Stress du quotidien : les bonnes parades après 50 ans

Dans chaque situation qui nous bouleverse, ces exercices de sophrologie aident, via le mouvement et la respiration, à prendre du recul et à retrouver le calme.

Restez informée

La réunion familiale m’angoisse

Vous vous sentez débordée, anxieuse de savoir si tout va bien se passer ? Il y a urgence à faire redescendre la tension.

La solution : l’intériorisation. Isolez-vous dans une pièce. Debout, amenez les pouces sur vos oreilles, les index sur vos yeux et les majeurs sur vos narines. Inspirez profondément par la bouche tout en vous penchant en avant. Poumons pleins, retenez l’air quelques instants. Puis soufflez fortement par le nez en gardant la position. Redressez-vous lentement.

Répétez l’exercice trois fois. Prêtez attention à la pression qui monte dans votre corps, puis s’évacue.

Un imprévu me déstabilise

Quand les choses prennent un tour inattendu et que l’angoisse monte, il faut apprendre à lâcher prise.

La solution : accepter le mouvement. Debout, pieds bien à plat, tournez le buste d’un côté puis de l’aue en relâchant les bras. Dessinez de grands cercles autour de vous avec vos bras souples. Sentez vos pieds bien ancrés au sol. Ralentissez progressivement le mouvement afin de ramener le buste droit. Laissez vos bras finir leur course et revenir le long de votre corps.

Répétez l’exercice trois fois, prenez conscience de votre stabilité, malgré le mouvement.

Je suis agressive et je culpabilise

Plutôt que de s’en prendre aux autres, mieux vaut apprendre à évacuer sa colère et sa honte de mal réagir.

La solution : le karaté. Debout, levez le bras gauche à l’horizontale devant vous. Inspirez en levant le bras droit, coude plié, poing à côté de l’aisselle droite. Poumons pleins, retenez votre respiration. Soufflez en lançant le bras droit en avant comme pour donner un coup de poing. Laissez vos bras redescendre doucement. Répétez trois fois, puis tris fois avec le bras gauche et, enfin, une fois avec les deux bras.

Soyez attentive à la sensation de calme et de satisfaction qui vous habite. Pour renforcer l’effet, vous pouvez imaginer que vous tapez dans un sac rempli d’agressivité et le faites exploser.

Mes projets n’avancent pas et ça me frustre

Stop, on arrête de tourner en boucle sur ses problèmes et ses ratés et on met son énergie dans l’évacuation de ses contrariétés.

La solution : les seaux d’eau. Debout, genoux légèrement fléchis, bien stable. Fermez les yeux. Abaissez vos épaules, relâchez les bras le long du corps. Visualisez (en détail) deux seaux d’eau posés à votre droite et à votre gauche. L’eau symbolise la frustration accumulée. Inspirez par le nez en fermant vos poings et en imaginant que vous soulevez les seaux, sentez le poids qui tire sur vos épaules et vos mains. Bloquez votre respiration et faites des mouvements de haut en bas avec les épaules, figurez-vous que vous faites jaillir l’eau des seaux. Soufflez fortement par la bouche en relâchant les épaules et en ouvrant vos mains, en laissant les seaux tomber au sol.

À répéter trois fois, en sentant les seaux plus vides et plus légers à chaque fois.

Pour souffler un peu

La respiration comptée calme le jeu quand tout s’emballe. Assise, le dos bien droit, inspirez en comptant trois temps dans votre tête. Bloquez votre respiration sur deux temps, puis expirez sur six. Enfin, retenez votre souffle poumons vides pendant deux temps. À répéter trois fois.

Merci à Catherine Aliotta, sophrologue, directrice et fondatrice de l’Institut de formation à la Sophrologie, auteure de “Trouvez votre équilibre émotionnel avec la sophrologie” (éd. Leduc.S).

A lire aussi :

⋙ Stress, anxiété : 5 exercices d’ostéopathe pour faire redescendre la pression instantanément

⋙ Stress, douleurs… Découvrez quel style de musique nous relaxe le plus !

⋙ Le sexe, notre meilleur allié anti-stress ?

Source: Lire L’Article Complet