Twitter : Donald Trump se félicite de l'interdiction du réseau social au Nigeria

Donald Trump s’est publiquement félicité dans un communiqué de la décision du Nigeria d’interdire Twitter au sein du plus grand pays africain.

Réponse légitime, ou abus de pouvoir ? C’est la question qui se pose aujourd’hui avec le bannissement du réseau social Twitter de l’Internet du Nigeria. Une décision prise par les autorités de ce pays africain après la suppression par la plateforme d’un tweet de son président Muhammadu Buhari, qui menaçait de représailles les sécessionnistes du sud. Depuis, le Nigeria a demandé à toutes les radios et les stations de télé de supprimer leur compte, avant d’annoncer le bannissement pour une durée indéfinie de Twitter. Une décision controversée, et qui a été saluée par… Donald Trump lui-même !

Il faut dire que l’ancien président américain, après avoir officié des années durant sur la plateforme, garde une dent contre cette dernière après son éviction et la suppression de l’ensemble de ses tweets consécutives à l’insurrection du Capitole. Il a ainsi félicité dans un communiqué “le pays du Nigeria, qui vient de bannir Twitter parce qu’ils avaient banni leur président”. Il a derrière ajouté que “plus de pays devraient bannir Twitter et Facebook, qui n’autorisent pas la liberté d’expression – car toutes les voix devraient pouvoir être entendue. Entretemps, des compétiteurs émergeront et prendront la place. Qui sont-ils [ndlr : Facebook et Twitter] pour dicter le bien et le mal ?” . De quoi faire à nouveau faire parler du fantasque homme politique !

Source: Lire L’Article Complet