Pénurie de moutarde : vers quelles alternatives se tourner ?

Trouver un pot de moutarde – sans y laisser son PEL – est devenu quasi impossible ces dernières semaines : les étals des supermarchés sont vides, les commandes en ligne impossibles… Bref, c’est la pénurie.

En cause, les fortes sécheresses qu’a connues le Canada en 2021. “Si Dijon est réputée pour sa moutarde, la France importe la majeure partie des graines de moutarde – indispensables à la réalisation du condiment – depuis [ce pays]”, précise la Voix du Nord

“En juillet 2021, il y a eu un dôme de chaleur dans l’Ouest canadien qui a réduit de 50 % la récolte de moutarde brune. Celle dont on a besoin pour faire de la moutarde de Dijon”, explique Luc Vandermaesen, directeur général de Reine de Dijon, troisième industriel français de moutarde au quotidien nordiste.” Par conséquent, les exportations ont baissé et les prix ont flambé”. 

La moutarde, un condiment piquant aux multiples bienfaits

Impondérable d’une bonne mayonnaise traditionnelle – il est possible de faire sans mais on ne garantit pas le goût – et des vinaigrettes, la moutarde est un condiment qui contiendrait par ailleurs de nombreux bienfaits. 

Ses graines et ses feuilles sont utilisées à la fois en cuisine, mais aussi dans des remèdes naturels. Riche en nutriments, la moutarde aurait différents bienfaits sur l’organisme, que ce soit pour apaiser les rhumes ou la toux ou pour booster les apports nécessaires pour le corps

“Leurs feuilles contiennent des quantités importantes de calcium, de cuivre et de vitamines C, A et K, tandis que leurs graines sont particulièrement riches en fibres, sélénium, magnésium et manganèse. […] Les feuilles de moutarde peuvent être consommées crues ou cuites, ce qui en fait un ajout polyvalent aux salades, soupes et ragoûts. Elles peuvent être préparées de la même manière que les épinards, mais donneront une saveur plus prononcée de radis à vos repas”, explicite le site spécialisé Healthline.com.

Vers quelles alternatives à la moutarde peut-on se tourner ?

Outre ses bienfaits, c’est le goût piquant – mais profond et  nuancé – de la moutarde qui en fait un condiment si populaire. Alors en ces temps de pénurie, difficile de savoir comment la remplacer. 

Première alternative : le raifort. Cette racine bourrée de nutriments et appelée “piment alsacien” ou “moutarde allemande”, est une vraie option pour qui veut trouver un palliatif à l’absence de moutarde. “Le raifort appartient à la même famille que le colza ou que la moutarde et il est très cultivé en Allemagne, Autriche et Pologne”, rappelle France 3 régions dans un reportage dédié. 

On le trouve généralement sous forme de pâte blanche en pots dans le commerce. Parfait pour assaisonner vos marinades, vos mayonnaises ou vos vinaigrettes. 

Seconde option ? Le wasabi. Vous savez, cette pâte verte que l’on retrouve quasi systématiquement sur les plateaux de sushis. Ce condiment est issu d’une plante de la même famille que la moutarde ou le raifort, on y revient… La pâte est préparée à partir de la tige et condimente les plats japonais. 

À savoir, “90 % du « wasabi » servi en Occident n’est que du raifort mélangé à du colorant vert”, alertait Konbini Food en 2016. 

Pour remplacer la moutarde, notamment dans les vinaigrettes ou les mayonnaises, on peut également se tourner vers des sauces pimentées comme la sriracha –  sauce piquante thaïlandaise – ou la sauce Worcestershire, à la saveur aigre-douce et légèrement piquante.

D’autres préféreront des préparations plus douces mais onctueuses pour donner du corps à leurs sauces : comme le tahini, les purées d’oléagineux, ou encore les yaourts. Ajoutez de l’ail ou de l’échalote pour le côté piquant. 

  • Comment alléger les sauces pour équilibrer son assiette ?
  • Quels sont les bienfaits nutritionnels des condiments ?

Source: Lire L’Article Complet