Perte de poids : c’est prouvé, c’est plus facile pour les hommes… Découvrez pourquoi

Nous ne sommes pas tous égaux face à la perte de poids… Une étude multinationale a révélé que les hommes avaient plus de facilité que les femmes à se débarrasser des kilos en trop ! Explications.

Restez informée

La vie est parfois injuste… Malgré vos efforts au quotidien et vos changements alimentaires, vous voyez que vous avez plus de mal à vous affiner, comparé à votre conjoint qui a lui aussi pris de bonnes résolutions pour garder la forme ? Figurez-vous que les hommes et les femmes ne réagiraient pas de la même manière en cas de recherche de perte de poids, et ces messieurs auraient davantage de facilité à perdre les kilos superflus, selon une étude publiée dans la revue Diabetes, Obesity and Metabolism.

Perte de poids : les hommes perdent plus facilement des kilos, c’est prouvé !

L’équipe multinationale à l’origine de cette étude, composée de chercheurs danois, espagnols ou encore britanniques, s’est intéressée aux bénéfices d’un régime à faible teneur calorique chez 2.500 hommes et femmes en surpoids et pré-diabétiques.

Pendant 8 semaines, chaque participant, originaire d’Europe, d’Australie ou de Nouvelle-Zélande, dont l’indice de masse corporelle (IMC) était supérieur à 25 et qui présentait un pré-diabète, a dû suivre un régime alimentaire hypocalorique.

Plusieurs paramètres ont pu être comparés à l’issue de ce test, dont leur résistance à l’insuline, leur taux de masse grasse, taux de masse sans graisse et leur IMC.

En comparant les mesures prises avant et après le test de 8 semaines, les auteurs de ces travaux ont constaté qu’avec le même régime alimentaire imposé, « la perte de poids était 16% plus importante chez les hommes que chez les femmes (11,8% vs 10,3%, respectivement) mais les améliorations de la résistance à l’insuline étaient similaires ».

Interrogée par le New York Post, Rania Batayneh, nutritionniste et auteure de « The One One One Diet », explique que cette différence de perte de poids pourrait être attribuée à la composition corporelle, qui est plus dense en muscle chez les hommes. « Elle souligne également que les hommes ont tendance à avoir plus de graisse viscérale, ou graisse du ventre. La perte de graisse abdominale relance le métabolisme, ce qui permet au corps de brûler les calories plus rapidement. », rapporte le New York Post.

Régime hypocalorique : des effets sur le cholestérol, la fréquence cardiaque, l’IMC…

Cette étude a également pu démontrer que les réductions du taux de masse grasse et de la fréquence cardiaque étaient plus marquées chez les hommes, quant aux femmes, elles présentaient une réduction plus importante du bon cholestérol, du taux de masse sans graisse et de la circonférence des hanches.

« Le régime à faible densité énergétique de 8 semaines a induit des effets différents chez les femmes et chez les hommes. Ces résultats sont cliniquement importants et suggèrent des changements spécifiques au sexe après une perte de poids. », concluent le professeur Pia Christensen et son équipe.

Source: Lire L’Article Complet