chers et sa priorité absolue, ses enfants, Morganne Bello a ensuite naturellement recommencé à coucher ses idées sur le papier.

Aujourd’hui, face à la multitude de bijoux doux et désirables qu’elle a lancés depuis 2015 sous le nom de Layone (joli clin d’œil à son signe astrologique du lion), on peine à imaginer d’où elle a tiré sa force. «Lorsque je suis partie, je me suis forcée à me souvenir que mon véritable bureau, il m’appartenait, il était dans ma tête et qu’un jour j’y accèderai à nouveau», se souvient-elle avec ce sourire dont elle ne sépare plus. Cette sérénité retrouvée, Morganne va bientôt pouvoir la savourer avec encore plus de force puisqu’après plus de dix ans de combat, elle vient enfin de récupérer l’usage de son nom qu’elle souhaite allier à celui de Layone. Pour avancer vers une nouvelle décennie encore plus éclatante.

Collier Bengale en or jaune et cornaline, Layone x Morganne Bello, 1140 €. Disponible sur Layone.com

Source: Lire L’Article Complet