3 questions sur la livraison des produits de beauté avec Uber Eats

Si la livraison de repas a explosé depuis la Covid-19, on peut désormais commander des produits de beauté via l’application Uber Eats. Chloé Baruchel, Grocery & New Verticals lead France, nous en dit plus.

ELLE. Uber Eats commence à livrer des cosmétiques du groupe Estée Lauder aux États-Unis. Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?

Chloé Baruchel. Dans le cadre du partenariat avec Estée Lauder, il est possible de commander via l’application Uber Eats l’offre de produits des marques Jo Malone et Origins en moins de 30 minutes dans une vingtaine de villes aux États-Unis et depuis une soixantaine de points de vente partenaires. S’il rencontre son public, le service pourrait être élargi à davantage de marques de l’entreprise américaine.

Lire aussi : Réalité augmentée, filtres : comment la beauté mise sur le digital en pandémie

Vidéo: Repenser le management pour gérer l’innovation [Thomas Durand] (Dailymotion)

ELLE. Pourquoi Uber Eats s’est lancé dans ce projet ?

Chloé Baruchel. L’année 2020 a eu un effet accélérateur pour la livraison de repas et produits du quotidien. Par exemple, en France, l’activité pour Uber Eats a doublé en 2020 (+100%). Uber souhaite être le système d’exploitation de la vie quotidienne que ce soit pour se déplacer en voiture, en vélo, en trottinette, se faire livrer son restaurant favori et cela inclut la livraison des produits du quotidien. Nous souhaitons pouvoir assurer la livraison des produits alimentaires à des millions de consommateurs via la plateforme Uber.

ELLE. Et en France, où en est-on ?

Chloé Baruchel. Notre ambition est de pouvoir proposer la livraison de courses au plus grand nombre. Nous avons également commencé depuis le début de l’année à proposer la possibilité de se faire livrer des fleurs en moins de 30 minutes via notre partenariat avec le groupe Emova (Monceau fleurs, au nom de la rose, happy et cœur de fleurs) et également des produits de beauté via le Drugstore Parisien qui propose près de 400 références produits. Nous échangeons actuellement avec différents acteurs et nous souhaitons également pouvoir rapidement continuer à diversifier le type de biens disponibles via l’application.

Lire aussi : Après le confinement, l’achat en ligne gagne du terrain dans le monde de la beauté

Source: Lire L’Article Complet