Nausée virtuelle : qu’est-ce que ce trouble lié aux écrans et comment l’éviter ?

Vertiges, nausées, maux de tête… Connaissez-vous la nausée virtuelle, un trouble lié aux écrans, très courant ? Découvrez quels sont les symptômes qui doivent alerter et comment remédier à cette sensation désagréable.

Restez informée

Sécheresse oculaire, maux de dos, mal de tête, troubles du sommeil… Les conséquences néfastes des écrans sur notre santé sont nombreuses et nous les considérons de plus en plus.

Mais il y a un trouble, moins connu, mais pourtant bien réel, dont vous souffrez peut-être si vous travaillez régulièrement derrière un ordinateur : il s’agit de la nausée virtuelle, parfois aussi appelé “nausée du scroll”.

Ce trouble lié aux écrans, encore méconnu, touche pourtant de nombreuses personnes, comme le révèle le Professeur Cynthia M. Bulik, du département de psychiatrie de l’École de médecine de l’Université de Caroline du Nord (États-Unis).

C’est dans une publication sur le site du magazine américaine Psychology Today, que la spécialiste parle de ce trouble, dont elle a elle-même été victime pour la première fois il y a quelques années lors d’une conférence.

Ce phénomène, directement lié à notre mode de vie moderne, avait déjà été évoqué dans des travaux publiés en 2018 dans la revue American Physiological Society. Les auteurs, qui qualifiaient ce trouble de “cyber maladie”, parlaient alors “d’inadéquation sensorielle”, comparable au mal des transports.

Nausée virtuelle ou cyber maladie : qu’est-ce que c’est ?

Ce trouble surnommé la “nausée virtuelle”, peut apparaître lors de l’utilisation d’écrans, comme une tablette, un smartphone ou encore un ordinateur. Cette sensation désagréable survient lorsque l’on fait défiler des informations sur l’écran, et que nos yeux sont alors sur sollicités. Cette impression de nausées peut également survenir lorsque les images sur un grand écran (au cinéma par exemple) sont rapides et envoient de nombreuses informations à la minute.

“Un collègue qui avait été un des premiers à adopter l’iPad me montrait son nouvel appareil. Pour démontrer ses capacités, il a commencé à faire défiler différentes fonctionnalités. Quelques secondes après qu’il ait commencé à défiler, mon estomac s’est complètement retourné et j’ai dû courir dehors pour ne pas vomir. Il a fallu une heure pour que mon estomac se calme avant que je puisse retourner à la conférence”, raconte le Professeur Cynthia M. Bulik, qui compare cela aux réactions de notre corps lorsque l’on “marche à reculons” dans les couloirs d’un avion en plein vol.

Quels sont les symptômes de la nausée virtuelle ?

Généralement sans gravité, les symptômes de la nausée virtuelle ressemblent beaucoup à ceux du mal des transports, qui provoque les mêmes troubles au niveau des yeux et de l’oreille interne.

Les signes de ce trouble lié aux écrans :

  • Une sensation de gêne au niveau du haut du ventre
  • Des nausées
  • Des vertiges
  • Une fatigue soudaine
  • De légères sueurs
  • Des vomissements, dans certains cas

Comment éviter ce trouble fréquent, lié aux écrans ?

Si vous avez déjà souffert de nausées virtuelles, vous savez à quel point ce trouble lié aux écrans est désagréable. Pour y remédier, il est recommandé de réduire votre temps passé sur les écrans, cela réduira déjà les risques de nausées, mais préservera également en prime vos yeux et votre dos lorsque la posture adoptée n’est pas bonne.

Si vous travaillez derrière un écran, il est indispensable de s’accorder régulièrement des pauses. Profitez-en pour marcher et vous dégourdir les jambes, et surtout pour laisser vos yeux se reposer un peu, loin des écrans.

Dès l’apparition de symptômes tels que des troubles au niveau du ventre, des maux de tête ou des nausées, stoppez ce que vous êtes en train de faire, et faites une vraie pause. Fermez les yeux un instant, buvez un verre d’eau à température ambiante, et faites quelques respirations profondes pour vous recentrer.

Aussi, le yoga des yeux peut s’avérer très utile pour soulager les tensions oculaires et entraîner la mobilité des yeux.

Source: Lire L’Article Complet