Patrick Bruel accusé d’agression et de harcèlement sexuel : les enquêtes classées sans suite

“En l’absence d’élément permettant de caractériser une infraction pénale”, les enquêtes visant Patrick Bruel ont été classées sans suite, en décembre 2020, a appris l’AFP, relaie Le Parisien.

Le chanteur était visé par deux plaintes déposées par deux masseuses pour des faits de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle, en Corse et dans les Pyrénées-Orientales. Elles avaient été ouvertes en 2019.

  • Patrick Bruel : une des masseuses accusant le chanteur d’harcèlement sexuel s’exprime
  • Une quatrième femme, ancienne masseuse, accuse Patrick Bruel d’avances sexuelles

Des faits remontant à 2008

Les enquêtes préliminaires ont été ouvertes après le dépôt de plainte de deux femmes, en 2019. L’une a porté plainte pour agression sexuelle, en octobre 2019. La masseuse d’un spa d’un hôtel de Perpignan âgée d’une trentaine d’années a évoqué “des comportements très déplacés à [son] égard”. Le chanteur se trouvait dans les Pyrénées-Orientales à l’occasion de sa participation au festival des Déferlantes, à Argelès-sur-Mer.

Une autre femme, alors âgée de 21 ans, masseuse à l’hôtel Radisson à Porticcio, en Corse, a porté plainte pour exhibition sexuelle et harcèlement sexuel, en août 2019. D’après son témoignage, les faits auraient eu lieu quelques jours plus tôt, dans la loge de l’artiste, avant son entrée sur scène. Selon elle, Patrick Bruel aurait notamment refusé de porter des sous-vêtements lors du massage. Il aurait également demander des massages dans des zones inappropriées.  

Entendu en audition libre en septembre 2019, Patrick Bruel avait alors plaidé le malentendu. “Je ne suis attiré que par les femmes qui ont du désir pour moi”, avait-il expliqué aux enquêteurs, rapporte Le Parisien

Cinq témoignages

Au total, cinq femmes ont été entendues par les enquêteurs. Elles ont accusé l’artiste d’agression sexuelle, de harcèlement ou d’exhibition sexuelle, livrant des témoignages datant pour certaines de 2008. Selon deux autres accusatrices, des faits similaires auraient eu lieu à Cannes et à Saint-Barthélémy, toujours dans le même contexte. 

Les deux enquêtes préliminaires menées par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) ont été classées sans suite le 22 décembre 2020, a confirmé une source proche de l’enquête à l’AFP. Un signalement des autorités suisses avait aussi été transmis à la justice française. 

Le classement sans suite a été décidé par la justice “en l’absence d’élément permettant de caractériser une infraction pénale.”

Patrick Bruel n’a pas réagi à la décision. Son avocat, Maître Hervé Termine, n’a pas non plus répondu aux sollicitations de l’AFP

  • Bob Dylan accusé d’agressions sexuelles sur une mineure de 12 ans en 1965
  • Affaire Epstein : la police britannique va réexaminer les accusations contre le prince Andrew

Source: Lire L’Article Complet