On oublie de laver cette partie du corps sous la douche… Pourtant, elle peut être très sale et les bactéries y prolifèrent

On n’y pense peu, mais le nombril, tout comme le reste du corps, a besoin d’être nettoyé. De nombreuses bactéries y prolifèrent… De quoi engendrer de potentiels désagréments de peau.

On dit de certaines personnes qu’elles se regardent le nombril… Mais l’adage apparaît désuet lorsqu’il s’agit d’hygiène ! A quand remonte le dernier nettoyage en bonne et due forme de cette partie du corps ? Si vous n’en n’avez pas le souvenir… Vous n’êtes pas seul.e.

Alors qu’une attention particulière est portée au soin du cordon ombilical durant les premiers mois de la vie, force est de constater que la zone est négligée à mesure que l’on avance dans l’âge. Néanmoins, il fait partie de l’une des préoccupations de l’année 2020. En effet, Google a relevé une augmentation de 110 % de recherches liées à cette question banale à première vue, mais existentielle : « Comment nettoyer mon nombril ».

 « La zone du nombril est sombre et humide. Elle devient donc un terrain de reproduction pour les bactéries et les levures. Laissée intacte, l’accumulation de saleté, de peaux mortes, de bactéries, de sueur, de savon, de gel douche… peut entraîner des croûtes, des odeurs désagréables et une possible infection » explique une dermatologue à Glamour UK.

Et la colonie prolifère en grand nombre sur la peau. Parue en 2012, une étude précise d’ailleurs avoir relevé pas moins de 67 types de bactéries au cœur de nombrils testés. Une véritable « jungle » titrent les scientifiques qui ont publié leurs résultats.

Nettoyer le nombril dans ses moindres recoins

Le nettoyage du nombril est facilité pour celles et ceux qui possèdent la structure d’un ombilic dite « en extérieur ». Il suffit de procéder à son lavage sous la douche, en passant un gant de toilette imbibé de nettoyant doux et de rincer abondamment. La peau peut être hydratée par la suite. Les nombrils « rentrés » vont devoir prendre quelques mesures pour correctement procéder au nettoyage. Il convient de passer un coton-tige imbibé d’un savon antibactérien dans l’orifice. Cela peut aussi s’effectuer avec une petite quantité d’alcool. Il faut s’assurer de bien rincer la zone à l’issue de l’opération.

A découvrir également : Hygiène : qui sont les 24 % de Français qui ne se lavent pas tous les jours ?

Galerie: Le Gua Sha, l’accessoire ludique à adopter pour un glow parfait (ELLE)


Source: Lire L’Article Complet