On a testé les menus “at home” de (grands) chefs et restaurants parisiens

Alors que la mise en place du deuxième confinement les a obligé à fermer à nouveau les portes de leurs restaurants conformément aux annonces gouvernementales, certains chefs ont décidé d’offrir aux Parisiens la possibilité de cuisiner leurs recettes à la maison grâce à des kits à assembler ou des menus tout prêts.

Jean-François Piège à la maison

Le 30 octobre dernier, conformément aux annonces gouvernementale, tous les restaurants du chef Jean-François Piège ont fermé leurs portes au public, sans date de réouverture affichée. Une fermeture imposée qui, si elle l’a obligé à adapter son offre, n’aura pas eu raison de l’envie qui l’anime depuis des années, dit-il, “cuisiner pour ses clients, et leur faire plaisir”. Voilà donc le chef étoilé lancé dans la course à la vente à emporter et à la livraison à domicile pour trois de ses restaurants, Clover Grill, La Poule au Pot et À l’Épi d’Or. Respectivement, des grillades à la braise et à la rôtisserie, de la cuisine bourgeoise française et de la bistronomie régie par un semainier. Exemple, le menu du moment de La Poule au Pot, à 74 euros : réconfortante terrine de campagne et céleri rémoulade en entrée, gargantuesques lasagnes de Homard Thermidor à faire pâlir un Italien en plat et baba au rhum de compét’ bien imbibé en dessert. Côté Clover Grill, un banquet pour deux personnes à 148 euros, disponible uniquement pour le dîner : foie gras de canard des Landes grillé en terrine, contre-filet Normand, sauce poivre et pommes de terre grenaille, tarte au chocolat. Et pour l’Épi d’or, un menu qui change tous les jours, à base de pâté de campagne, de saucisse-purée, d’oeuf mimosa, de hachis parmentier, de millefeuille et de gâteau basque. Le chef propose même un menu pour enfant affamé (et très chanceux) ; steak haché, macaroni aux fromages et cookie. Les + :  les barquettes en aluminium à glisser directement dans le four, les explications de dégustation du chef, la liste des ingrédients et des allergènes pour chaque plat, le menu enfant, la possibilité d’être livré. Les – : le menu unique qui ne laisse pas le choix.

jeanfrancoispiegealamaison.com

Lazare chez vous

Depuis début octobre, le chef Eric Frechon et ses équipes de la Brasserie Lazare et du Café Lazare proposent une offre enrichie de plats iconiques ultra-réconfortants à emporter et en livraison. Formule largement accessible avec un plat et un dessert du jour à 15 euros. Pour la becquet : saumon mariné comme un hareng et salade de pomme de terre aux oignons rouges ; oeufs de poule bio mimosa , thon et cébettes ; cabillaud cuit à la tomate, gingembre et basilic et riz basmati ; brandade de morue gratinée à la chapelure de pain et huile d’olive ; épaule d’agneau confite aux épices, citron et olives et boulgour au jus ; suprême de poulet fermier rôti en caissette et purée de pomme de terre ; tarte au chocolat grand cru aux noisettes caramélisées ; Paris-Deauville ; île flottante aux pralines roses, entre autres. De la comfort food comme s’il en pleuvait, 7 jours sur 7. Commandes à passer sur le site, de 11h00 à 19h00. Les + : l’occasion de (re)découvrir les plats phares du chef Éric Frechon, la formule du jour (plat et dessert) à 15 euros, la livraison Tiptoque. Les – : le prix de la livraison, 12 euros.

corporate.tiptoque.com

Pavillon Ledoyen

Ce jour-là : soupe d’épinard en vrai Viroflay, champignons de Paris, scamorza fumée et noix de muscade brûlée ; langoustine en nage froide au fumet de Meursault, billes de concombre, volée de cerfeuil ; volaille de ferme parfumée à l’huile de carapace et tranches de homard breton en fricassée maraîchère à l’américaine ; bogue de coco meringuée en surprise. Un menu gastronomique composé des plats emblématiques du Pavillon Ledoyen, le comptoir gastronomique étoilé, dernier né des restaurants de Yannick Alleno dans le 8e arrondissement de Paris. Livré à la maison, à réchauffer et dresser en suivant les bons conseils du chef triplement étoilé. L’éclate totale, et très facile à préparer en plus – suffit de plonger les différents éléments sous-vide dans de l’eau bouillante. Les + : la facilité de préparation, les conseils avisés de Yannick Alléno, les produits exceptionnels, les recettes qu’on aurait pas forcément réussi à faire nous-mêmes, la multitude de plats proposés, les bonnes bouteilles à dispo. Les – : il faut mettre un peu la main à la pâte.

yannick-alleno.com

La Réserve at home

En gros : chaque semaine, des plats initiés par une carte exclusive “La Réserve at Home”, élaborés à partir de produits français. Au choix, deux menus “carte blanche” (entrée, plat, dessert ou entrée, poisson, viande, pré-dessert, dessert) et un menu “carte blanche gibier” en cinq services. Pour l’ensemble, une cuisine de saison autour du gibier, à travers des classiques revisités : poule faisane en quenelle, estouffade de champignons ; lièvre à la Royale, pâtes fraîches maison ; tourte de gibiers, chutney de coing ; chevreuil, dos de chevreuil, tatin de butternut ; tatin aux pommes confites flambées au Calvados, sauce caramel et crème légère à la vanille… Côté soif : une sélection de vins et de champagne des domaines du propriétaire de l’hôtel. Commande 24 heures à l’avance sur le site dédié. Retrait le lendemain de 11h00 à 12h00 et de 18h00 à 19h00 à La Réserve Paris Hotel and Spa. Livraison possible dans Paris intra-muros – supplément de 15 euros par commande. Les + : les produits exceptionnels, les recettes alambiquées mais simplement à réchauffer. Les – : on ne sait toujours pas à ce jour si les contenants allaient vraiment au four.

lareserve-paris.bonkdo.com

La Scène dans vos Coulisses

Stéphanie Le Quellec se relève les manches pour envoyer, seule en cuisine, une tripotée de plats de bistrot bien canailles. “On a remis en vie tout le circuit de nos incroyables producteurs, éleveurs, artisans ; ressorti couteaux, casseroles et vous proposons un service traiteur.” Le spectacle peut donc commencer. Plats conditionnés froids, à réchauffer facilement à la maison (four, poêle, bain-marie ou micro-ondes) : terrine de foie gras de canard au naturel et chutney de poire ; saumon mariné, sauce ponzu et shiso vert ; croque Monsieur Jambon prince de Paris, comté, truffé et mesclun ; dorade ou bar de ligne (selon la pêche) en papillote aux légumes d’automne et sauce vierge ; épaule d’agneau fermier frottée au zaatar puis confite doucement et légumes tajine pour 2/3 personnes ; mousse au chocolat grand cru intense ou encore baba au rhum vieux et chantilly muscovado. Commandes à passer la veille avant 18h00 au plus tard, à récupérer à la Scène dans le 8e arrondissement de Paris entre 11h00 et 12h15 puis entre 15h00 et 18h30, ou à se faire livrer sans aucun contact entre 15h00 et 19h00. Les + : les conseils pour réchauffer les plats, la livraison du mardi au samedi à Paris, Boulogne et Neuilly et dans toute la France, les plats pour les enfants les mercredis et samedis. Les – : le manque d’explications pour la bonne réalisation de certaines recettes, le prix de la livraison, 15 euros à Paris et proche banlieue, 29,90 euros en France.

lascene.bonkdo.com

Septime à la maison

Pendant le premier confinement, pour faire face aux difficultés de leurs établissements (Septime, Clamato, La cave, D’une île) et à celles que leurs producteurs rencontrent, Bertrand Grébaut et Théo Pourriat ont créé “SEPTIME À LA MAISON”. Un menu simple prêt à manger – tout est livré déjà cuisiné, il suffit de réchauffer et de suivre les indications avec les pastilles de couleurs pour assembler les plats. Par exemple : chou-fleu rôti à la grenobloise (beurre noisette, citron, persil, câpres, croûtons) en entrée, poulet sauté chasseur (champignon de Paris, échalote, lardon, estragon, cerfeuil) et pomme purée en plat, et mousse au chocolat, crumble aux noisettes du piémont et poire pochée en dessert. À commander la veille, livré chez vous ou à retirer à la cave. Le menu change toutes les semaines. Les + : la facilité de préparation, la qualité des plats, les bonnes quilles proposées avec. Les – : quelques indisponibilités parfois dues au succès de la maison.

septimealamaison.fr

Silencio Pop-Up à la maison

Depuis le mois d’octobre, le Silencio a lancé, sous l’instigation du critique gastronomique Andrea Petrini, un festival de chefs sans frontières en résidence. Confinement oblige, le pop-up numéro 2 s’est transformé en “Silencio Pop-Up à la maison”. Invité du moment : le Savoyard et futur Basque Mathieu Rostaing-Tayard. Chaque semaine, le chef prépare, avec l’aide de petits producteurs, un menu unique composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, qui colle bien avec son identité culinaire et sa philosophie. Ce jour-là : artichaut cuit à la sauge, cèpes frais, jus à la badiane fraîche et câpres en entrée, collier d’agneau, sauce au vin rouge iodé à l’oursin, crème de pois-chiche et fenouil en plat et chocolat au genièvre brûlé, caramel, noisettes et trompettes de la mort pour le dessert. Pour la soif, une sélection de champagnes et de vins réalisées par la sommelière Honey Spencer, et puis des spiritueux de la distillerie de Copenhague Empirical Spirits, distribués en exclusivité. L’occasion, aussi, de goûter à l’eau pétillante au CBD infusée à l’hibiscus de Chilled Drinks, un remède au stress du quotidien et à l’anxiété dit-on. Livraison et click and collect, du mercredi au dimanche, de 18h00 à 20h00, et commande la veille à 18h00. Les + : les chefs invités exceptionnels, la possibilité d’être livré. Les – : les contenants, pas pratiques pour réchauffer.

silencio-popup.com

La rôtisserie de la Tour d’Argent

Ou le meilleur poulet rôti de Paris, à la maison. Héritage gastronomique bourgeois pour la vivante Rôtisserie d’Argent, accolée au restaurant étoilé presque éponyme, La Tour d’Argent, situé Rive gauche entre les bords de Seine et la montagne Sainte-Geneviève, à deux pas du Quartier Latin, la Rôtisserie d’Argent fait de l’œil aux îles et Notre-Dame. Concrètement : un poulet pattes noires challandais fermier Label Rouge de 1,2 kilos, rôti à la broche avec jus de volaille, gousse d’ail confite et garniture au choix (champignons, pomme de terres grenailles sautées revenues avec des oignons et des légumes de saison de chez Fabrice Robert). Sinon, une cuisse de canard confite, une saucisse de canard, un filet de boeuf poêlé ou encore un gigotin de lotte. Et puis, en dessert, les gourmandes pâtisseries de la boulangerie de la Tour d’Argent. À emporter, du jeudi soir au dimanche soir. Les + : la qualité des produits, le menu rôtisserie entrée, plat, dessert, boisson et baguette tradition à 29 euros, les conseils du chef pour bien réchauffer les plats. Les – : à emporter uniquement en commandant à l’avance sur le site dédié.

larotisseriechezvous.com

Le Panier Ruinart

Pour coller au confinement et à l’ambiance générale, la Maison Ruinart a proposé à trois chef.fe.s incarnant une nouvelle génération de cuisiniers parisiens au parcours atypique d’imaginer un menu singulier à faire à la maison. Chaque mois, d’octobre à décembre, un panier d’ingrédients proposé en ligne à la réservation. Pour notre part : le sensationnel menu de novembre réalisée par Cathy Paraschiv, cheffe à la tête du restaurant parisien Ibrik Kitchen où elle met à l’honneur la cuisine des Balkans. “J’ai imaginé ce menu pour le programme ‘Food for Art’ de la Maison Ruinart autour de la cuvée Ruinart Rosé, raconte Cathy Paraschiv. Cette cuvée a des notes de grenade, rose, agrumes et une acidité fruitée. J’ai construit et articulé toutes les recettes en écho à l’œuvre de David Shrigley x Ruinart.” Œuf mollet, polenta rôtie, crème de fêta, caviar déshydraté et kadaïf ; truite infusée à la rose, eau de grenade et menthe poivrée ; glace au yaourt grec, crumble à la cannelle et mandarine ; pain de Naddia Sammut et crottin de la Ferme du Chatain. Prochain invité, Antonin Bonnet, patron du restaurant étoilé Quinsou et de la boucherie Grégoire. Panier de recettes pour deux personnes (75 paniers seulement), 130 €. Les + : l’occasion de découvrir le travail de chefs fascinants, la vidéo explicative pour ne pas se louper, la bouteille Ruinart pour accompagner le repas. Les – : la difficulté des recettes, la liste d’ingrédients et matériels non fournis dont il faut se munir pour la bonne réalisation des recettes (dont un mortier et de l’huile de pépin de raisin cette fois-là).

ruinart.com

AUSSI SUR MSN – CUISINE ACTUELLE : Gelée de vin de Sauternes

  • CUISINE ACTUELLE : Gelée de vin de Sauternes

    Cuisine Actuelle

  • Déconfinement – une date de réouverture des bars et restaurants annoncée

    Télé Loisirs

  • Le street art donne des couleurs à Versailles

    Euronews

  • Bars et restaurants fermés: les stocks s'empilent chez les distributeurs de boissons

    AFP

  • Italie : la truffe ne connaît pas la crise (sanitaire)

    Euronews

  • Attention, certains paquets de riz de Lidl contiennent trop de buprofézine et de tricyclazode

    Capital

  • Elle découvre des blattes dans son menu McDonald's, une enquête interne ouverte

    Gentside

  • Yellowstone bannit un randonneur qui a voulu cuire un poulet dans une source chaude

    GEO

  • Ces galettes de riz contaminées ne doivent pas être consommées

    Oh My Mag

  • Alors que La Scala de Milan ferme, l'Opéra national de Bordeaux enregistre un opéra

    Euronews


  • CUISINE ACTUELLE : Gelée de vin de Sauternes
    CUISINE ACTUELLE : Gelée de vin de Sauternes


    Cuisine Actuelle


  • Déconfinement – une date de réouverture des bars et restaurants annoncée
    Déconfinement – une date de réouverture des bars et restaurants annoncée


    Télé Loisirs


  • Le street art donne des couleurs à Versailles
    Marie-Antoinette ou Louis XIV revisités en Lego, fresques monumentales, conteneurs à verre customisés: le street art fait sa révolution à Versailles, la ville royale au patrimoine mondialement connu.


    Euronews

VIDÉO SUIVANTE

Source: Lire L’Article Complet