Que faire de nos centimes ?

Votre porte-monnaie est encombré de centimes, ces petites pièces rouges de 1, 2 ou 5 centimes qui vous alourdissent ? Sachez qu’il existe plusieurs méthodes pour en tirer parti. Suivez le guide.

Restez informée

Les centimes peuvent être utilisés dans les bornes Centimeo qui vendent à l’unité du chewing-gum (biodégradable), du chocolat (issu du commerce équitable), des biscuits (bios et produits en Île-de-France) ou une dose de gel hydroalcoolique. Ces distributeurs que l’on retrouve dans divers espaces publics (universités, gares…) sont conçus pour accepter la menue monnaie qui sera ensuite reversée aux commerçants et banques de proximité.

De même, plusieurs supermarchés mettent à disposition des consommateurs des bornes qui échangent vos pièces rouges et jaunes contre des bons d’achat valables un mois. Avec les bornes Eurocycleur (il y en a plus d’un millier dans l’Hexagone), vous pouvez aussi choisir de créditer votre carte de fidélité, faire un don à une association, participer à des jeux…

Vous avez également la possibilité de changer vos centimes d’euros en billet en vous rendant dans votre banque. Vous devez au préalable demander au guichet de votre banque des rouleaux en plastique ou des enveloppes de dépôts spéciales que vous pourrez ramener une fois remplis en remplissant un bordereau (comme pour un dépôt de chèque). Le guichet de la banque vous fera instantanément l’échange contre les billets du montant correspondant ou un transfert sur votre compte bancaire.

Bien entendu, vous pouvez choisir de garder vos centimes d’euros pour faire l’appoint lors de petits achats en boulangerie, sur un marché ou dans une épicerie où les prix ne sont pas arrondis par exemple. Mais sachez que la production des pièces rouges coûte plus cher qu’elles ne rapportent : c’est pourquoi, elles vont probablement être amenées à disparaître, comme c’est déjà le cas en Belgique, aux Pays-Bas, en Irlande et en Suède, les prix étant arrondis à 0 ou à 5 centimes.

Source: Lire L’Article Complet