Un plongeur breton filme sa rencontre terrifiante avec un requin-taupe (vidéo)

C’est une surprenante et terrifiante rencontre qu’a faite Guillaume Le Guen le samedi 26 juin au large des Triagoz, dans le département des Côtes-d’Armor. Au cours d’une partie de pêche en apnée, ce Breton s’est trouvé littéralement nez à nez avec un requin-taupe, qui n’a pas hésité à passer (très) près de lui, comme vous pouvez le voir un peu plus bas.

  • Les images du dispositif policier déployé à Paris après une agression au cutter près de l’Hôtel de ville

    Le Figaro

  • Sur l'autoroute, les "panneaux marron" de tourisme se refont une beauté

    AFP

  • «La fermeture des lieux de culture» n’est pas envisagée, assure Roselyne Bachelot

    Le Figaro

  • Au centre de vaccination de la fête foraine des Tuileries, des tours de manège offerts aux volontaires

    Le Figaro

  • «Ce que nous voulons c’est la vérité» sur l’assassinat de Jovenel Moïse, souligne l’ambassadeur d’Haïti en Colombie

    Le Figaro

  • Les résultats de son test ADN lui révèlent une énorme surprise

    Gentside

  • Mila visite la grande mosquée de Paris pour un "message de paix"

    AFP

  • Festival de Cannes : un protocole sanitaire strict pour les festivaliers

    France 24

  • Covid-19: À Barcelone, les commerçants s'inquiètent après que la France a déconseillé les voyages dans la région

    Le Figaro

  • Vacances d’été : besoin de conseils pour vos réservations en France ou à l’étranger ? On vous répond

    Le Figaro

  • Covid: à Barcelone, les commerçants inquiets du possible manque de touristes

    AFP

  • Vacances d'été: «Les prix sont en hausse», affirme Florent Maillet

    Le Figaro

  • Vacances d'été: «On a des chiffres records de départs en vacances»

    Le Figaro

  • Vacances d'été: «Il y a des pays qui acceptent que les gens ne soient pas vaccinés»

    Le Figaro


  • Les images du dispositif policier déployé à Paris après une agression au cutter près de l’Hôtel de ville
    Un touriste espagnol a été agressé au cutter ce samedi 10 juillet dans la capitale, dans le quartier de l’Hôtel de ville. Selon les premiers éléments, un différend autour d’un Vélib’ serait à l’origine des faits. Un dispositif policier a été déployé à proximité du lieu de l’agression et l’auteur aurait été interpellé par les forces de l’ordre.


    Le Figaro


  • Sur l'autoroute, les "panneaux marron" de tourisme se refont une beauté
    "Routes des grands crus de Bourgogne", "Tronçais forêt d'exception": les "panneaux marron" sont en plein renouveau sur une partie des autoroutes françaises.


    AFP


  • «La fermeture des lieux de culture» n’est pas envisagée, assure Roselyne Bachelot
    À l’issue d’une rencontre avec les professionnels de l’audiovisuel, Roselyne Bachelot assure que le gouvernement n’envisage pas «la fermeture des lieux de culture» en dépit de la progression du variant Delta. Par ailleurs, la ministre de la Culture voue les qualités du pass sanitaire, soulignant que «les Français détiennent entre leurs mains le fait de vivre normalement».


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Un spécimen de 2,5 mètres

L’homme plongeait alors sur un fond de 15 mètres, et s’est étonné de voir un banc de petits bars affolés remuer l’eau. Guillaume est alors remonté à la surface avec son coéquipier pour comprendre la situation, quand le squale s’est faufilé entre eux deux.

“J’ai eu le temps d’allumer ma caméra et au deuxième passage j‘ai pu filmer cette rencontre furtive et impressionnante avec un requin de 2,5 mètres, témoigne le plongeur amateur auprès du site Actu.fr.

plongeur aguerri et fin connaisseur de la région, Guillaume le Guen a rapidement compris qu’il s’agissait là d’un requin taupe, en raison de sa taille, son museau pointu et sa tache blanche à la base de l’aileron arrière.

Un requin régulièrement observé dans ces eaux

Guillaume a ensuite envoyé cette étonnante vidéo à l’APECS, l’Association pour l’étude et la conservation des sélaciens (poissons cartilagineux), qui étudie le comportement des requins-taupes dans la Manche ouest, et en particulier dans ces eaux côtières, où il est manifestement régulièrement observé. En effet, Guillaume assure en voir au moins un chaque année depuis trois ans.

Pourtant, en 2019, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) avait alerté sur la surpêche de certaines espèces de requins, dont notamment le requin-taupe bleu et le petit requin-taupe, victimes d’un grand appétit pour leur chair et désormais classées en “risque d’extinction”.

Source: Lire L’Article Complet