Seniors : comment se faire vacciner à partir du 18 janvier ?

Le gouvernement vient d’annoncer que les plus de 75 ans ne résidant pas en Ehpad pourront se faire vacciner contre le Covid-19 très bientôt. Où ? Comment ? On vous dit tout.

Restez informée

On le sait : les plus de 65 ans sont les sujets les plus à risque pour le Covid-19. Le plan de vaccination du gouvernement en a bien évidemment tenu compte et démarré (en douceur) les premières injections en Ehpad fin décembre, non sans faire face à de nombreuses critiques. Lors de la conférence de presse du jeudi 7 janvier, le ministre de la Santé Olivier Véran et le Premier ministre Jean Castex ont annoncé une accélération du calendrier. Ainsi, les seniors de plus de 75 ans (ne résidant pas en Ehpad) pourront se faire vacciner contre le Covid-19 dès le 18 janvier. Cinq millions de personnes sont concernées.

Covid-19 : où les seniors se feront-ils vacciner ?

La vaccination ne pourra pas s’effectuer en pharmacie ou chez son médecin traitant, en raison notamment des conditions de conservation du vaccin. Elle aura lieu dans des centres agréés. Actuellement, il y a un centre par département (cent sur le territoire), “à partir de lundi il y en aura 300, puis 600 progressivement jusqu’à la fin du mois de janvier”, a souligné le Premier ministre durant son intervention.

Côté pratique, une fois arrivé dans le centre de vaccination, on n’aura qu’à remplir un questionnaire avant de se faire injecter une dose (par un professionnel de santé). Il n’y aura pas de consultation médicale sur place. Il faudra ensuite attendre quinze minutes une fois la piqûre réalisée afin de s’assurer de l’absence d’une réaction allergique. Celle-ci reste très rare, et concernerait seulement 1 personne sur 100 000 d’après les dernières études.

Vaccination des seniors : comment s’inscrire ?

Pour recevoir une première injection, les seniors concernés (d’abord les plus de 75 ans, plus tard les quelque sept millions de plus de 65 ans) pourront prendre rendez-vous à partir du 14 janvier par téléphone (le numéro n’est pas encore communiqué) ou par internet via la plateforme gouvernementale sante.fr. Actuellement, le site permet uniquement aux professionnels de santé éligibles à la vaccination de trouver un centre près de chez eux.

Et la deuxième dose alors ?

La stratégie du gouvernement est de différer l’injection de la deuxième dose de vaccin : six semaines d’intervalle, au lieu des 21 jours recommandés pour le vaccin Pfizer/BioNTech et 28 jours pour celui de Moderna (qui vient d’être autorisé en Europe et devrait arriver sur notre sol la semaine prochaine). Un délai qui fait débat dans la communauté scientifique, mais qui permet d’accélérer la couverture vaccinale (ce choix permet de vacciner deux fois plus de personnes dès à présent), alors que nous faisons face à une nouvelle augmentation des cas de coronavirus.

Quid des aides à domicile des seniors ?

Enfin, si vos parents ou vous-mêmes faites appel à un soutien à la maison, n’oubliez pas que les aides à domicile (comme les auxiliaires de vie) âgées de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités (des maladies qui les exposent à des risques de formes graves) peuvent être vaccinées contre le Covid-19 dès à présent.

A lire aussi :

⋙ Effets secondaires, calendrier vaccinal : tout savoir sur le vaccin contre la Covid-19

⋙ Covid-19 : un nouveau symptôme identifié chez les seniors

⋙ Covid-19 : la piste prometteuse de l’immunothérapie pour les seniors

Source: Lire L’Article Complet