Pourquoi la deuxième dose du vaccin anti-Covid peut être plus douloureuse ?

Vous l’avez peut-être constaté vous-même, au sein de votre entourage ou encore sur les réseaux sociaux : depuis quelques temps, de plus en plus de Français se plaignent d’effets secondaires importants après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin anti-Covid. Principale cible de ces accusations, le sérum à ARN messager développé par Pfizer/BioNTech.

  • Crise migratoire dans les Balkans : la vie dans un camp

    Le Figaro

  • Dubaï, nouvel eldorado pour le marché des yachts

    Le Figaro

  • Bloqués aux portes de l'Europe : au coeur de la crise migratoire

    Le Figaro

  • Comprendre en 2 minutes le blocage migratoire à l'entrée de l'Europe

    Le Figaro

  • Sommet de l'Otan : retour sur l'histoire de cette alliance

    France 24

  • Vianney et les “kilos de weed” lors d’un voyage en Jamaïque avec Kendji Girac

    Gentside

  • G7: Joe et Jill Biden surprennent les fidèles d'une église des Cornouailles en se joignant à la messe dominicale

    Le Figaro

  • Une école en ligne pour des centaines d'enfants migrants le long de la frontière mexicaine

    AFP

  • «C’est un rassemblement hétéroclite et extrêmement fragile»: Hubert Védrine réagit après le départ de Benyamin Netanyahou

    Le Figaro

  • «Les armées n'ont pas à faire de maintien de l'ordre», souligne le général Lecointre

    Le Figaro

  • Une explosion de gaz dans un quartier résidentiel en Chine fait des dégâts considérables

    Le Figaro

  • Pollution en Corse: Barbara Pompili dénonce «un pur acte de délinquance écologique»

    Le Figaro


  • Crise migratoire dans les Balkans : la vie dans un camp
    Du manque d'hygiène à la surpopulation en passant par des conditions climatiques parfois rudes, la vie dans les camps peut s'avérer usante. Pourtant, des dizaines de milliers de personnes sont contraintes d'y séjourner en attendant que leur situation s'améliore, parfois pendant plusieurs des mois. Si certains sont logés dans des bâtiments en dur, nombreux sont ceux à s'être installés avec leur famille dans les tentes ou des hébergements temporaires. .


    Le Figaro


  • Dubaï, nouvel eldorado pour le marché des yachts
    Des yachts à perte de vue au bord de la «Marina» de Dubaï: avec le retour des touristes, les escapades à bord de ces bateaux blancs de luxe pullulent sur les lacs artificiels en ces temps de pandémie dans l'émirat du Golfe tapageur. «Lorsque les mesures de confinement ont été assouplies et que la situation est redevenue normale, les gens ont préféré quelque chose de sûr et de sécurisé avec des règlements, rester en famille et entre amis», a expliqué Mohammed al-Sayed, directeur d'une société de charter, Royal Star Yachts.


    Le Figaro


  • Bloqués aux portes de l'Europe : au coeur de la crise migratoire
    LONG FORMAT – Passage migratoire privilégié, la route des Balkans est désormais jonchée d’obstacles et de dangers pour les migrants et les réfugiés qui voyagent seuls ou en famille. Pire encore, elle ne mène aujourd’hui pour une majorité d’entre eux qu’à une situation de blocage administratif dans des camps surpeuplés.Rencontre, dans un camp de Belgrade, avec ceux qui vivent de plein fouet la crise migratoire.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Fatigue intense, maux de crâne, frissons, douleurs musculaires localisées, nausées, fièvre… les symptômes décrits par les patients sont vastes. Et ces derniers sont d’autant plus surpris qu’ils n’avaient généralement pas ressenti un tel contrecoup lors de leur première injection.

Une deuxième dose plus douloureuse, est-ce normal ?

Première chose importante à savoir : les effets secondaires des vaccins, hors Covid-19, sont un phénomène relativement répandu et normal. Et ceux développés pour entraver la diffusion du nouveau coronavirus ne font pas exception.

“La fièvre, les maux de tête, la fatigue, ce sont des réactions systémiques, notamment lors de la seconde dose. C’est lié à l’activation du système immunitaire”, indique Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie au CHU de Bordeaux, à France Inter. Ce dernier insiste sur le fait que ces effets sont “de courte durée et d’une intensité modérée”.

Et que disent les chiffres ? Une étude sur les données d’efficacité du vaccin Pfizer publiée le 31 décembre dernier dans la revue New England Journal of Medicine rapportait que 47 % des 16-55 ans disaient ressentir de la fatigue après la première dose et 59 % après la deuxième dose. Des chiffres qui passaient respectivement à 32 et 42 % pour les maux de tête.

Quant aux frissons, ils étaient signalés par 14 % des participants après une première injection, et 35% après la seconde. Et les données observées sur le vaccin Moderna, qui repose aussi sur l’ARN messager, a débouché sur les mêmes enseignements.

Des signalements plus nombreux

Cette deuxième injection plus douloureuse a eu un effet sur le nombre de signalements. Dans son dernier rapport compilant les données du 28 mai au 3 juin, l’Agence nationale du médicament (ANSM) rapporte un peu plus de 45.000 signalements d’effets secondaires indésirables, sur un total de 38 millions de doses injectées dans le pays. De quoi relativiser.

Source: Lire L’Article Complet