Pissenlit, ortie… 5 mauvaises herbes qu'il ne faut surtout pas arracher !

Ne vous en débarrassez plus, certaines herbes peuvent être particulièrement utiles dans votre jardin ou au potager ! On vous explique.

Restez informée

Depuis l’arrivée des beaux jours, les jardiniers s’adonnent comme chaque année à la guerre aux mauvaises herbes. Tenaces et difficiles à éradiquer, celles que l’on appelle aussi adventices se propagent rapidement et peuvent devenir un véritable cauchemar pour vos plantations. Seulement voilà, certaines ne sont pas si mauvaises et méritent même d’être conservées. Découvrez-les.

L’ortie

Souvent considérée comme un fléau, l’ortie peut pourtant devenir une précieuse alliée au jardin. Cette plante de la famille des urticacée a le pouvoir d’enrichir, de fertiliser et d’assainir le sol sur lequel elle pousse. Elle constitue une véritable réserve de biodiversité puisqu’elle attire de nombreuses espèces de papillons et des coccinelles. Dans un potager, elle permet aux légumes de se développer plus rapidement et elle éloigne les champignons et acariens.

Le pissenlit

C’est l’une des fleurs les plus nectarifères et mellifères de notre flore. Elle fait le bonheur de nombreux insectes pollinisateurs comme les abeilles. Celle que l’on surnomme aussi “dent-de-lion” est un atout précieux pour la biodiversité.

Le chardon

De son petit nom “artichaut sauvage”, le chardon-marie est souvent considéré à tort comme l’ennemi de nos potagers. Pourtant, ce dernier permettrait de repousser limaces, escargots et autres nuisibles qui envahissent nos plantations de fruits et légumes.

La consoude

Sa richesse en azote, en phosphore et en potasse organique, et tous les minéraux qu’elle contient (bore, cuivre, fer, manganèse, zinc…) font de la consoude la plante idéale pour la fertilisation de la plupart des légumes.

Le trèfle

Considéré comme un véritables porte-bonheur, il l’est encore plus au jardin. Le trèfle, qui pousse rapidement, supprime les mauvaises herbes, enrichit la terre et aère le sol grâce à un système racinaire profond. Mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de l’arracher…

Source: Lire L’Article Complet