Tour de France Femmes : 5 choses à savoir sur la course qui débute aujourd'hui

  • Le Tour de France féminin, une course ancienne coupée dans son élan
  • Une remise en selle en 2022 sur un parcours où "il sera difficile de reprendre son souffle"
  • Une dotation plus faible que celle de la course homme
  • Une course diffusée dans plus 170 pays
  • Les huit étapes du Tour de France Femmes

On ne l’attendait plus. Ce dimanche 24 juillet 2022 marque le retour du Tour Femmes, l’édition féminine de la course de vélo mythique. 

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et des courses cyclistes A.S.O (Amaury Sport Organisation) avait annoncé la nouvelle à The Guardian en mai 2021.

« Elle aura lieu l’année prochaine, c’est certain », avait-il alors déclaré. « Il aurait eu lieu cette année s’il n’y avait pas eu la pandémie de Covid-19, évidemment, et surtout si les Jeux olympiques de Tokyo n’avaient pas eu lieu après le Tour masculin (…) », regrettait-il auprès du journal britannique. 

Si le Tour de France féminin organisé entre 1984 et 1989 avait été interrompu faute de financements, cette fois-ci les organisateurs veulent pérenniser l’évènement pour en faire « l’un des rendez-vous sportifs incontournables », comme l’a annoncé Marion Rousse, directrice du Tour de France Femmes, lors de la présentation du parcours au Palais des Congrès en octobre 2021. 

Pour cette remise en selle, le Tour bénéficie d’un sponsor majeur – celui de Zwift, un programme d’entraînement en ligne – mais la directrice du TDFF espère surtout que la course attirera d’autres investisseurs. « On espère que les chefs d’entreprise qui vont allumer leur télé se diront que c’est super, le cyclisme féminin, et que ça leur donnera envie d’investir. Car même s’il existe, le système économique du cyclisme féminin est encore faible à l’heure actuelle« , confie-t-elle à France Info.

Alors, prime, parcours, diffusion… Voici les cinq choses à savoir sur cette nouvelle édition du Tour de France féminin.

Le Tour de France féminin, une course ancienne coupée dans son élan

La Grande Boucle féminine 2022 ne sera pas la première du nom. En effet, le premier Tour de France féminin a été organisé en 1955, sous l’impulsion de Jean Leulliot, journaliste et organisateur de courses cyclistes.

Sur la ligne de départ, une quarantaine de coureuses se préparaient à parcourir les 400 kilomètres qui les séparaient de la ligne d’arrivée. Après 5 étapes, c’est finalement la Britannique Millie Robinson qui sort victorieuse de la première édition. Mais malheureusement, l’expérience ne sera pas renouvelée. « Sans grande surprise au vu de l’époque, la couverture médiatique est empreinte de sexisme« , analyse Ouest France.

Trente après, en 1984, les coureuses du Tour de France féminin remontent en selle. 

« Si le Tour de France hommes est privilégié dans les pages des journaux, les articles suivant la course femmes sont alors plus nombreux et plus respectueux des sportives et de leurs performances sur les routes françaises », poursuit Ouest France. Mais cela ne suffira pas à maintenir la compétition puisqu’en 1989, elle sera finalement interrompue en raison d’un « manque d’équilibre économique », comme le rapporte L’Équipe.

« Si cet équilibre avait été atteint, nous serions aujourd’hui en train d’organiser notre 35e Tour féminin. L’enjeu ici est de mettre en place une course qui puisse vivre 100 ans. C’est pourquoi nous voulons qu’il suive le Tour masculin, afin que la majorité des chaînes qui diffusent le Tour masculin le couvrent également », dévoilait Christian Prudhomme au Guardian.

Une remise en selle en 2022 sur un parcours où « il sera difficile de reprendre son souffle »

Comme le rapporte le site officiel du Tour de France Femmes, l’édition 2022 prendra son grand départ au pied de la Tour Eiffel. Les 22 équipes (composées de six coureuses) devront parcourir huit étapes pour un total de 1.029 km de course.

« Le parcours traversera trois régions (Île-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) ainsi que 11 autres départements. Quatre étapes de plaine, deux étapes accidentées et deux étapes de montagne avec une arrivée en altitude à La Super Planche des Belles Filles », indique France Bleu.

Une course qui promet donc d’être sensationnelle avec une « ascension brutale ». « Il n’y a jamais de plat, il est difficile de reprendre son souffle et on devrait voir de gros écarts à l’arrivée« , promet Marion Rousse auprès d’Ouest France.

Une dotation plus faible que celle de la course homme

Parlons prime maintenant. En tout, c’est une dotation de 250 000 euros qui est allouée à cette course féminine dont 50 000 euros pour celle qui décrochera le maillot jaune. Des dotations qui restent toutefois en deçà des sommes allouées au vainqueur de la course masculine, qui lui obtient 500 000 euros.

Et pour cause, le Tour de France masculin se tient sur trois semaines tandis que la Grande Boucle féminine comporte seulement huit étapes et ne dure que 8 jours.

“On peut donc plus comparer à des courses comme le Paris-Nice ou le Critérium du Dauphiné. Et je peux vous dire que c’est plus que sur le Dauphiné actuellement”, défendait Marion Rousse en octobre 2021 au micro de France Info.

Néanmoins la directrice du Tour de France Femmes se donne pour objectif d’atteindre une parité parfaite. Mais à une seule condition : l’édition 2022 doit être une réussite sportive et médiatique.

“C’est vraiment notre premier objectif que d’un point de vue sportif, ça soit très cohérent. Qu’on ait du beau spectacle, que les médias s’intéressent, qu’on rentre vraiment dans le cœur des Français, dans les mœurs des Français. On veut qu’il n’y ait plus étonnement lorsqu’on allume la télé et qu’on voit des filles sur un vélo. On aura déjà gagné notre pari et tout s’enchaînera derrière très vite”, philosophe-t-elle.

Une course diffusée dans plus 170 pays 

Comme pour le Paris-Roubaix Femmes, l’ensemble des étapes seront diffusées sur France Télévisions.

Il y aura deux heures de direct par jour produit par le service public et nous serons retransmis dans plus de 170 pays”, poursuit la directrice de la course sur France info.

Laurent-Éric Le Lay, directeur des sports de France Télévisions, n’a par ailleurs pas hésité à exprimer sa fierté de proposer une large couverture de l’évènement auprès du site officiel du Tour de France Femmes. 

« Le Tour de France Femmes est un événement qui était attendu par les coureuses, mais également par le public. Pendant huit jours, les Français pourront prolonger la fête du Tour et apprécier le cyclisme féminin grâce au dispositif de France Télévisions », s’est-il félicité. 

D’après l’organisation (Amaury sport organisation, ndlr), le Tour de France féminin aura une diffusion exclusive et intégrale sur les antennes de France Télévisions jusqu’en 2025

Les huit étapes du Tour de France Femmes

  • Dimanche 24 juillet Étape 1 : Paris Tour Eiffel > Champs-Elysées, 82 km
  • Lundi 25 juillet Étape 2 : Meaux > Provins, 135 km
  • Mardi 26 juillet Étape 3 : Reims > Épernay, 133 km
  • Mercredi 27 juillet Étape 4 : Troyes > Bar-Sur-Aube, 126 km
  • Jeudi 28 juillet Étape 5 : Bar-le-Duc > Saint-Dié-des-Vosges, 175 km
  • Vendredi 29 juillet Étape 6 : Saint-Dié-des-Vosges > Rosheim, 128 km
  • Samedi 30 juillet Étape 7 : Sélestat > Le Markstein, 127 km
  • Dimanche 31 juillet Étape 8 : Lure > La Super Planche des Belles Filles, 123 km

Source: Lire L’Article Complet