Pourquoi « Elden Ring » est le jeu vidéo le plus attendu de l’année

  • Elden Ring sort le 25 février prochain sur PS4/5, Xbox One/Series et PC, il est l’un des jeux, voire le jeu, le plus attendu de l’année 2022.
  • Le titre réunit le meilleur des auteurs de dark fantasy, à savoir FromSoftware, le studio de jeu derrière Dark Souls, et George R. R. Martin, de Game of Thrones.
  • Après quelques heures manette en main, Elden Ring s’avère prometteur, sombre, exigeant, mais également ouvert, comme son monde, au plus grand nombre de joueurs.

Il ne faudra pas attendre trop longtemps. Le meilleur jeu de 2022 est prévu pour le 25 février prochain, date de la sortie d’Elden Ring sur PS4/5, Xbox One/Series et PC. Et Horizon Forbidden West, Starfield, ou God of War : Ragnarök, ou peut-être même la suite de Zelda : Breath of the Wild ? Oui, bon, d’accord, il y aura d’autres très bons jeux cette année.

Mais Elden Ring a tout pour combler les fans de jeu vidéo, de monde ouvert, de dark fantasy, et plus encore. En effet, le titre est la nouvelle création de FromSoftware, le studio à qui l’on doit les très durs et (donc) très beaux Darks Souls, et de… Georges R. R. Martin. Oui, l’auteur de Game of Thrones.

Une rencontre au sommet

Leur rencontre était inévitable, depuis le temps qu’ils se tournent autour à distance, tous les deux créateurs de mondes incontournables de la dark fantasy et tourmenteurs des joueurs et des lecteurs. Dès Demon’s Souls en 2009, dont
le remake a servi de vitrine aux consoles next gen en 2020, le game designer japonais Hidetaka Miyazaki a créé des jeux et univers médiévaux-fantastiques, peuplés de dieux, dragons, reliques, et légendes, et très inspirés par la littérature du genre.

Ce n’est donc pas une surprise de le voir contacter George R. R. Martin, pour, comme l’écrit le romancier sur son blog, « un peu de worldbuilding : créer un monde profond, sombre, résonnant, qui servirait de fondation à un jeu qu’ils veulent faire. Or, j’adore créer des mondes et écrire des histoires imaginaires. J’ai fait ma part, et j’ai transmis à mes nouveaux amis japonais. »

Un univers mystérieux et prometteur

Bienvenue dans l’Entre-terre, un monde divisé depuis que le Cercle d’Elden a été mystérieusement brisé et que les demi-dieux, descendants de la reine Marika, se mènent une guerre sans fin. Ils se disputent des runes majeures, les éclats du Cercle d’Elden. Le seul espoir ? La venue d’un nouveau Seigneur d’Elden. Peut-être vous, simple Sans-Eclat. Voilà pour la faire courte, voire à peu près. Car comme les précédents jeux FromSoftware, l’histoire est volontairement cryptique, et le joueur est lâché dans un monde de dangers et de mystères, où il découvrira par lui-même et par bouts la mythologie.

La différence avec les Dark Souls ? A l’instar de Halo Infinite, qui sortait la saga Xbox de ses habituels couloirs et arènes, Elden Ring quitte les châteaux et donjons pour s’acclimater au grand air, de plaines verdoyantes en montagnes vertigineuses en passant par des marécages poisseux et retour aux donjons. On reste chez FromSoftware.

Un gameplay de tous les possibles

D’ailleurs, le simple nom de FromSoftware peut faire frémir le plus casual des gamers, tant ils ont élevé la difficulté au rang d’art dans leurs jeux, Dark Souls mais également Bloodborne et
Sekiro. Des titres non plus hardcore, mais
« masocore ». Si Elden Ring demande toujours de l’exigence, après quelques heures manette en main, il semble moins punitif, plus accessible. C’est également la promesse, à demi-mot, de l’éditeur Namco Bandai : toucher le plus de joueurs et de joueuses. Si les combats contre les boss demandent toujours du timing, et de désapprendre pour mieux réapprendre, le gameplay offre une belle richesse, avec choix de classes, d’armes, de capacités, et donc toujours plus de combinaisons et d’approches possibles.

Mais surtout, le jeu laisse le temps de se perdre, de perdre, de recommencer, de ressusciter. Gameplay, univers, mythologie… Il est fort à parier que vous allez passer des (centaines d’) heures sur Elden Ring en 2022. En revanche, pas touche, George R. R. Martin. Tu dois d’abord finir d’écrire Le Trône de fer.

Source: Lire L’Article Complet