Reconfinement : pourra-t-on voyager en France à Noël ?

À l’approche des fêtes de Noël, vous vous demandez s’il sera possible de voyager en France pour rejoindre vos proches ? Découvrez la réponse du ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Restez informée

Depuis l’annonce du reconfinement jusqu’au 1er décembre, une préoccupation est au centre des discussions : les fêtes de fin d’année. Pourra-t-on fêter Noël en famille ? Et sera-t-il possible de se déplacer en France pour aller rejoindre ses proches ? Pour l’instant, rien n’est sûr. Lors de son allocution, le président de la République a annoncé que la situation serait réévaluée chaque quinze jours, pour “ajuster en renforçant ou en diminuant les mesures de confinement”. La première réévaluation, très attendue, aura lieu ce jeudi 12 novembre 2020.

Cette mesure de reconfinement est difficile, à la fois sur les plans économiques et sociaux, mais aussi psychologiquement et moralement… Pour beaucoup, notamment les étudiants ou les personnes âgées qui vivent seules, le confinement signifie en effet isolement social. Et si cet isolement était supportable lors de la première vague, il est bien plus difficile à vivre aujourd’hui. Les fêtes de fin d’année sont donc, plus que jamais, attendues avec impatience. Après cette année compliquée et rythmée par la pandémie, qui a tué plus d’un million de personnes dans le monde et plus de 40 000 personnes en France, Noël représente énormément pour le moral des Français. D’autant plus que la pandémie semble loin d’être terminée et que l’année 2021 s’annonce tout aussi difficile que celle qui s’achève…

Les fêtes de fin d’année auront-elles lieu ?

Avant de savoir s’il sera possible de se déplacer pour les fêtes de fin d’année, il faut d’abord savoir si ces dernières auront bien lieu. Pour l’instant, le confinement est prévu jusqu’au 1er décembre. Le gouvernement ne s’en cache pas, le but de ce reconfinement national, c’est aussi de sauver Noël, car en plus d’être importante pour l’économie du pays, cette fête est aussi importante pour les Français. Alors, que va-t-il se passer après le 1er décembre ? Allons-nous êtres déconfinés ? Et si oui, allons-nous pouvoir fêter Noël normalement ? Ces interrogations vont probablement rythmer les prochaines semaines.

Après 10 jours de confinement, il semblerait que la mesure sévère prise par le gouvernement commence à faire ses preuves. Olivier Véran, ministre de la Santé a en effet évoqué un “frémissement dans les chiffres de l’épidémie”. S’il se veut rassurant au sujet du bon déroulement des fêtes de Noël, le ministre est clair : “Noël ne sera pas une fête normale cette année” a-t-il annoncé dans une interview donnée au JDD. Au micro de RTL, il a expliqué que le virus “ne va pas s’arrêter à Noël” et qu’il faudra donc “s’adapter”. Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique avait lui déclaré sur France Inter que les “fêtes de fin d’année se feront en petit comité“. Sera-t-il alors possible et autorisé de voyager en France pour aller passer Noël en famille ?

Pourra-t-on se déplacer en France à Noël ?

Pour l’instant, et malgré les fêtes de fin d’année qui approchent à grand pas, on ne sait toujours pas s’il sera possible, ni autorisé, de se déplacer pour aller rendre visite à ses proches le soir de Noël. Sera-t-il interdit de se déplacer à plus de 100 km comme ce fut le cas au printemps dernier ? Quant à l’offre de transports, sera-t-elle parfaitement adaptée ?

La SNCF a en effet annoncé une réduction drastique de 70% de l’offre de transports ferroviaires pendant le confinement, en expliquant qu’il n’y aucun intérêt à faire circuler des trains vides. À l’approche des fêtes de fin d’année, cette décision inquiète. Pour l’instant, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports ne se prononce pas sur la situation. Sur France Info, il a cependant annoncé qu'”à partir du moment où on déconfine, on augmentera l’offre de transport“. Il promet donc une reprise de trafic et de l’offre de transports après le déconfinement, sans évoquer la temporalité de celui-ci. Comme pour cet été, il est confiant par rapport aux réservations même en cas d’annonce tardive du gouvernement, car “pour les vacances d’été, les Français ont majoritairement réservé la semaine d’avant”. Dans tous les cas, le ministre a assuré que les “billets de train et d’avion que vous achetez aujourd’hui sont remboursables et échangeables sans frais“, comme c’est le cas depuis le début de l’épidémie.

En attendant, découvrez nos sélections pour bien préparer Noël :

  • Notre sélection déco pour un Noël féérique
  • Notre sélection des meilleurs calendriers de l’Avent pour patienter jusqu’à Noël
  • Notre sélection des meilleures bûches de Noël pour une fin de repas gourmande
  • Notre sélection de calendriers de l’Avent 100% gourmands
  • Notre sélection de cadeaux gourmands à glisser sous le sapin

Source: Lire L’Article Complet