Un drone filme pour la première fois l'intérieur du réacteur 5 de Tchernobyl (VIDÉO)

Plus de 34 ans après la plus grande catastrophe nucléaire de l’histoire, l’entreprise suisse Flyability, un fabricant de drones spécialisé dans les inspections d’espaces confinés, a réussi à envoyer l’un de ses engins filmer l’intérieur du réacteur 5 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine. Ce réacteur était encore en construction lorsque son voisin, le numéro 4, a explosé dans la nuit du 26 avril 1986.

  • Dans un bar de Rome, interdiction formelle de parler… du Covid

    AFP

  • L’Extrême Orient russe en état d’urgence après une pluie glaciale dévastatrice

    Le Figaro

  • «L’activité économique se tient beaucoup mieux que pendant le premier confinement», se félicite Jean Castex

    Le Figaro

  • Exclu. Zone interdite (M6) : en faisant ses courses danse ce magasin, cette maman fait d'importantes économies !

    Télé Loisirs

  • La probable troisième vague amènera-t-elle un nouveau confinement ?

    Gentside

  • Afrique du Sud: canon à eau et gaz lacrymogènes contre des manifestants anti-racisme

    AFP

  • Au Luxembourg, la réponse végétale et locale à la pandémie et au réchauffement climatique

    AFP

  • L'armée arménienne établit un poste de contrôle à la frontière avec la région d'Aghdam

    AFP

  • Covid-19: Bruno Le Maire ambitionne de «retrouver le même niveau économie d'avant crise» d'ici fin 2022

    Le Figaro

  • Covid-19: pour faire face à la crise sanitaire, un hôtelier reconvertit son établissement dans l'accueil de femmes SDF

    Le Figaro

  • Des milliers de phoques prennent le soleil

    KameraOne

  • Christian Jacob dénonce une baisse «de 6% sur les équipements» de la police cette année

    Le Figaro


  • Dans un bar de Rome, interdiction formelle de parler… du Covid
    "Interdiction de parler de coronavirus, de mesures gouvernementales ou de virologie". Dans ce petit bar de Rome, la patronne a décidé de redonner à ses clients un peu de "sérénité" en les obligeant à ne plus plus parler du sujet.


    AFP


  • L’Extrême Orient russe en état d’urgence après une pluie glaciale dévastatrice
    Le vendredi 20 novembre 2020, une tempête de pluie glaciale a frappé l’Extrême Orient russe causant d’importants dégâts matériels. Vladivostok, la capitale de la région, a été durement touchée par ces intempéries. L’état d’urgence a été déclaré par le gouvernement dans la région de Primorié.


    Le Figaro


  • «L’activité économique se tient beaucoup mieux que pendant le premier confinement», se félicite Jean Castex
    En déplacement à Crozon, en Bretagne, le premier ministre est allé à la rencontre des soignants mais aussi des commerçants mobilisés et impactés par la crise sanitaire. Il se félicite du fonctionnement du service public de Crozon, malgré le confinement, mais aussi de l'économie du pays «qui ne s'effondre pas».


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Objectif, détecter la présence de déchets radioactifs

Comme l’explique Business Insider, c’est à la demande de l’équipe de démantèlement de la centrale nucléaire que cette mission a été organisée, afin de repérer une éventuelle présence de déchets radioactifs dans l’enceinte du réacteur.

Le drone du constructeur helvète, baptisé “Elios 2” et équipé d’une cage protectrice pour parer les collisions, a donc été envoyé au coeur du réacteur 5 afin de s’assurer qu’elle ne contenait pas “d’uranium résiduel”. Une mission qui n’aurait pas pu être confiée à l’homme car les entrées du réacteur se situent à plusieurs dizaines de mètres de hauteur, rendant impossible l’accès aux zones à l’intérieur du réacteur, où les déchets nucléaires auraient pu se situer.

Une mission “stressante”

“La mission à Tchernobyl était stressante, car le mur que nous devions survoler était haut de 70 mètres, et il n’y avait donc aucun moyen de récupérer le drone si le signal était perdu”, a témoigné Charles Rey, responsable de la formation chez Flyability et l’un des responsables de la mission à Tchernobyl.

“Mais la mission a été un succès, et les responsables de Tchernobyl ont été très heureux de la vidéo et des images que nous avons pu recueillir à l’intérieur du réacteur n°5”. Des images dont vous pouvez découvrir des extraits dans la vidéo en tête d’article.

Source: Lire L’Article Complet