Validisme : une femme tétraplégique oubliée dans un avion durant une heure et demie

« Mon amie handicapée, Victoria, attend dans un avion qui a atterri depuis une heure maintenant », s’indigne sur Twitter Sonia Sodha, journaliste au Guardian suivie par plus de 60 000 abonnés, alors que Victoria Brignell se trouve seule passagère dans un avion vide.

Sonia Sodha n’a pas oublié d’identifier l’aéroport international de Londres-Gatwick sur sa photo publiée, afin d’alerter leur personnel de cette situation qu’elle qualifie d' »inacceptable ».

Plus d’une heure et demie après l’atterrissage

La femme tétraplégique attendra leur venue durant plus d’une heure et demie. 

« J’ai réservé l’aide trois mois à l’avance, ce n’était pas comme si je venais d’arriver, ils savaient que je venais, et je leur ai rappelé il y a deux semaines », témoigne la concernée, citée par la BBC.

« Je ne peux pas utiliser mes bras ou mes jambes. Pour descendre d’un avion, j’ai besoin de deux personnes pour me soulever du siège de l’avion dans une chaise d’allée, qui est un fauteuil roulant étroit spécialement conçu pour me pousser le long de l’allée, descendre de l’avion et m’installer dans mon fauteuil roulant qui attend à l’extérieur », explique la Britannique.

Les personnes qui devaient m’aider à descendre de l’avion ne se sont pas présentées.

Celle-ci confie avoir été « très nerveuse à l’idée de voyager en avion », car elle avait « entendu tant d’histoires d’horreur sur la disparition des fauteuils ».

 Si son « fauteuil roulant est arrivé rapidement », « les personnes qui devaient [l]’aider à descendre de l’avion ne se sont pas présentées – elles étaient occupées ailleurs », déplore-t-elle.

Durant cette longue attente, Victoria Brignell n’a pu utiliser les toilettes de l’avion. La passagère a tenu à préciser que le personnel de British Airways a été « fantastique ». Désolée de la situation, l’équipe de la compagnie aérienne lui a apporté des boissons en attendant l’arrivée du personnel de l’aéroport… qui n’arrivera pas.

Ce sont finalement eux, les membres de British Airways, qui l’ont fait descendre de l’avion.

« Inacceptable »

« Le traitement reçu à l’aéroport de Gatwick était inacceptable et je voudrais présenter nos sincères excuses à Victoria », commente une porte-parole de l’aéroport relayée par la BBC.

Un porte-parole de Wilson James, la société d’assistance qui travaille avec l’aéroport, a déclaré de son côté être « profondément déçu d’avoir rendu un service médiocre à cette occasion ».

Victoria Brignell a reçu un formulaire d’excuses de la part de l’aéroport de Gatwick, qui, avec Wilson James, « enquêtent de toute urgence sur la façon dont cela a pu se produire ». Elle envisage de porter plainte. 

  • Le validisme, des fausses bonnes intentions à la « dépendance organisée »
  • Elisa Rojas : « Les personnes handicapées ne sont jamais présentées comme des partenaires valables »

Source: Lire L’Article Complet