XMR, XVG… Quelles sont les meilleures cryptos pour garder l'anonymat ?

Amoureux des cryptomonnaies, vous cherchez les meilleurs projets pour conserver votre anonymat ? Vous avez de la chance, Melty vous a produit une petite sélection de ce qui se fait aujourd’hui de mieux dans le game !

Les cryptomonnaies ont de nombreux supporters dans le monde, à l’image du milliardaire Elon Musk. Il faut dire que ces dernières ont de grands avantages à notre époque, que ce soit pour service de réserve de valeur à une époque où l’on peut craindre l’inflation, ou pour garder l’anonymat de ses transactions. Si c’est cette dernière particularité qui vous intéresse, alors vous devriez bien sélectionner les cryptomonnaies sur lesquelles vous allez investir, la plupart d’entre elles n’assurant pas ce service. Et si vous êtes perdus parmi la pléthore de propositions, la rédaction de Melty vous a sélectionné les trois projets les plus en vu pour protéger votre anonymat.

Zcash (ZEC)

Le Zcash (ZEC) est une cryptomonnaie utilisant la technologie dite du zero-knowledge, à travers laquelle l’historique de transactions d’un jeton ZEC est effacé, permettant l’anonymat. Il faut en effet rappeler qu’avec la blockchain, il est possible de retracer l’ensemble des mouvement d’une crypto, comme par exemple le Bitcoin. C’est l’impair auquel échappe la monnaie au Z, puisqu’à chaque mouvement, le protocole permet d’authentifier la possession du token échangé par le nouveau propriétaire, et détruit (burn) le token précédent pour en créer un nouveau. À noter qu’à l’image du Bitcoin, il y aura au maximum 21 millions de jetons Zcash miné, ce qui en fait une crypto déflationniste.

Verge (XVG)

On vous voit ! Le Verge (XVG) n’est pas qu’une crypto avec un nom qui marque :). C’est aussi un des projets les plus connus de ce qui veulent garder leur anonymat – un projet qui en son temps avait été shillé par quelqu’un d’aussi fameux que l’aventurier John McAfee ! Contrairement à beaucoup de projets, le XVG n’utilise pas la cryptographie, mais le réseau I2P et le protocole TOR qui, grâce à son routage en oignon, permet d’effacer toutes les traces. Et pour les gens joueurs, on rappelle que le Verge avait été la première crypto à être acceptée par… Pornhub. Ça ne s’invente pas !

Monero (XMR)

Le roi. Quand on parle crypto anonyme, on pense évidemment de suite au Monero, qui est l’argument principal des monnaies numériques dans le domaine.Bien que seulement 37ème actuellement au rang des capitalisations de marché dans la crypto, le Monero possède la troisième communauté de développeurs du game derrière Bitcoin et Ethereum. L’efficacité de la technologie utilisée par le Monero en a fait virtuellement la monnaie à l’anonymat incrackable, au point même qu’il y a un an, l’IRS (les services fiscaux américains) ont proposé une récompense de 625 000 $ pour la personne permettant de cracker le XMR. Et le défi est toujours sur la table…

Source: Lire L’Article Complet