Vaccin contre le Covid : les malades du cancer moins bien protégées ?

D’après une nouvelle étude, la première dose de vaccin serait moins efficace pour les personnes atteintes de cancer que les autres. Un espacement moins prolongé entre les deux doses serait bienvenu pour maximiser la protection.

La campagne de vaccination contre le Covid-19 se poursuit en France et s’ouvre peu à peu à différents publics. L’administration des vaccins proposés aujourd’hui contre le Covid-19 (Pfizer, AstraZeneca, Moderna) se fait en deux doses avec un espacement plus ou moins long selon le vaccin administré. Selon une récente étude, menée par des chercheurs du King’s College de Londres et de l’Institut Francis Crick, la première dose du vaccin Pfizer serait moins efficace sur des patients atteints d’un cancer que les autres.

Jusqu’à six fois moins efficace

Pour mener à bien leur recherche, les scientifiques ont analysé les taux d’anticorps et de cellules T dans le sang de 205 patients dont 151 atteints d’un cancer afin d’identifier leurs niveaux de réponse immunitaire contre le coronavirus. Trois semaines après la première dose du vaccin Pfizer, une production d’anticorps a été constatée chez 39% des patients atteints d’un cancer solide et seulement 13% des personnes atteintes d’un cancer du sang. La réponse immunitaire chez les volontaires sains était de 97%.

Une deuxième dose plus tôt

Galerie: Capsulite rétractile, quand l’épaule se bloque (Femme Actuelle)


  • Offre limitée HelloFresh : 50 € offerts pour vos premières box !


    Sponsorisé

    HelloFresh


  • 7 gadgets incroyablement cool à acheter en Février tant qu’il en reste en stock


    Sponsorisé

    Perfect Gifts

Source: Lire L’Article Complet