Témoignage : "Grâce à mes appareils auditifs, j’ai redécouvert le pépiement des oiseaux"

Grâce à ses appareils, Claude (77 ans) perçoit de nouveau les sons du quotidien. Il raconte.

Restez informée

« J’ai constaté il y a trois ou quatre ans, lors d’échanges avec mes amis, qu’ils parlaient parfois à voix trop basse ou n’articulaient pas. J’étais persuadé que le souci venait d’eux. À plusieurs reprises, je n’ai pas entendu le bruit de la sonnette ou du téléphone. C’étaient des points mineurs d’alerte mais cela se répétait… Ma femme pensait que j’avais des problèmes d’oreille. J’en ai discuté avec ma voisine, qui m’a suggéré d’aller voir un ORL comme son mari à qui ça avait fait le plus grand bien. J’ai suivi ses conseils et il s’est avéré que j’avais besoin d’être appareillé. J’étais sceptique sur l’amélioration que c’était censé m’apporter, d’autant que mon père l’avait été dans le passé et que cela ne lui avait été très profitable. Lorsque j’ai demandé à l’audioprothésiste si c’était vraiment efficace, il m’a répondu que ça l’était et que j’aurais dû venir deux ans plus tôt ! Alors, je lui ai dit : « Donnez-moi ce que vous avez de plus performant ! » Grâce à mes appareils, j’ai redécouvert le froissement du papier journal, les pépiements des oiseaux, la clenche d’une porte qui s’abaisse, le zéphyr dans la nature et, dans un autre registre, le son de la chasse d’eau, bref, tous ces bruits qui alimentent la vie quotidienne. Quand ils sont revenus, j’ai réalisé qu’ils m’avaient manqué. Je me suis aussi aperçu a posteriori que je prenais un mot pour un autre, ce qui créait des quiproquos fâcheux. Je crois que pendant un certain laps de temps, j’ai interprété beaucoup de choses de travers. »

Porter un appareil auditif

Les déficits auditifs dits de perception, résultant de lésions dans l’oreille interne ou au-delà, peuvent être atténués avec des appareillages adaptés. Les contours d’oreille qui se placent sur l’hélix, la partie extérieure de l’oreille, associent un boîtier qui capte, amplifie et restitue les sons, et un tube qui les amène à l’intérieur du conduit auditif. Ils existent en version miniaturisée. Très petites et fabriquées sur mesure, les prothèses intra-auriculaires sont imperceptibles à l’œil nu car on les installe directement dans le conduit auditif, près du tympan. Plus d’infos et guide d’achat des prothèses auditives sur le site de l’association de consommateurs Que Choisir.

A lire aussi :

⋙ Peut-on se fier aux tests auditifs en ligne ?

⋙ Prothèses auditives : que valent les modèles pris en charge à 100 % ?

⋙ On a testé l’enceinte connectée spécial problèmes auditifs

Source: Lire L’Article Complet